Accueil » Economie » Rencontre à Tanger Sur La Sensibilisation aux Programmes d’aides et d’accompagnement à l’export

Rencontre à Tanger Sur La Sensibilisation aux Programmes d’aides et d’accompagnement à l’export

Rencontre à Tanger sur la sensibilisation aux Programmes d’aides et d’accompagnement à l’export
La Chambre de commerce, d’industrie et de services de la wilaya de Tanger (CCIST) a organisé, mercredi à Tanger, une rencontre de sensibilisation aux « Programmes d’aides et d’accompagnement à l’export » à laquelle ont pris part des opérateurs économiques, des ’hommes d’affaires, des représentants d’entreprises exportatrices dans la région de Tanger-Tétouan et de représentants de la société civile tangéroise.

On apprendra que 174 entreprises exportatrices ont été accompagnées au Maroc, dont 20% dans la région Tanger-Tétouan, durant les éditions 2013 et 2014 du programme « contrats de croissance à l’export ».

***


Le 12-03-2015 à 18:45:40

Cette manifestation économique a connu la présence du chef de la division accompagnement à l’export au sein du ministère délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Essaber qui a annoncé, à l’occasion, que 174 entreprises exportatrices ont été accompagnées au Maroc durant les éditions 2013 et 2014 du programme « contrats de croissance à l’export », précisant que la région de Tanger-Tétouan s’accapare environ 20 % du nombre d’entreprises ayant bénéficié de ce programme, attribuant ce pourcentage à la dynamique considérable que connait la ville de Tanger, qui a accueilli durant ces de
ières années des multinationales de renommée mondiale, grâce à sa position géographique stratégique et des projets d’envergure qui sont lancés dans la région.

« Personne ne peut contester que la ville de Tanger est devenue une plateforme importante dans le domaine de l’export et de la création de la valeur ajoutée aux niveaux régional et national », a-t-il dit, appelant les entreprises exportatrices installées dans la région de Tanger-Tétouan à adhérer à ce programme, afin qu’elles puissent renforcer leur présence sur les marchés traditionnels et conquérir de nouveaux marchés, notamment ceux africains et des pays arabes.

Pour ce qui est de l’édition 2015 de « contrats de croissance à l’export », lancée le 4 février de
ier et qui prendra fin le 15 avril prochain, le responsable a annoncé qu’elle table sur l’accompagnement de100 entreprises exportatrices, dont 90 émergentes dont le chiffre d’affaire à l’export ne dépasse pas 50 millions de dirhams (MDH) par an, et 10 confirmées.

M. Essaber a souligné l’importance de cet instrument financier en matière d’encouragement des entreprises et des coopératives exportatrices à développer leurs activités et à mieux se positionner aux niveaux national et inte
ational, à travers la prise en charge de certains frais liés à des activités commerciales spécifiques et aux différentes actions de promotion et de développement des exportations.

Le responsable a rappelé que ce programme repose sur trois piliers, à savoir le ciblage des secteurs et des produits, l’accompagnement des acteurs et le ciblage des marchés, notant que le montant de l’appui, plafonné à 5 MDH pour les exportateurs confirmés et 2 MDH pour les exportateurs émergents, représente 10% du chiffre d’affaires additionnel à l’export, et ce pendant 3 ans.

Pour sa part, le directeur de la Chambre de commerce d’industrie et de services de Tanger, Mohamed Bachir Mahdi, a souligné le rôle important que joue, à l’heure actuelle, le commerce extérieur en tant que pilier central de la croissance et source de richesse incontou
able, rappelant l’engagement du Maroc depuis des années dans un processus de libéralisation commerciale, à travers l’adoption d’un certain nombre de mesures pour promouvoir les exportations et libéraliser les importations.

L’intervenant a, toutefois, noté que les exportations marocaines n’ont pas pu constituer un véritable moteur de la croissance économique, malgré l’ouverture croissante de l’économie nationale et les efforts déployés par l’Etat en matière de mise en place des instruments de financement des exportations, d’assurance et d’incitations fiscales, déplorant la concentration des exportations notamment sur quelques secteurs d’activité à forte intensité de travail où à faible technologie, qui sont très sensibles aux prix et jugés globalement peu dynamiques dans la configuration du commerce mondial, ainsi que sur le marché européen.

M. Bachir Mahdi a, dans ce contexte, souligné l’impératif de relancer les exportations pour en faire un pilier de croissance à part entière et d’améliorer la compétitivité de l’offre exportable marocaine, ainsi que de promouvoir les investissements étrangers générateurs de transferts technologiques et de savoir-faire.

Se focalisant particulièrement sur la région Nord du royaume, le directeur de la CCIST a mis en exergue les potentiels dont regorge cette zone, lui conférant ainsi une position de premier choix pour les investisseurs nationaux et étrangers, notant que l’aménagement des zones franches et le lancement de projets structurants dans la ville de Tanger ont grandement contribué à l’expansion des exportations marocaines et à la promotion des investissements directs étrangers.

« Aujourd’hui, on compte une dizaine d’entreprises exportatrices bénéficiant de cet instrument dans la région du Nord », a-t-il précisé, soulignant la nécessité de renforcer les campagnes de sensibilisation auprès des entreprises ciblées pour promouvoir leur adhésion à cette stratégie nationale.

M. Bachir Mahdi a conclu en réitérant l’engagement ferme de son institution à promouvoir l’investissement productif dans la région, à travers plusieurs programmes visant l’accompagnement des investisseurs et le renforcement du tissu industriel local, afin de booster à grande échelle la compétitivité des entreprises marocaines, notamment dans le nord du royaume.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :