Accueil » Art & Culture » Après les Arènes de Plaza Toro: le don à la ville de Tanger du Grand théâtre Cervantès approuvé par le gouvernement espagnol

Après les Arènes de Plaza Toro: le don à la ville de Tanger du Grand théâtre Cervantès approuvé par le gouvernement espagnol

L’acte par lequel l’Espagne a fait don à la ville de Tanger du Grand théâtre Cervantès, a été approuvé de manière définitive par le gouvernement espagnol, réuni vendredi 7 février en Conseil des ministres.
Dans nos précédentes éditions, nous avons relaté en détails l’historique de ce monument culturel cédé au Maroc 
à l’occasion de la visite officielle effectuée les 13 et 14 février 2019 au royaume, par  le Roi Don Felipe VI et la Reine Dona Letizia,
Fermé depuis 1962, le théâtre Cervantès appartenait  à l’Etat espagnol, qui a décidé d’en faire don à la ville de Tanger, à la demande du gouvernement marocain.
Ce lieu mythique construit en 1913, était la plus grande scène d’Afrique du Nord. Il a été créé par un couple d’émigrés de Cadix à Tanger.
Ainsi, la ville du détroit bénéficiaire de ce précieux don royal ouvre les horizons à la restauration, la réhabilitation et la remise en valeur de ce patrimoine culturel et historique qui souffre de l’abandon depuis un demi-siècle et qui pourrait, aujourd’hui, voir le bout du tunnel, en renaîssant  de ses cendres et en  retrouvant toute sa splendeur d’antan.
A ce propos, rappelons que le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a affecté la somme de 5 MDH, pour la restauration du théâtre Cervantès,  et 8 MDH pour la réhabilitation de l’arène de Plaza de Toro, soit un budget global de 13MDH alloué à ces deux édifices en déconfiture, hérités de l’Espagne voisine et faisant partie de la mémoire patrimoniale de la ville du détroit.
En première étape, une partie de ces fonds servira à réaliser une étude architecturale et dresser un projet technique pour redonner vie à ces deux édifices.
Selon le ministère de la Culture, des appels d’offres seraient  lancés d’ici septembre prochain  pour désigner la ou les entreprises adjudicataires de ces premiers travaux qui devraient inclure, non seulement les deux édifices mais également leur environnement immédiat.
Pour ce qui des arènes de Tanger, elles ont été construites en 1950 par des Espagnols, avec une capacité d’accueil de 13.000 spectateurs.
Après l’indépendance du Maroc et le départ des étrangers, la place avait continué à accueillir  des festivals et des événements culturels. Elle a même servi de scène à des matchs de boxe et de catch.
Aujourd’hui, à l’état d’abandon, les arènes de Plaza Toro appartiennent à la ville de Tanger.

Partager l'article sur
Twitter
Visit Us
Follow Me
YOUTUBE
YOUTUBE
Follow by Email
RSS

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Reportage à Tanger : Le calvaire pour la survie  des Migrants Subsahariens

Les migrants Subsahariens de passage à Tanger vivent une double-crise : l’une liée au Coronavirus et ...

عودة إلى « كمامات » بوبوح.. أسئلة في حاجة إلى إجابات (الحلقة الأخيرة)

بهاته الحلقة نختم تحقيقنا الذي خصصناه لكشف جميع ملابسات القضية التي أسالت ولازالت تسيل الكثير ...

Les secrets de Boubouh…!!

Depuis l’éclatement de la pandémie, plusieurs secrets jaillissent au sein de l’association marocaine des industries ...

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils