Accueil » Entretien & Analyse » ON NAIT ARTISTE OU ON LE DEVIENT ?

ON NAIT ARTISTE OU ON LE DEVIENT ?

Comment Nawal SEKKAT est venue à la peinture ?
• QUESTION : Vous avez fait de la peinture votre moyen d’expression, que voulez vous transmettre et à qui ?
— REPONSE : La peinture, est une forme d’expression étroitement liée à mon vécu, mes émotions et mes observations.
Je mets en harmonie dans ma peinture, mes sentiments profonds avec la nature, sans la copier, je choisi des parcelles de ce qui m’entoure dans toutes choses, pour les accorder avec mon tréfonds.
• Q. : Quelle est votre école de peinture?
— R. : Ma peinture a connu plusieurs étapes d’évolution : au début la reproduction des grands maîtres était un exercice formateur, explorer les différents courants artistiques est à mon sens nécessaire, à chaque futur artiste, puis à travers la photo je me suis retou
ée vers mon pays, sa culture, sa nature et ses traditions.
Photographier puis interpréter par la peinture dans un style figuratif proche de l’orientalisme. Ensuite les artistes du 20ème siècle m’inspirent.
• Q. : Une peinture féministe vous tente elle? La femme ne vous inspire-t-elle pas ?
— R. : Loin du tumulte féministe, l’art forcement est lié à l’artiste, ma peinture est faite par une femme artiste peintre marocaine avec un encrage dans la culture marocaine et une ouverture sur le monde. La femme, tout comme l’homme m’inspire, leur différence naturelle et leur complémentarité sont enrichissantes.
• Q. : Quel humanisme pour quelle humanité ? Quelle couleur pour quelle race?
— R. : Plus de tolérance, plus de justice, plus de respect. Que l’énergie soit orientée vers la construction et non dans la destruction.
Respecter la liberté des uns et des autres.
Après ceci la deuxième question n’a pas lieu d’être.
• Q.: Tanger vous accueille le temps d’une exposition, qu’évoque pour vous cette ville?
— R.: Après plusieurs expositions au niveau national et inte
ational je suis très contente de présenter mon travail à Tanger. L’attrait de cette ville sur les Hommes de lettres et les artistes est une fascination. La liste est infinie pour citer l’ensemble des Hommes publics qui y ont vécu ou séjou
é.
Elle est le creuset d’une culture humaine intercontinentale, c’est le lieu où l’Europe et l’Afrique se donnent la main, la Méditerranée et l’Atlantique se mélangent. Souvent, les écrivains utilisent le mot «rêve», pour la décrire, un rêve qui n’est pas périssable. Mon futur tableau bleu sera inspiré de ce rêve.
• Q.: Quel avenir pour la peinture marocaine?
— R.: L’artiste ne peut pas être indifférent à sa société. Il ne vit pas dans une bulle fermée et aseptisée. Aujourd’hui l’essor que connait notre pays ne peut que favoriser davantage la créativité et interpeller cette génération montante en suscitant son investissement afin de participer à l’évolution culturelle de notre pays. Donc la peinture marocaine ne peut que s’épanouir dans un enrichissement moral et intellectuel.

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :