Accueil » Actualités » Réhabilitation et valorisation de la Médina de Tanger

Réhabilitation et valorisation de la Médina de Tanger

Conformément à la volonté de SM le Roi Mohammed VI de  valoriser le  patrimoine des Médinas,  et sous l’œil vigilant du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia,  l’ancienne Médina de Tanger a acquis des valeurs et repris des couleurs, dans  le cadre d’une réhabilitation axée sur une vision  propre à la région, offrant un produit et une attractivité touristiques particulières basées sur la valorisation du patrimoine matériel et immatériel du territoire et rehaussé par  l’emplacement unique de la Médina surplombant la côte Méditerranéenne.
Les travaux concernent les axes de la réhabilitation des zones urbaines, la restauration du patrimoine,  la revalorisation des sites historiques  et des lieux de culte, le renforcement de l’attractivité touristique et économique. Ils visent, notamment, à préserver le patrimoine culturel et urbain de la Médina  et à  investir pour le développement local et le renforcement de l’attractivité touristique et économique.
La gestion et le contrôle réguler  des travaux se font à travers des visites régulières des chantiers, conduites par les autorités locales avec à leur tête le wali de la région, la collaboration de différents partenaires et l’implication inconditionnelle  des habitants.
Ainsi, plusieurs départements s’activent, judicieusement, dans le cadre de  stratégies de préservation du patrimoine et s’impliquent  fortement dans le développement intégré de la Médina pour asseoir un cadre de vie agréable et une opportunité économique à fort potentiel.
Les programmes visent essentiellement la réhabilitation des murailles et des édifices religieux, le réaménagement du cadre bâti, le développement des services socioculturels, la réorganisation des commerces et la valorisation des monuments historiques, touchant différents volets, notamment touristiques, culturels et relatifs aux infrastructures, avec une contribution au confort et au bien-être des citoyens heureux d’être écartés  du  danger des habitats menaçant ruine.
Concernant les  infrastructures, les travaux  concernent le ravalement des façades, la réhabilitation des réseaux d’assainissement et d’eau potable, le pavage des sols et des murs, le remplacement des menuiseries usées par le temps et les intempéries, l’éclairage public pour plus de sécurité,  le renforcement des  équipements de base, la restauration des souks et la création d’espaces pour les  produits du terroir dont ceux de l’artisanat, et  la libération des passages pour la valorisation  des circuits touristiques.
Sur le plan culturel, la réhabilitation favorisera la création d’une infrastructure appropriée au bénéfice des générations montantes et futures et pour le bonheur des visiteurs nationaux et étrangers.
La réhabilitation fait de l’ancienne Médina de Tanger, un véritable joyau  reconnu par les instances internationales et s’inscrivant en droite ligne dans la vision de SM le Roi Mohammed VI pour la préservation du patrimoine national sous toutes ses formes.
La réhabilitation de l’ancienne Médina n’est pas le seul projet qui préoccupe le wali de La Région Mohamed M’hidia. On le trouvera aussi dans plusieurs chantiers inscrits dans le programme Tanger Métropole, pour  veiller à l’accélération des travaux. C’est le cas du  Palais de la Culture et des Arts qui serait en attente d’une inauguration Royale, ou celui du Musée de la Villa Harris récemment inauguré.
Les bâtiments sont des bijoux architecturaux  qui permettront à la ville de retrouver sa position de capitale culturelle du Maroc.
Sur la continuité du Boulevard Mohamed VI, à l’entrée du port de Tanger-ville, la route a été pratiquement élargie et l’ancien jardin en face du bâtiment de l’ancienne gare ONCF a été superbement réaménagé.
Toujours sur ordre du Wali et sa supervision personnelle, d’autres chantiers aussi importants sont en cours de réalisation au cœur de la Kasbah de Tanger. C’est le cas de l’ancienne prison qui sera convertie en musée réservé à l’héritage historique du voyageur Tangérois Ibn Batouta, ainsi que de plusieurs bâtiments historiques qui tombaient en ruine et qui sont désormais définitivement sauvés.
Ces projets font partie du programme de la sauvegarde et de la protection des bâtiments de l’ancienne Médina de Tanger. Ils sont menés dans le cadre de partenariats signés entre la Wilaya de Tanger et des institutions comme l’agence de développement des provinces du Nord, (ADPN) et la Société d’aménagement du Port Tanger-ville.
A noter que la commune urbaine a été carrément écartée de cet énorme projet qui a besoin d’institutions réactives et possédant une bonne expérience dans ce genre de programmes.
Un peu plus loin du centre-ville, sur la route de Tétouan, les Arènes de Tanger (Plaza de Toros) patrimoine historique emblématique de la ville a également eu sa part de réaménagement, en attendant le grand projet de leur restauration.
Une première consolidation des murs du bâtiment et surtout l’aménagement des terrains nus l’entourant en zone verte, a donné à ce haut lieu une nouvelle image pleine d’espoir pour le voir abriter prochainement des activités et des évènements culturels.
Le wali M’hidia s’intéresse aussi au Grand Théâtre Cervantès dont l’avenir commence à se dessiner.
Bref la ville renaît,  le citoyen est comblé et le wali est à féliciter … !

À propos Romaisae

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :