Accueil » Economie » Rencontre des professionnels maroco-espagnols de la Pêche maritime ..

Rencontre des professionnels maroco-espagnols de la Pêche maritime ..

Tanger a accueilli les 11 et 12 juillet une importante : Rencontre des professionnels maroco-espagnols de la Pêche maritime
[color=#999999][size=09]Le 18-07-2016 à 12:01:01 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#333333] Tanger a abrité les 11 et 12 juillet courant une importante rencontre co-organisée, à l’hôtel Royal Tulip, par [color=#993300]la Chambre des Pêches maritimes[/color] de la Méditerranée et la Commission mixte maroco-espagnole des professionnels de la Pêche maritime, réunissant des organisations professionnelles marocaines et espagnoles du secteur, et à laquelle ont pris part plusieurs personnalités dont le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, [color=#993300]Aziz Akhanouch[/color] qui a présidé la séance d’ouverture des travaux, en présence du Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne ; des représentants de l’autorité et des collectivités locales ; de la Secrétaire générale du Département marocain de la Pêche ; des Présidents des communautés autonomes d’Andalousie et de Galicie ; du Commissaire Européen à la Pêche ; des membres du Parlement Européen ; des Directeurs Centraux du Département de la Pêche ; des membres de la Commission maroco-espagnole ; du conseiller en Agriculture et en Pêche de l’Ambassade d’Espagne ; du Consul général d’Espagne à Tanger ; des membres de la Confederación Española de Pesca ([color=#993300]CEPESCA[/color]) et des membres d’Europêche, entre autres.
Cette participation massive et qualitative démontre l’intérêt croissant accordé par les deux parties au secteur de la Pêche.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Dans une allocution prononcée lors de la séance d’ouverture des travaux, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, a indiqué que cette rencontre conjointe hispano-marocaine , constitue une occasion privilégiée d’échange et de concertation autour de questions d’intérêt commun, méritant d’être encouragée tant qu’elle s’inscrit dans le cadre d’un partenariat devant mener à une exploitation rationnelle et durable des ressources halieutiques.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/akhbnouch.jpg[/img][/center][center][size=9][color=#666666]Allocution du ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhanouch. Photo Hamouda[/color][/size][/center]« Les relations économiques entre le Maroc et l’Espagne se développent de manière remarquable et témoignent de la profondeur des liens bilatéraux favorisés par une histoire commune, par une proximité géographique, par l’implantation de milliers d’entreprises espagnoles au Maroc et par la présence d’une importante communauté marocaine en Espagne » dira le ministre, soulignant que la consolidation de ces relations bilatérales est d’autant plus importante du fait que l’Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc.

«Nous avons parcouru un long chemin ensemble et nous avons fait des progrès, et ce qui se passe aujourd’hui ne doit pas aller à l' encontre d'une histoire commune qui va au-delà du poisson et des tomates, mais s’étend sur des terrains géopolitiques aussi sensibles que l'immigration et d'autres menaces plus récentes et peut-être plus graves pour le monde occidental », dira le ministre Aziz Akhannouch, allusion faite à l’annulation partielle des accords commerciaux bilatéraux incluant le Sahara marocain.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/andres_hermida_trastoy..jpg[/img][/center] [center][size=9][color=#666666]Allocution du secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et
de l’Environnement d’Espagne, Andrés Hermida Trastoy. Photo : Hammouda[/color][/size][/center]Dans cette même optique, le ministre marocain qui estime que la relation entre le Maroc et l’Espagne constitue un pilier fort dans les relations entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne, a appelé autorités et professionnels de la pêche espagnole à plaider la cause du Maroc auprès de l’UE, sachant que la décision de la Cour d’appel européenne, au sujet de l’annulation de l'accord agricole n’est pas encore prononcée.

M.Akhannouch a rappelé que les deux royaumes se doivent un « soutien mutuel », rappelant qu’en s’alliant au Maroc, l’Espagne soutiendrait une cause tout à fait légale. « L'accord de pêche est un accord entre l'UE et le Maroc pour promouvoir les relations économiques et l'intégration dans la région, dira-t-il, estimant que : « plus qu'un accord économique, c’ est un accord technique avec des concessions de part et d'autre pour le bien des deux parties ». M. Akhanouch a ajouté que : « c’est un accord légitime, conclu en vertu de la loi et du droit inte
ational, les autres problèmes doivent être discutés au sein des Nations Unies, et non au niveau régional », a-t-il encore dit rappelant que le Maroc a toujours été un bon élève et a obtenu de bons résultats en matière de normes exigées par l’UE dans le cadre de l’accord de pêche. Il a également indiqué que l’annulation de l’accord agricole met à mal tant les professionnels européens, surtout espagnols, que les populations sahraouies. « La décision de la Cours européenne de justice pénalise tous les Sahraouis, il prive les jeunes d’emploi, empêche l’exportation de produits vers les marchés européens donc empêche la génération de richesse », a conclu le ministre marocain.

Ces points de vue sont partagés par le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne, Andrés Hermida Trastoy, qui a confirmé l’excellence des relations de coopération liant le Maroc et l’Espagne, notamment dans les domaines de l’Agriculture et de la Pêche maritime, et des perspectives prometteuses du partenariat stratégique des deux pays.

Soulignant la pertinence du renouvellement de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, le responsable espagnol s’est réjoui du retour, dans les eaux marocaines, de la flotte de pêche européenne comptant quelque 80 navires espagnols, et s’est montré ouvert et coopératif en acceptant le rôle de partenaire du Maroc devant l’UE, sur le dossier de la pêche.

Rappelons que le Protocole de pêche entré en vigueur le 15 juillet 2014, a permis de déterminer les conditions de l’utilisation conjointe et de la gestion des ressources, à même d’assurer la sauvegarde et la pérennité des ressources halieutiques.

A ce propos, M. Andrés Hermida Trastoy qui estime que Maroc joue un rôle fondamental dans la préservation et la protection des ressources halieutiques de la Méditerranée, souligne la nécessité de fédérer les efforts de tous les pays du bassin méditerranéen, pour une gestion efficace, équitable et pérenne des ressources de la pêche.

Le président de la Fédération de la Pêche maritime et de l’Aquaculture (FPMA), et co-président de la Commission mixte des professionnels maroco-espagnols de la Pëche Omar Akouri, a, pour sa part, rappelé que, depuis sa création le 22 janvier 2011, la commission mixte n’a pas cessé de déployer de louables efforts pour atteindre ses objectifs dans les meilleures conditions possibles, prenant en compte les intérêts communs mutuellement profitables aussi bien sur le plan économique que politique, considérant que cette rencontre de Tanger est une occasion de dresser le bilan de plus de cinq années de fructueuses collaborations dans le cadre de ladite commission.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/omar_akouri.jpg[/img][/center] [center][size=9][color=#666666]Intervention du Président de la Fédération de la Pêche maritime et de l’Aquaculture (FPMA),
et co-président de la Commission mixte des professionnels maroco-espagnols de la Pêche, Omar Akouri.
Photo : Hammouda[/color][/size][/center]« Cet événement est aussi l'occasion pour les deux parties de consolider leurs excellentes relations d'affaires qui ont bénéficié du développement des liens économiques tissés de longue date entre leurs deux pays et qui a hissé l'Espagne au second rang des pays partenaires du Maroc en matière d’échanges commerciaux» a indiqué M. Akouri ajoutant, par ailleurs, que le statut d'associe privilégié accordé au Maroc par l'Union Européenne (UE) ne manquera pas d'offrir plus d'opportunités et d'incitations à ce partenariat Maroc-Espagne qui a déjà à son actif la réalisation de très importants investissements et la création de milliers d'emplois dans le secteur des pêches des deux pays ».

M. Omar Akouri s’est réjoui de la présence, en nombre et en qualité, à cette rencontre, d’organisations professionnels les plus représentatives des activés de pêche et de l'industrie de valorisations estimant que cela constitue la preuve la plus tangible de la volonté partagée d'aller encore plus de l'avant.
Le président de la FPMA a révélé ensuite que les deux parties, conscientes de l'importance que revêt la dynamisation de leur partenariat, ont convenu de tenir des rencontres périodiques pour se concerter sur les voies et moyens à même de sauvegarder les acquis et d'assurer, en concertation avec les responsables de leur deux pays et avec les autorités de l'UE, les conditions et l'Environnement nécessaire à l'accompagnement de ce développement en conformité aux stipulations des accords bilatéraux.

« Considérant l'importance des investissements des partenaires Maroc-Espagnol dans toutes les filières de la pêche au Maroc et en Espagne, les deux parties s'engagent à se mobiliser pour agir auprès des instances de l'UE pour la sauvegarde de leurs intérêts » a encore dit M. Akouri considérant l’importance de l'impact des décisions des organisations inte
ationaux (ICAT, CITES, OMC ect…) qui permettent aux deux parties de s'engager à unir leurs efforts et coordonner leur action pour assurer la sauvegarde et la pérennité des ressources halieutiques de leur deux pays ainsi que leurs investissements.

« Je ne peux conclure sans rappeler avec fierté les encouragements prodigués par Sa Majesté le Roi Mohamed VI que Dieu le Glorifie, tout au long de notre parcours, ainsi que nos deux ministres des Pêches Marocain et Espagnol », a conclu le président de la FPMA Omar Akouri.

Pour le président de la Chambre des pêches de la Méditerranée, Youssef Benjelloun, le rôle que joue la commission mixte maroco-espagnole dans le renforcement des relations entre les deux pays est d’une importance capitale dans le traitement de questions professionnelles et la contribution à la conclusion d’accords stratégiques.

Pour M. Benjelloun, l’objectif premier de la Commission mixte demeure, en effet, celui de résoudre les problèmes entre les deux parties, dresser des passerelles et approfondir le dialogue afin de prévenir les obstacles qui pourraient engendrer un lourd tribut politique.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/benjeloune.jpg[/img][/center] [center][size=9][color=#666666]Allocution du président de la chambre des Pêches maritimes de la Méditerranée, Youyssef Benjelloun.
Photo : Hammouda[/color][/size][/center]« Mais, ce n’est là qu’un aspect secondaire parmi d’autres actions de la Commission, puisque son rôle principal se focalise aussi sur la préparation des accords stratégiques entre le Maroc et l’Union Européenne en matière de Pêche maritime », explique le président de la Chambre des pêches de la Méditerranée, mettant en exergue l’approche adoptée par cette commission, qui est fondée sur l’existence de lobbies de la pêche maritime dans les deux rives de la Méditerranée et de la mise en place d’un mécanisme visant à renforcer la relation entre eux à même de promouvoir le développement du secteur de la pêche, de dépasser les contraintes et de conclure des accords stratégiques.

Le président de la région Dakhla-Oued Eddahab, Ynja Khattat a souligné, quant à lui, que cette rencontre est l’occasion de mettre en avant les relations politiques, économiques et sociales liant historiquement le Maroc et l’Espagne, estimant que le secteur de la Pêche maritime constitue la «colonne vertébrale» en termes de croissance économique et de création d’emploi dans les provinces du Sud.

Dans cette optique, M. Khattat a exhorté les investisseurs espagnols à profiter des opportunités d’affaires offertes par la région sud du royaume et de ses nombreuses potentialités favorisées par les importants chantiers de développement dynamisés sous l’impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI.

Au cours des travaux qui ont duré deux jou
ées pleines, les professionnels marocains et espagnols de la Pêche maritime ont réitéré leur ferme engagement à renforcer davantage leurs relations de coopération, à même de consolider le partenariat stratégique liant les deux pays dans plusieurs domaines économiques vitaux, dont celui de la pêche maritime. Ils se sont engagés à défendre les intérêts communs des professionnels de la pêche et à coordonner leurs actions pour garantir la sauvegarde, la protection et la durabilité des ressources halieutiques dans la zone méditerranéenne en général et dans les deux pays en particulier.

Le programme de cette rencontre prévoyait plusieurs volets traitant, entre autres points de l’ordre du jour, du protocole de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne et de la situation des stocks partagés du détroit de Gibraltar : thon rouge et dorade vorace rose.

En marge des travaux de la rencontre, un vibrant hommage a été rendu à l’ancienne secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement d’Espagne, Mme Carmen Fraga Estévez qui est membre de la commission de pêche de l’UE. Elle a fait preuve, tout au long de son parcours, d’un grand engagement dans le rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée, apportant son soutien à l’adoption du protocole de pêche entre le Maroc et l’UE et son implication en faveur du développement du partenariat entre les deux parties.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/aziz_akhanouch.jpg[/img][/center] [center][size=9][color=#666666]Vibrant hommage rendu à l’ancienne secrétaire générale du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement
d’Espagne,et membre de la commission de pêche de l’UE, Mme Carmen Fraga Estévez, félicitée par le ministre
marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime,Aziz Akhanouch…
Photo : Hammouda .[/color][/size][/center][center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/andres_hermida_trastoy.jpg[/img][/center][center][size=9][color=#666666] .. et à M. Lahcen Bijdiguen, l’un des fondateurs des représentations professionnelles
du secteur de la Pêche maritime au Maroc, félicité par secrétaire général du ministère de
l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne,
Andrés Hermida Trastoy[/color][/size][/center]Un hommage aussi vibrant a été également rendu à M. Lahcen Bijdiguen, l’un des fondateurs des représentations professionnelles du secteur de la pêche maritime au Maroc, en reconnaissance de sa contribution à la préservation des ressources halieutiques de la région et au développement du secteur de la pêche maritime.

La rencontre de Tanger a été clôturée par une série de recommandations qui se résument dans les points suivants :

[color=#990000]1-[/color] L’histoire de la commission mixte hispano marocaine des professionnels de la Pêche est considérée comme une succession de réussites ;
[color=#993300]2-[/color] Les participants considèrent que les stocks de pêche en Méditerranée sont menacés, et s’engagent à travailler conjointement avec les scientifiques et les gouve
ements pour établir les mesures adéquates d’aménagement pour la récupération et la sauvegarde de ces stocks ;
[color=#993300]3- [/color]Les professionnels de la pêche maritime invitent les scientifiques et les gouve
ements à travailler conjointement avec les professionnels afin d’élaborer une politique commune pour la gestion des stocks partagés ;
[color=#993300]4- [/color]Les professionnels du secteur de la pêche, autant espagnols et européens que marocains, considèrent que l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc, constitue le meilleur instrument pour la préservation des intérêts communs entre les parties dans le cadre du respect du droit inte
ational ;
[color=#993300]5-[/color] La commission mixte sollicite l’ouverture du dialogue au sujet de la fiche technique numéro 1 de l’accord de pêche, conce
ant l’obligation de débarquement, dans le but d’éclaircir et d’améliorer ses dispositions ;
[color=#993300]6- [/color]La commission mixte constate le redressement évident du thon rouge de la Méditerranée dont la biomasse est à des niveaux historiques et demande à l’ICCAT et aux gouve
ements un TAC au moins égal à son niveau initial ;
[color=#993300]7-[/color] Les professionnels de la pêche ont applaudi le renvoi en cassation de la sentence rendue par le Tribunal général de l’UE. [/color][/size][/justify]
[right][size=9][color=#666666]Ph : Hamouda [/color][/size][/right][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :