Dialogue social : un nouvel échec ?

Dialogue social : un nouvel échec ?
Le 17-05-2017 à 10:36:55 En matière de dialogue social, serait-on en train d’assister à un premier échec du gouve
ement El Othmani ?

Apparemment, les syndicats auraient refusé les propositions du gouve
ement alors que le patronat serait exclu de l’équation. Si accord il y aura, il ne serait donc certainement pas tripartite et se ferait sans la confédération générale des travailleurs du Maroc (CGEM) qui a été discrète pendant les négociations et qui ne semblerait pas disposée à signer dans les conditions actuelles.

L’on sait que lors des réunions de la commission sectorielle chargée du secteur privé, les représentants du patronat ont soumis leurs propositions qui sont au nombre de 7 et ont écouté celles des centrales syndicales. Au terme de ces réunions, rien n’a été tranché.

Entre-temps, les discussions se sont poursuivies entre le gouve
ement et les syndicats en vue d’arriver à un terrain d’entente, mais sans succès quoique le gouve
ement ait proposé aux syndicats d’assumer 1% des prélèvements nécessaires pour la réforme du régime des retraites.

Cette concession n’aurait apparemment pas suffi à faire fléchir les centrales syndicales. La situation reste donc au point mort, et les principaux protagonistes gardent le silence.

En première conclusion de ce 1er mai 2018 commémorant la Fête du travail, la signature d’un accord entre le gouve
ement, les syndicats et la CGEM semble compromise, scellant l’échec du premier dialogue social mené par l’équipe d’El Otmani.

En attendant de meilleurs jours, le gouve
ement a décidé d’augmenter les allocations familiales dans les secteurs public et privé, à raison de 100 DH pour chaque enfant, jusqu’à 6 enfants, après l’adoption de cette décision par le Conseil administratif de la Caisse Nationale de Sécurité sociale (CNSS).

Cette décision profitera à 387.626 fonctionnaires de l'administration publique avec un coût de 981.062.400 dirhams et 68.210 fonctionnaires des collectivités territoriales avec un coût de 142 millions de dirhams (MDH) ainsi qu’à 163.202 enfants de 129.000 employés des administrations publiques pour un coût de 320 MDH. .

À propos admin

x

Check Also

Un pédophile français devant le parquet à Tanger

Un ressortissant français, arrêté en flagrant délit d’actes pédophiles, le 14 mai dernier à Tanger, ...

Le directeur du CRI-TTA Omar CHRAÏBI Contraint à un congé ouvert

Le directeur du centre régional d’investissement Tanger –Tétouan-Al Hoceima ( CRI-TTA), Omar CHRAÏBI, aurait été ...

Commerce extérieur : un trou de 206 milliards de dh !

Le commerce extérieur est l’une des faiblesses structurelles de l’économie marocaine. Le déficit commercial s’est ...

Aller à la barre d’outils