Accueil » Art & Culture » « Mata » un festival pas comme les autres

« Mata » un festival pas comme les autres

Capital immatériel promoteur du développement : « Mata » un festival pas comme les autres
Le 01-06-2015 à 10:33:09

La région nord du royaume a vibré, le weekend de
ier, au rythme du désormais réputé festival MATA dans sa cinquième édition organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, du 22 au 24 mai courant à Zniyed, province de Larache, wilaya de Tanger Tétouan sous le signe: “Capital immatériel promoteur du développement” .

***
Les principaux axes de cette cinquième édition du festival inte
ational d’équitation »Mata » organisée par l’association AlamiaLaaroussia pour l’action sociale et culturelle, en partenariat avec le festival inte
ational de la diversité culturelle de l’Unesco, ont porté sur la mise en valeur du capital immatériel à travers la promotion du sport équestre , les produits du terroir, l’artisanat, la culture, le tourisme spirituel et le patrimoine culturel de nos provinces du Sud.

Les communautés marocaines établies en Belgique et en Hollande étaient les invitées d’honneur de cette édition.
Cette grande manifestation considérée comme un espace de consolidation des valeurs et des constantes spirituelles et patriotiques, occupe une place à part dans la région nord.

Cette année, ce sont plus de 30.000 spectateurs qui étaient attendus dans le cadre d’un programme riche et varié. Au menu de ce festival figurait, bien évidemment la compétition Mata, qui constitue la pierre angulaire du festival, organisée dans une ambiance de fête et de danse folklorique, où 220 cavaliers se sont affrontés pour la possession d’une poupée simulant la lutte pour la conquête d’une fiancée qu’un cavalier emmène chez lui sur la croupe de son cheval vers son village d’origine alors que les prétendants des autres villages vont essayer l’en empêcher. Et ainsi de suite, le jeu se poursuit au rythme de chants et de youyous interprétés par des jeunes filles accompagnées par des notes de musiciens, rendant hommage au vainqueur considéré comme le meilleur cavalier de la région.

Le reste du temps était consacré à une immense fête qui rassemblait les habitants de tous les villages, mais aussi à des actions de sensibilisation à l’environnement et des spectacles de musique avec une scène dédiée aux jeunes talents de la région.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :