Le Maire déchu Samir Abdelmoula Convoite Un Fauteuil Trop Grand Pour Sa Stature

Le maire déchu Samir Abdelmoula convoite un fauteuil trop grand pour sa stature
Le 07-03-2015 à 17:30:27

L’homme à l’éte
elle cravate rouge revient à la charge politique à Tanger, Mais cette fois, ce n’est pas le fauteuil de maire qu’il convoite, mais plutôt un siège beaucoup plus gros et plus grand pour sa modeste stature, celui de la présidence du Conseil de la Région Tanger-Tétouan.

Quand on connaît le personnages et ses modestes capacités aussi bien politiques qu’intellectuelles, on est en droit de se poser la question suivante : « l’heure de la décadence de ce Conseil régional aurait-elle sonné ? ». Car, il ne faut pas se faire d’illusions : notre ami Samir qui a conduit, en un temps record, la mairie de notre ville à la dérive, ne manquera pas de précipiter, cette fois, notre région à la banqueroute, comme il l’a fait pour sa propre compagnie maritime « Comarit » dont la flotte est aujourd’hui convertie en tas de ferraille.

Samir Abdelmoula appartient à cette race qui prend tout avec une légèreté déconcertante, qui fonce les yeux fermés et la tête baissée, qui fait des dégâts sur son passage et qui plonge son entourage dans la faillite, en bout de parcours.

Dans une récente publication, nous avions souligné l’incapacité de gestionnaire de samir Abdelmoula et sa défection de dirigeant, aussi bien au niveau des collectivités locales que de ses propres affaires, Samir Abdelmoula, l’ancien maire déchu de Tanger et ancien directeur d’une compagnie maritime qu’il a fait couler à pic, ce même Samir essaie encore de refaire une percée en politique à Tanger en ciblant malheureusement des organes vitaux de notre ville et de notre région … avec la bénédiction du PJD au pouvoir qui l’avait accueilli à un moment où aucun parti politique n’en voulait, et nous savons pourquoi ! Entre autres fleurs offertes par Samir « Bouchkara » au parti de Benkirane, il y a cette résidence mise par la famille Abdelmoula à la disposition du PJD pour en faire son siège à Tanger .
Mais, apparemment pas pour longtemps encore puisque cette propriété serait dans le collimateur de la justice comme d’ailleurs le reste du patrimoine de la famille Abdelmoula.

Résumons donc la situation en répétant et en soulignant que cet individu qui a failli conduire la ville de Tanger à la catastrophe alors qu’il jouait au « maire-fantôme »,s’attaque cette fois à toute une région avec ses chefs-lieux :Tanger, Tétouan et Al Hoceïma !

N’est-ce pas un suicide politique pour cette région ?

À propos admin

x

Check Also

Spéculation urbanistique : Un espace vert converti en zone d’habitation

« Notre but ultime est d’adapter un Code de l’urbanisme se fixant comme objectifs de ...

Al Irfane : Découverte d’un cadavre en décomposition

Dans l’après-midi de jeudi, la police judiciaire alertée par les habitants d’un immeuble de la ...

Trafic de drogue : Saisies-records de 568000 comprimés d’ecstasy à Tanger Med et 49000 à Nador

Samedi 1er juin courant, les services sécuritaires au port Tanger Med ont procédé à la ...

Aller à la barre d’outils