Accueil » Actualités » Wilaya de Tanger : Confrontation à l’arme blanche entre un fonctionnaire et un entrepreneur

Wilaya de Tanger : Confrontation à l’arme blanche entre un fonctionnaire et un entrepreneur

Wilaya de Tanger : Confrontation à l’arme blanche entre un fonctionnaire et un entrepreneur
[color=#999999][size=09] Le 09-05-2017 à 11:50:33 [/size][/color][justify][size=12][color=#000066] Une dispute est née mardi 2 mai courant entre un ingénieur de la wilaya de Tanger chargé de différents chantiers et un entrepreneur de travaux publics.

La cause serait le refus du fonctionnaire de signer des documents de réception de travaux réalisés par l’entrepreneur pour le compte de l’Etat, dont un terrain omnisports de quartier, une formalité qui permettrait de débloquer le paiement de la facture de l’entrepreneur par le Trésor public.

Ce refus intervient parfois légitimement lorsqu’une tranche ou la totalité des travaux réalisés ne sont pas conformes aux stipulations du cahier des charges.

Or, ce ne serait apparemment pas le cas et ce malentendu durerait vraisemblablement depuis 9 mois durant lesquels l’ingénieur persistait sur son refus, prétextant des directives hiérarchiques, alors que l’entrepreneur se débattait dans de gros problèmes financiers.

Durant ces de
ières semaines, le fonctionnaire refusait semble-t-il carrément de recevoir l’entrepreneur dans son bureau, ce qui aurait contraint ce de
ier à l’attendre sur le parking de la wilaya dans la matinée du 2 mai courant.

Alors que l’ingénieur garait sa voiture, l’entrepreneur aurait ouvert la portière du véhicule pour s’installer sur le siège du passager.

Une discussion s’est engagée entre les deux hommes, prenant vite un ton alarmant et les deux belligérants seraient descendus à terre pour en venir aux mains, chacun extirpant une arme blanche.

Echangeant violemment des insultes et des coups, les deux antagonistes se sont ainsi infligé des blessures plus ou moins graves.

Ainsi, le fonctionnaire grièvement blessé à la tête, au visage et à l’épaule, aurait été évacué d’urgence sur une clinique privée alors que l’entrepreneur, moins atteint, aurait reçu des soins à l’hôpital régional Mohammed V avant d’être placé en garde à vue à la préfecture de police qui a ouvert une enquête.

La première question qui vient à l’esprit, c’est comment se fait-il que chacun des deux hommes dissimulait-il une arme blanche ? Etait-ce en prévision d’une confrontation possible qui a fini par se produire ?
Ensuite, on se demande pourquoi l’entrepreneur, se sentant lésé dans ses droits, n’a-t-il pas exposé son problème aux supérieurs du service des marchés de la wilaya ?

Les autorités locales et judiciaires ne manqueront pas de mettre la lumière sur ce grave incident d’un genre plutôt inhabituel dans l’enceinte de l’administration..[/color][/size][/justify]

À propos admin

x

Check Also

Trois communiqués focalisés sur La Femme et les Jeunes du Nord

Dans le cadre d’une vaste  campagne de communication, à l’occasion de la commémoration de la ...

Après un léger déclin conjoncturel, on relève une Renaissance culturelle à Tanger

La cité pittoresque de Tanger a , de tout temps, été le berceau de différentes ...

Nador Saisie de 5000 comprimés d’ecstasy

Dans la soirée de samedi dernier,  la police judiciaire de Nador a procédé à la ...

%d blogueurs aiment cette page :