Accueil » Sport » PARRAINAGE ET SPONSORING DE L’IRT

PARRAINAGE ET SPONSORING DE L’IRT

PARRAINAGE ET SPONSORING DE L’IRT
[size=9][color=#999999]Le 05-05-2016 à 10:57:57 [/color][/size][justify][size=12][justify] Le mandat du comité de l’[color=#993300]IRT [/color]section football expire à la fin de la saison. Quatre ans de sacrifices,d’efforts, de critiques ,de bons et de mauvais résultats et bien sûr de problèmes. Il est temps d’évaluer le travail, de profiter des erreurs ,de trouver le meilleur pour le club pour sa structuration, d’éloigner les profiteurs, d’éliminer les membres qui n’ont rien donné à l’équipe.

A vrai dire, l’évaluation dans l’ensemble est positive dans la mesure où l’objectif tracé a été atteint. Tout le monde sait que les dirigeants actuels présidés par Abdelhamid Aberchane ont été désignés et non élus grâce à l’intervention du [color=#993300]Wali Mohamed Yacoubi[/color] qui était déçu par ce qui se passait à l’IRT sur le plan gestion et qui souhaitait voir le sport s’épanouir en parallèle avec les projets de Tanja al Kobra. Initiative louable à féliciter puisque les footballeurs tangérois évoluent en première division de Botola devant 40.000 spectateurs Maintenant, l’IRT a tous les atouts pour devenir un grand club professionnel.

Cependant, une question des plus importantes entrave la bonne marche de la formation au championnat :la gestion financière. D’ailleurs, la de
ière grève des joueurs de boycottage des entrainements pour retard des salaires et primes donne beaucoup à réfléchir. Pour régler toutes les dépenses mensuelles qui s’élèvent à 200 millions de centimes, Abdelhamid Aberchane et ses proches collaborateurs nécessitent un budget important atteignant les deux milliards de centimes pour la saison. Existe-t-il une cellule de marketing pour trouver l’argent nécessaire ?Bien sùr,non. Les parrains et les sponsors sont toujours les mêmes et il n’y a aucun changement. Sur la liste, figurent le public avec 120 millions de centimes par rencontre officielle, le Conseil de la Région avec 400 millions de centimes, la mairie avec 300 millions de centimes, le Conseil Provincial avec 300 millions de centimes, l’ONDA avec 150 millions de centimes, l’Université américaine UNE avec 200 millions de centimes,le Movenpick avec toutes les concentrations pension complète gratuites. .Avec les normes du professionnalisme la somme collectée annuellement n’est guère suffisante. Alors qu’attend le comité pour constituer une vraie cellule de marketing capable se trouver des parrains et des sponsors ?On ne cesse de se plaindre et de dire qu’à Tanger, le secteur économique et industriel ne soutient pas le sport. Si la ville est le deuxième pole de l’économie marocaine, ses entreprises et sociétés exigent des interlocuteurs de haut niveau et des garanties. Le manque de confiance existe parce que l’IRT est toujours un club peu structuré et mal géré.

En plus, la publicité des panneaux autour du Grand Stade laisse beaucoup à désirer :à l’exception de Ittissalat al Maghreb qui sponsorise tout le football marocain et qui est une initiative de la Fédération de tutelle et non du club, le reste des marques des entreprises est insignifiant..[/justify][/size][/justify]
[size=9][color=#999999]Photo :DR[/color][/size]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :