Accueil » Art & Culture » Villa Harris bientôt sauvée de la caducité

Villa Harris bientôt sauvée de la caducité

Les adeptes du patrimoine tangérois ont longtemps redouté que le site historique de Villa Harris soit atteint par le bétonnage rampant à Tanger. Aujourd’hui, ils poussent un soupir de soulagement en apprenant que la réhabilitation et la restauratio
Le 07-03-2015 à 17:45:21

Le nom de « Bilahariz » Ou « Villa Harris » évoque chez les Tangérois nostalgiques les souvenirs d’une époque glorieuse où les espaces naturels et les valeurs écologiques et culturels de l’environnement faisaient l’objet de respect de la part de tous : gestionnaires de la ville, investisseurs et citoyens.

Le domaine de Villa Harris constituait avec d’autres sites naturels situés à la périphérie de Tanger, tout au long de la première moitié du XXème siècle, en plus de leur qualité écologique, des espaces de repos, de ressourcement, de récréation et de loisirs pour les habitants de la ville.

Le domaine planté fait environ 9 ha de superficie. Il fut créé vers la fin du XIXème siècle par le jou
aliste anglais Walter Burton Harris (1866-1933), envoyé du célèbre jou
al londonien «The Times» à l’époque inte
ationale de Tanger. Après son décès, le site passa à l’entrepreneur espagnol Onofre Zapata qui le transforma en Casino-Parc. En 1940, l’occupation de la ville par les troupes espagnoles mit fin à cet espace de spectacles et de loisirs et vers les années 70 il fut transformé en Club Méditerranée.

Walter Harris a planté sur son site des essences rares de plantes et d’arbres de différentes espèces qu’on retrouve également dans la forêt de Perdicaris et a construit une demeure de style hispano-mauresque avec de remarquables panneaux de décoration intérieure en bois sculpté et peint sur les plafonds et en plâtre sculpté et zellige polychrome sur les murs.

Le site de la Villa Harris occupe de nos jours une place de choix à l’intérieur de la ville de Tanger en raison de sa situation privilégiée dans la zone de Malabata, vouée au tourisme et aux activités de plaisance et de distraction, et sa dimension environnementale et écologique affirmée par la présence de plusieurs espèces de plantes rares et d’arbres centenaires et son intérêt patrimonial justifié par la demeure de W. Harris datant de la fin du XIXème siècle et qui revêt une valeur historique et architecturale incontestable.

Ces multiples valeurs combinées ont favorisé l’inscription de ce site comme espace d’intérêt historique et naturel sur la liste du patrimoine culturel national le 13 septembre 2007.

Cette inscription constitue une mesure de conservation importante qui vise la sauvegarde de ce site avec ses composantes naturelle et architecturale et sa protection juridique contre toute agression de quelque nature que ce soit.

Après son abandon vers les années 80, le site de la Villa Harris se trouve malheureusement de nos jours dans un état de dégradation inquiétante à cause des effets néfastes des intempéries et l’absence totale d’opérations d’entretien et de nettoyage.

Le site appartenant au domaine de l’Etat, laissé curieusement sans gardiennage depuis quelque temps, devient le refuge des vagabonds et la Villa de W. Harris et les installations touristiques héritées de la période des années 30 et de la période du Club-Med se trouvent la cible préférée des actes de vandalisme et de saccage continus au vu et au su de tous dans une zone touristique qui abrite des institutions hôtelières de renom.

Devant la triste situation dans laquelle se trouve le site de Villa Harris, les pouvoirs publics de Tanger ont initié une demande étrange et inattendue de déclassement de la majeure partie du site ou sa zone naturelle de la liste du patrimoine national pour ne laisser qu’une infime partie tout autour de la demeure du jou
aliste anglais.

La commission interministérielle compétente faisant suite à cette demande n’a heureusement pas validé la demande de déclassement et a invité ses auteurs à respecter les valeurs naturelle et historique du site.

Fort heureusement, le programme Tanger Métropole arrive à point nommé pour sauver ce site et lui redonner son éclat d’antan.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :