La Banque centrale populaire (BCP) a convoqué une conférence de presse pour présenter son « Plan d’accélération de la TPE »

Faisant suite au discours prononcé par le Roi Mohammed VI, le 11 octobre dernier, à l’ouverture de la 1ère session de la 4ème année législative de la 10ème législature, dans lequel le Souverain a incité le secteur bancaire à se mobiliser davantage en faveur de la jeunesse marocaine, le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a convoqué, mercredi 15 janvier en son club de Casablanca, une importante  conférence de presse pour présenter son « Plan d’accélération de la TPE » et développer son dispositif d’encouragement et de dynamisation de l’entrepreneuriat marocain.
Cette rencontre médiatique s’est déroulée en présence du Président du Groupe,  
Mohamed Karim Mounir, ainsi que de plusieurs membres du staff dirigeant de la banque et de nombreux  journalistes de la presse écrite et audiovisuelle.
Dans une allocution d’ouverture, le Président qui a commencé par présenter ses vœux à l’assistance pour la nouvelle année, a indiqué que cette année 2020 représente un nouvel enjeu de développement du rôle de la Banque populaire qu’il a qualifiée de « banque citoyenne , leader au service des Marocains ».
« Le développement de la petite et moyenne entreprise a toujours été en tête des priorités du Groupe Banque Populaire et représente, plus que jamais, un enjeu stratégique national » dira le Président, ajoutant : « Notre nouvelle démarche en faveur des TPE ne relève pas d’un changement, mais d’une évolution de notre engagement au côté des personnes précaires, notamment à travers le maintien et la consolidation de notre implication auprès des petites entreprises », a conclu  M. Mohamed Karim Mounir.
Ensuite, la parole a été donnée à plusieurs intervenants dont de hauts cadres et des présidents de directoires  des Banques Populaires Régionales, parallèlement à des spots présentant le témoignage positif de jeunes entrepreneurs et  clients de la banque qui ont exprimé leurs attentes  quant à l’accompagnement de  la BP.
Le principal orateur, Jalil Sebti, directeur général de la banque de détail, intervenant dans une longue séance de «questions-réponses» face à un animateur chevronné, a amplement développé la stratégie de la BCP au profit des TPE, confirmant qu’il ne s’agit nullement de changement mais d’une évolution des dispositifs d’encouragement et de dynamisation de l’entrepreneuriat marocain, s’articulant autour de trois axes : l’amélioration de l’expérience client à travers des processus optimisés ; la mise en avant d’un réseau pour assurer la proximité avec les différents types d’entrepreneurs, et le partenariat avec les régions pour la création d’écosystèmes inclusifs.
La BCP a digitalisé ses processus internes d’octroi de crédit à la TPE, avec la mise en place d’un site internet permettant d’avoir des informations, des prises de rendez-vous, et d’initier la demande de crédit, explique Jalil Sebti, annonçant l’existence de 2.000 points de vente, dont 1.500 agences avec 181 dédiées à la TPE.et 500 branches regroupées au sein de la «Fondation Attawfiq Micro-finance », une institution d’utilité publique qui propose aux porteurs de projets un accompagnement financier et non-financier sécurisant les parcours de création des entreprises.

Quant au produit Al Moukawil Achaaâbi, il sera chargé de gérer un site internet dédié ainsi qu’une plateforme où seront présents les TPE aux côtés  de grandes entreprises pour un accès aux appels d’offre, annonce Jalil Sebti, affirmant que ce dispositif est évolutif.
D’autre part, alors que les TPE ont fait part de problématiques d’accès au foncier, les antennes régionales du groupe bancaire ont approché les différentes régions pour y remédier, avec deux premières signatures de convention avec la région de l’Oriental et celle de Marrakech-Safi.
Ces conventions portent sur l’accompagnement des projets, mais elles ont aussi un aspect original caractérisé par la mise en place d’une foncière qui permettra de fournir des locaux commerciaux à destination de tous les segments de petites entreprises.  A ce propos, Jalil Sebti se veut  rassurant : « Nous avons aussi l’ambition de généraliser ce type d’initiative et de convention dans l’ensemble des régions » dira-t-il expliquant qu’il s’agira d’une société foncière où la région va apporter son terrain, en contrepartie d’un capital apporté par la Banque. S’il s’agit de locaux déjà existants, ils seront gérés par cette société. Et s’il faudra réaménager le terrain sous forme de lots industriels ou commerciaux, cela se fera avec le capital apporté,
« Des équipes sont en train de travailler aujourd’hui pour structurer cette offre qui sera multidimensionnelle, et intéressera aussi bien le secteur industriel que commercial » précise le Directeur général de la Banque de détail.
En termes de conclusion, on peut considérer que le Groupe BCP, fort d’un modèle organisationnel bien rodé, porté par ses Banques Populaires Régionales (BPR), a fait de l’accompagnement et du développement du tissu entrepreneurial marocain une vocation première. Il a en effet, depuis sa refondation en 1961, fortement contribué à l’essor de l’économie des territoires et à leur tête l’entrepreneuriat régional ; devenant au fil des décennies, le premier acteur bancaire en collecte et en crédits dans les régions du royaume.

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Coronavirus : Barrages aux entrées de Tanger

Dans le cadre des mesures préventives tendant à contrecarrer la propagation de la pandémie  Covid ...

Coronavirus/Solidarité: Un palace tangérois  met  25 chambres à disposition du personnel médical

Une unité hôtelière à Tanger a mis 25 chambres à la disposition d’un certain nombre ...

La Protection civile sauve une chatte bloquée depuis 3 jours

En pleine période de confinement sanitaire, les tristes miaulements continus d’une petite  chatte bloquée depuis ...

Aller à la barre d’outils