Accueil » Sport » LES TROIS GRANDES EQUIPES PROFESSIONNELLES DU NORD

LES TROIS GRANDES EQUIPES PROFESSIONNELLES DU NORD

LES TROIS GRANDES EQUIPES PROFESSIONNELLES DU NORD
[color=#999999][size=09] Le 24-10-2016 à 17:22:20 [/size][/color][justify][size=12][color=#000066]De 1946 à 1956,le football a connu une époque dorée au Nord du Maroc qui était occupé par le colonialisme espagnol. Pour la première fois le professionnalisme faisait son apparition. Tanger et Tétouan en étaient la capitale et les meilleurs footballeurs d’Espagne y venaient pour le service militaire. La première ville vibrait au Marshane avec deux grandes équipes l’Union deportiva España et le Moghreb al aksa.Il y avait d’autres formations qui avaient aussi des supporters : Sevillana qui avait fait la découverte de l’ex joueur de Reims le tangérois Hassan Akesbi,Tangerina,CD Alcazaba Atlas,Iberia,Hilal….

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/t.g.e.nord400.jpg[/img][/center][center][size=9][color=#666666]La Union deportiva de España (avec un seul marocain Riffi).[/color][/size][/center]La deuxième ville était représentée par l’Atlético de Tétouan et par l’Espagnol.A Larache, le CD Larache faisait la joie du stade Santa Barbara. Riahi était sa principale vedette.Deux exploits à signaler à l’époque : l’accès en première division de la liga de l’Atlético de Tétouan et celui en seconde division du CD España de Tanger.Dans la programmation des rencontres du championnat les deux équipes ne recevaient jamais ensemble, ce qui permettait aux nordistes de voir tous les grands clubs d’Espagne. Au Varela (actuel Saniat Rmel), les visites étaient de marque : le Real de Madrid ,l’Atletico, Barcelone, Valence, Séville, Zaragoza….Au Marshane, on pouvait voir Jaen, Jerez, Huelva,Betis,Granada,Malaga….Plusieurs fois, on affichait dans les guichets « No hay billetes » c’est-à-dire « Il n’ya plus de billets ».Trois évènements historiques du football ne devaient pas passer inaperçus du fait qu’ils constituaient la une de la presse espagnole avec en tète le Diario de España de Tanger dont le numéro du Lundi se vendait à 1 pésète (l’équivalent de 10 centimes) :les derbys des deux villes voisines UD España-Atlético de Tétouan ,la visite du Real Madrid , de Barcelone et de l’Atlético de Madrid à la cité de la colombe blanche et surtout la victoire du Moghreb al Aksa sur les espagnols 5-0 en coupe Franco. Les derbys se terminaient le plus souvent en nul de 0-0.La visite des grands de la liga donnaient la joie aux amateurs de la balle ronde.Le Real avec ses vedettes Distefano Puskas,Barcelone avec Ramaillet et Kubala( le certificat de sortie de la Hongrie délivré par la FIFA arriva à l’hôtel National lieu de concentration des catalans le jour du match).Ladislao Kubala avait joué sa première rencontre avec Barcelone à Tétouan.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/t.g.e.nord400.2.jpg[/img][/center][center][size=9][color=#666666]L’Atlético de Tetuan.[/color][/size][/center]L’Atlético attirait tous les marocains pour voir la perle noire Larbi Ben Barek.Quant à la victoire du Moghreb al Aksa sur son éte
el rival de la ville UD España par 5-0 le jour de Noel au Marshane ,elle fut un précieux souvenir pour tous les vieux tangérois qui ont actuellement l’habitude de fréquenter les cafés populaires de Hanafta et de Hafa. Deux acteurs de ce derby sont encore en vie :Salem et Jacob.Selon les de
ières nouvelles,le premier est alité pour maladie, le second se porte bien à Sebta.Il est impossible d’évoquer le passé glorieux du football du nord sans toutefois parler du meilleur joueur de tous les temps. On l’appelait en Espagne « el diablo ».Lahcen chicha, « el morenito » de Taroudant du sud du Maroc faisait ce qu’il voulait avec le ballon. Avec un peu plus de chance avec les intermédiaires, il aurait signé au Real ou à Barcelone.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/t.g.e.nord400.3.jpg[/img][/center][center][size=9][color=#666666]Moghreb Al Aksa de Tanger (avec Bzioui,Casita et Salem)..[/color][/size][/center]Le mérite de son engagement au nord revenait sans aucun doute à Babah qui l’avait fait venir de Casablanca pour jouer à Tanger au Moghreb al Aksa. Il fut transféré ensuite à l’Atlético de Tétouan grâce à l’homme d’affaires Julio Parès président du club tétouanais. En 1956,le Maroc récupéra son indépendance et le football professionnel devait disparaitre. Les deux grands du Nord la UD España fusionnait avec l’Algésiras et l’Atlético de Tétouan avec l’Atlético de Ceuta. !.[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :