Un remède du cancer de la prostate développé par des chercheurs de l’Université Abdelmalek Essaadi

Présente uniquement chez l'homme, la prostate qui est située au cœur des systèmes urinaires et génitaux, intervient dans la reproduction.
Composée de muscles lisses et de tissu glandulaire, elle entoure la partie initiale de l'urètre, juste au-dessous de la vessie. D'un diamètre d'environ 38 millimètres, elle pèse chez l'homme jeune une vingtaine de grammes.

La prostate sécrète un liquide clair qu'elle déverse dans l'urètre au moment de l'excitation sexuelle. Ce liquide alcalin précède les spermatozoïdes et permet de réduire l'acidité des sécrétions vaginales afin qu'elle ne provoque pas la destruction des ceux-ci.
Ce sont les vésicules séminales et la prostate qui produisent ainsi le liquide séminal. Le mélange avec les spermatozoïdes produits par les testicules se fait au niveau de la prostate, le sperme passe ensuite dans l'urètre au moment de l'éjaculation.
Du fait de sa localisation, les problèmes de prostate peuvent entraîner des symptômes urinaires. Elle entoure en effet la partie initiale de l'urètre, canal par lequel passe l'urine et se terminant au bout de la verge.

En cas d'augmentation de volume, notamment chez les personnes âgées, la prostate peut comprimer ce canal et rendre la miction difficile (diminution de la force du jet, envies fréquentes d'uriner).
Un toucher rectal permet au médecin d'apprécier le volume et la souplesse de la prostate. Une grosseur excessive, des contours irréguliers et un durcissement sont autant d'indices qui permettent de dépister précocement une affection de cette glande : de l'infection de la prostate ou prostatite, à l'adénome de la prostate ou plus grave le cancer de la prostate.
La recherche a pour objectif d’améliorer la prise en charge des cancers de la prostate, tant au niveau des traitements que de la qualité de vie. Les principales avancées récentes ont été faites en faveur des tumeurs métastatiques.
La de
ière bonne nouvelle nous parvient de l’Université Abdelmalk Essaâdi de Tanger -Tétouan, où des chercheurs ont réussi à développer un remède contre le cancer de la prostate dans son stade avancé, en collaboration avec leurs homologues espagnols de l’Université d’Alcalá de Henares.
C’est donc un travail conjoint entre une équipe marocaine du laboratoire de chimie organique appliquée au sein de la faculté des sciences de Tétouan, composée de trois professeurs et de trois doctorants, et une équipe espagnole menée par Tomas Cuenca.
Ces scientifiques ont réussi à développer un remède à partir d’épluchures d’agrumes passant par un procédé d’hydro-distillation pour en obtenir des huiles essentielles, dont la composition chimique est très riche (à près de 90%) en limonène, un produit chimique naturel, explique le professeur Mohamed Amine Amrani, qui a dirigé l’équipe marocaine.

« Le limonène est ensuite soumis à une transformation chimique simple pour extraire des dérivés solubles dans l’eau, soit dans le milieu physiologique, et donc ils sont solubles dans le sang » explique le Pr Amrani, qui insiste sur l’utilité de ces dérivés dans la lutte contre le cancer de la prostate, étant donné que le problème de la solubilité a toujours été un obstacle à l’efficacité des médicaments anti-cancéreux.
« Le deuxième point fort, c’est que les molécules obtenues bloquent la métastase et sont, en outre, sélectives, c’est à dire qu’elles s’attaquent uniquement aux cellules atteintes, ce qui est de nature à éviter aux patients les effets secondaires notoires de la chimiothérapie, qui s’attaque à toutes les cellules » indique le Pr Alami.

Un brevet de cette importante invention ayant été déposé auprès des instances compétentes, l’étape suivante consiste en la fabrication à l’échelle industrielle et la commercialisation de ce remède par des entreprises pharmaceutiques.

À propos admin

x

Check Also

Tanja Marina Bay accueille  un rallye de yachts  en provenance de Gibraltar

Tanja Marina Bay a accueilli, vendredi 23 août, les premiers yachts participant au “Gibraltar Morocco ...

Opération Marhaba: Visite-surprise du wali M’hidia au port de Tanger-ville

Au moment le plus critique de l’opération Marhaba 2019, le wali de la région Tanger-Tétouan ...

Le Maroc à cheval contre la contrebande

La contrebande développée dans le nord du royaume soulève un tollé, ce qui a déclenché ...

Aller à la barre d’outils