Après les Arènes de Plaza Toro: le don à la ville de Tanger du Grand théâtre Cervantès approuvé par le gouvernement espagnol

L’acte par lequel l’Espagne a fait don à la ville de Tanger du Grand théâtre Cervantès, a été approuvé de manière définitive par le gouvernement espagnol, réuni vendredi 7 février en Conseil des ministres.
Dans nos précédentes éditions, nous avons relaté en détails l’historique de ce monument culturel cédé au Maroc 
à l’occasion de la visite officielle effectuée les 13 et 14 février 2019 au royaume, par  le Roi Don Felipe VI et la Reine Dona Letizia,
Fermé depuis 1962, le théâtre Cervantès appartenait  à l’Etat espagnol, qui a décidé d’en faire don à la ville de Tanger, à la demande du gouvernement marocain.
Ce lieu mythique construit en 1913, était la plus grande scène d’Afrique du Nord. Il a été créé par un couple d’émigrés de Cadix à Tanger.
Ainsi, la ville du détroit bénéficiaire de ce précieux don royal ouvre les horizons à la restauration, la réhabilitation et la remise en valeur de ce patrimoine culturel et historique qui souffre de l’abandon depuis un demi-siècle et qui pourrait, aujourd’hui, voir le bout du tunnel, en renaîssant  de ses cendres et en  retrouvant toute sa splendeur d’antan.
A ce propos, rappelons que le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a affecté la somme de 5 MDH, pour la restauration du théâtre Cervantès,  et 8 MDH pour la réhabilitation de l’arène de Plaza de Toro, soit un budget global de 13MDH alloué à ces deux édifices en déconfiture, hérités de l’Espagne voisine et faisant partie de la mémoire patrimoniale de la ville du détroit.
En première étape, une partie de ces fonds servira à réaliser une étude architecturale et dresser un projet technique pour redonner vie à ces deux édifices.
Selon le ministère de la Culture, des appels d’offres seraient  lancés d’ici septembre prochain  pour désigner la ou les entreprises adjudicataires de ces premiers travaux qui devraient inclure, non seulement les deux édifices mais également leur environnement immédiat.
Pour ce qui des arènes de Tanger, elles ont été construites en 1950 par des Espagnols, avec une capacité d’accueil de 13.000 spectateurs.
Après l’indépendance du Maroc et le départ des étrangers, la place avait continué à accueillir  des festivals et des événements culturels. Elle a même servi de scène à des matchs de boxe et de catch.
Aujourd’hui, à l’état d’abandon, les arènes de Plaza Toro appartiennent à la ville de Tanger.

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Coronavirus : Barrages aux entrées de Tanger

Dans le cadre des mesures préventives tendant à contrecarrer la propagation de la pandémie  Covid ...

Coronavirus/Solidarité: Un palace tangérois  met  25 chambres à disposition du personnel médical

Une unité hôtelière à Tanger a mis 25 chambres à la disposition d’un certain nombre ...

La Protection civile sauve une chatte bloquée depuis 3 jours

En pleine période de confinement sanitaire, les tristes miaulements continus d’une petite  chatte bloquée depuis ...

Aller à la barre d’outils