Accueil » Art & Culture » Prix Abdellah Guennoun Des études islamiques et de Littérature Marocaine ..

Prix Abdellah Guennoun Des études islamiques et de Littérature Marocaine ..

10ème édition du concours culturel Prix Abdellah Guennoun des études islamiques et de littérature marocaine
[color=#999999][size=09]Le 30-05-2016 à 11:06:01 [/size][/color][b][justify][size=11][color=#333333]La «[color=#993300] Fondation Abdellah Guennoun[/color] pour la culture et la recherche scientifique » a remis de
ièrement les prix de la 10ème édition de son concours culturel, au cours d'une cérémonie marquée par la participation d’un parterre de chercheurs, académiciens, écrivains, poètes et acteurs socio-culturels.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Dans la catégorie des études islamiques, le premier Prix est revenu à Seddik Boualam pour son ouvrage « analyse des œuvres de l’érudit Ahmed Ben Moussa El Hamsasi Hasnaoui Slaoui » et le deuxième Prix a été déce
é à Driss El Kharchaf pour son étude sur « le sermon du pèlerinage d'Adieu du prophète, une stratégie universelle pour édifier une société de tolérance et de dialogue des civilisations », alors que le troisième Prix a été attribué à Mohamed Yassin El Achab pour sa recherche sur « la pensée islamique contemporaine et les problématiques liées au choix civilisationnel ».

Conce
ant la catégorie de littérature marocaine, Si Mohamed Amlah a remporté le premier Prix pour sa recherche intitulée « Mohamed El Mekki El Bettaoui, sa méthodologie et ses analyses littéraires par rapport à la promotion du patrimoine littéraire marocain », alors que Mme Houda El Mejjati a reçu le 2ème Prix pour sa recherche sur « la vie culturelle dans le nord du Maroc à travers la presse écrite 1912-1956 ».

S’exprimant à cette occasion, l’académicien et président du comité scientifique, Mohamed Kettani, a souligné que ce Prix vient couronner les recherches novatrices dans les domaines des études islamiques et de la littérature marocaine, notant que parmi les œuvres ayant présenté leur appel de candidature huit recherches, qui ont répondu aux critères de rigueur scientifique déterminés, ont été retenues pour être en lice pour cette édition.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/mapph_2016_detail_321.jpg[/img][/center]
Pour sa part, M. Mohamed Guennoun, membre du comité scientifique et conservateur de la bibliothèque d’Abdellah Guennoun à Tanger, a indiqué que les œuvres primées sont créatives dans la mesure où elles traitent des sujets de grande importance dans les domaines d’études islamiques et de littérature marocaine, notant que ces prix scientifiques visent à consacrer le rayonnement culturel et intellectuel prôné par feu Abdellah Guennoun, inciter les générations montantes à s’engager dans le parcours de recherche et de science et à rapprocher les jeunes des créations des vétérans de la littérature marocaine, ayant enrichi la scène culturelle marocaine et arabe.

Quant aux lauréats de ces Prix, ils ont salué cette initiative scientifique qui vise à promouvoir le rayonnement culturel et scientifique du Royaume, développer l'échange de savoir et de culture entre les intellectuels marocains et de favoriser l'engagement des jeunes dans des recherches qui consacrent les valeurs et l'identité marocaines, appelant les établissements scientifiques nationaux à mettre en place d'initiatives scientifiques pareilles dans les autres villes du Royaume, à même d'inciter la recherche et la création.

Né à Fès en 1908, feu Abdellah Guennoun a grandi à Tanger durant le protectorat. Après ses études à l’université Qarawiyyine, il retou
e dans sa ville de prédilection où il ouvrira notamment la première école privée marocaine et contribuera activement au mouvement national pour l’indépendance.

Il fût notamment, après l’indépendance, le premier gouve
eur de la ville et président du conseil local des oulémas. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages de référence dans la bibliothèque nationale en particulier dans les domaines du fiqh et de l’histoire.

Avant son décès en 1989, il légua sa riche bibliothèque privée à la ville de Tanger. La bibliothèque Abdellah Guennoun, qui constitue l’une des principales institutions culturelles de la ville, représente un point de rencontre des chercheurs, intellectuels et étudiants.

Le prix Abdellah Guennoun, déce
é pour la première fois en 1992, a été créé en 1990 à la demande des participants à une conférence consacrée à ce grand érudit.

L'organisation de ce prix est assurée actuellement par la Fondation Abdellah Guennoun pour la culture et la recherche scientifique. [/color][/size][/justify]
[size=9][color=#000000]Ph : MAP [/color][/size][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :