Accueil » Région & La ville » Sit-in de parents d’élèves devant le Groupe scolaire « Le Détroit »

Sit-in de parents d’élèves devant le Groupe scolaire « Le Détroit »

Plusieurs membres de l’association de parents d’élèves du Groupe scolaire Le Détroit,  conduits par leur président Jawad Sekkat aux côtés de membres de son bureau, ont pris part, en fin de matinée de mercredi, à un sit-in revendicatif observé devant le siège dudit  groupe scolaire, sis rue Banafsaj à Tanger.
Les manifestants qui se sont conformés aux recommandations d’usage en matière de prévention contre le Coronavirus, avaient pour objectif de solliciter de la direction de cet établissement scolaire un abattement de 50% sur les frais de scolarisation pour la période d’arrêt scolaire observé depuis l’apparition de l’épidémie Covid 19.
Deux heures durant, les participants, exhibant des banderoles,  ont scandé des slogans, tentant de manière pacifique, de convaincre les responsables de ce lycée faisant partie du  réseau des établissements scolaires français au Maroc,  relevant de l’Office scolaire et universitaire international (OSUI)
On pouvait ainsi lire sur des banderoles ou sur des tee shirts endossés par certains manifestants, des slogans  répétés par les manifestants,  comme : « Je suis parent du LFI Le Détroit : je paie la moitié du trimestre Trois –  Crise Covid 19 : Les parents ne peuvent pas payer 100% des frais– Les parents se mobilisent contre l’école ENTREPRISE – Plus jamais OUI à l’avidité de l’OSUI – Non à la prise d’otage des familles – Stop à l’humiliation – Oui au dialogue et à la considération – Non au cas par cas, 50% pour tous – OSUI Stop avidité , où est la solidarité ? ».
Tout au long de cette manifestation qui s’est déroulée pacifiquement en présence de représentants de l’autorité locale, nous n’avons relevé aucune réaction des responsables du lycée.
Selon une source proche du système scolaire, « cette question de rabattement des frais de scolarité durant la période de suspension des cours à cause de la pandémie du Coronavirus, ne concerne pas uniquement un établissement, mais l’ensemble des écoles privées. Il faudrait qu’une décision soit prise à un haut niveau et qu’elle soit généralisée à l’ensemble des établissements scolaires privés », estime-t-on..

À propos admin1

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :