Accueil » Actualités » Chasse massive à la chica dans les cafés et les bars

Chasse massive à la chica dans les cafés et les bars

Chasse massive à la chica dans les cafés et les bars
[color=#999999][size=09]Le 06-05-2016 à 18:30:54 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] A Tanger, comme dans certaines villes du Maroc, [color=#993300]plusieurs cafés à chicha[/color] ont connu ces de
iers jours des descentes de police qui se sont soldées par la saisie de produits illicites et de matériel à chicha,Notamment des narguilés, mais parfois aussi par des interpellations de responsables de ces établissements placés en garde à vue, le temps des formalités d’usage. D’aucuns s’interrogent sur la visée de cette campagne «massive» lancée contre ces cafés « [color=#993300]spécialisés [/color]» . [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]La chicha a de plus en plus d’adeptes au Maroc et tend à devenir un vrai fléau en l’absence d’une réelle volonté de la combattre. Les chiffres avancés n’augurent rien de bon, surtout qu’on estime que cette pratique est étrangère à la société marocaine. Malgré les efforts consentis, et en l’absence d’une loi l’interdisant la chicha, le fléau tend à s’enraciner au Maroc, comme l’est un bon thé, un café ou encore le tabac.

Les statistiques du ministère de la Santé révèlent une nette recrudescence des cas de maladies respiratoires, notamment dans des grandes villes où le rituel de la chicha attire des milliers d’adeptes, non seulement dans les lieux publics mais également dans les lieux privés.

Les consommateurs tendent à Sous-Estimer les méfaits de la chicha par rapport à la cigarette. Pourtant, l’analyse de la fumée de narguilé a démontré que, même si les taux de nicotine, de goudron et de phénols sont inférieurs à ceux contenus dans une cigarette, celle-ci contient un taux de monoxyde de carbone dix fois supérieur à celui de la cigarette, un taux susceptible d’infliger de graves complications cardiovasculaires et cérébrales.

Sur le plan juridique, quinze jours après avoir proposé un projet de loi interdisant la chicha au Maroc, le groupe du Parti de la Justice et du Développement (PJD au pouvoir) a décidé de faire machine arrière.
Ce projet de loi qui prévoyait l’interdiction de la chicha dans les cafés et bars au Maroc, mais aussi l’importation de tous les produits en rapport avec les narguilés (tabac, mélasse..) a finalement été abandonné.

Cet abandon surprise serait survenu après de fortes pressions gouve
ementales, croit-on savoir, ainsi que des pressions d’acteurs économiques exercées à l’encontre du parti islamiste.
Pour le PJD, la chicha est une importation de l’étranger et contribue à la prostitution au Maroc, touchant notamment des filles mineures.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup avaient applaudi cette initiative, mais d’autres, par contre, avaient estimé que c’était une atteinte à la liberté individuelle.[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :