Accueil » Tourisme » Tourisme : Le CRT TTA dévoile ses projets structurants

Tourisme : Le CRT TTA dévoile ses projets structurants

Le Conseil du Tourisme de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTA) a organisé, récemment, un important séminaire réunissant des professionnels représentant  différentes sections du  secteur au niveau de la région,  dans l’objectif de faire le point des actions réalisées et des initiatives à venir.
La rencontre s’est déroulée  en présence de la Présidente, la vice-Présidente et les membres du Conseil , de représentants  des associations professionnelles  et de ceux de partenaires réguliers comme  le Conseil régional d’investissement ( CRI),  l’Agence de Promotion et de Développement des Provinces du Nord (APDN), la Délégation préfectorale  du Tourisme de Tanger, ainsi que les opérateurs d’infrastructures stratégiques, le port et l’aéroport de Tanger, et les compagnies aériennes nationales desservant la région.
Loin des promesses lancées habituellement  dans le vent, par excès d’optimisme et absences d’études concrètes , la Présidente du Conseil,  Rkia Alaoui, a tenu, cette fois, à souligner,  d’emblée,  dans son  allocution d’ouverture des travaux, l’évidence suivante : « Nous ne sommes pas là pour proposer une quelconque idée de relance miraculeuse. La relance passera par l’ouverture des frontières ! ».
Se montrant réaliste et logique, Mme Alaoui a ajouté ipso facto : «Nous sommes ici, parce que nous sommes persuadés que la meilleure façon de gérer la crise qui nous frappe est d’être dans la continuité de ce que nous avons entrepris, et qui s’inscrit parfaitement dans le contexte actuel ».
Ainsi, se montrant plutôt prudente,  la Présidente  ne s’est pas aventurée sur le terrain glissant des promesses  difficiles à tenir,  laissant le soin à l’assistance  d’en  décider.
La première partie du programme inscrite à l’ordre du jour de la rencontre,  a permis de faire le point sur les actions «  marketing et communication » menées depuis le début de la crise sanitaire, lors du  déconfinement et pendant  la saison estivale, consistant en une médiatisation  de capsules , l’une appelée « Envie de Nord ? » destinée  à l’animation des réseaux sociaux et exprimant le désir des principaux sites (Tanger, Tétouan,  Al Hoceima, Chefchaouen,  Assilah, Larache, Ouezzane, Tamuda Bay ) à retrouver, au plus vite, leurs visiteurs, et l’autre consistant en  la production d’un film d’images valorisant les atouts  offerts par la région sous le titre « Ce qui vous a manqué, c’est le Nord… ».
On s’accordera sur la nécessité de relancer cette campagne dans les jours à venir
Ensuite, parmi les projets structurants présentés, figure « L’écosystème digital pour la promotion touristique » qui se veut être un outil de partage intégré de l’information stratégique donnant aux professionnels l’accès  à des données sur les attentes, perceptions et comportements des clients, et permettant aux visiteurs de s’informer et d’être assistés en amont et au cours de leur voyage. Il n’y a rien à dire, cela relève d’une vision de  bonne gouvernance.
L’assistance a ensuite passé en revue  les projets développés ou en cours de  concrétisation.
Là, on craignait pendant un moment,  un retour au fameux leitmotiv auquel on nous a habitués : «  On va faire ceci ; on va faire cela », sans aucune concrétisation, notamment du temps  du précédent conseil et la précédente direction du CRT-TTA.
Cependant, si on a, tout de même  frôlé la question de manière inaperçue, les projets annoncés se sont  révélés, cette fois, réalistes et réalisables même sous la contrainte de la pandémie.

Il s’agit d’abord de la création d’une « Bourse Virtuelle du Tourisme », plateforme d’échange regroupant TO et décideurs, visant  la reprise de contact avec les marchés émetteurs. Le projet qui devrait prendre effet au début de  2021, devrait se concrétiser dans  une démarche commerciale agressive à travers des canaux digitaux adaptés au contexte actuel.
Il a été ensuite question  de la 18ème édition du  « Forum Connect 2021 », un salon international dédié au développement des routes aériennes, regroupant aéroports, compagnies aériennes, fournisseurs de l’industrie du transport aérien et professionnels du tourisme.On escompte que ce forum programmé  à Tanger pour le  mois d’avril prochain, en partenariat entre l’office national marocain de Tourisme (ONMT), l’office national des aéroports (ONDA) et le CRT-TTA, constituera une opportunité  à la région du Nord pour le positionnement des destinations de  la région à travers le renforcement de l’offre de desserte aérienne à l’horizon 2022.
Les professionnels régionaux et leurs partenaires ont été enfin informés des étapes d’avancement concernant le chantier structurant de la création d’une « Marque territoriale » permettant  de valoriser l’ensemble de l’offre régionale d’une façon cohérente en englobant toutes les facettes d’un produit d’une grande diversité de la région Nord, incluant sa double façade balnéaire, ses atouts naturels préservés entre mer et montagne, et sa richesse culturelle.
Cependant, les observateurs resteront sur leur faim en n’apprenant  rien de précis  sur la « Marque territoriale » dont il est question qui, dit-on,  serait une approche innovante correspondant à un engagement fort pris par le bureau du CRT-TTA depuis 2019. Elle s’inscrirait dans les tendances du marketing touristique contemporain et vise à doter la région, ses composantes et l’ensemble de ses opérateurs, d’un levier puissant pour se démarquer et valoriser des expériences clients uniques.
Pour le moment, et en attendant des explications claires, ce jargon professionnel demeurera  une énigme pour les profanes du secteur du Tourisme.

À propos admin1

x

Check Also

Pourquoi le projet de la Cité Mohammed VI Tanger-Tech peine-t-il à décoller ?..

La coopération sino-marocaine semble franchir une nouvelle étape avec le lancement « effectif » du projet de ...

Emigration clandestine : quatre interpellations à Tanger..

Des policiers du district de la Sûreté de Bni-Makada, relevant de la préfecture de police ...

Pourquoi le directeur opérationnel d’Amendis serait-il suspendu de ses fonctions ?..

On apprend que le directeur opérationnel de la société délégataire de distribution d’eau et d’électricité, ...

%d blogueurs aiment cette page :