Accueil » Tourisme » Les incertitudes des fêtes de fin d’année

Les incertitudes des fêtes de fin d’année

Les incertitudes des fêtes de fin d’année
[size=8][color=#999999]Le 04 -01-2016 à 09:45:45 [/color][/size][b][justify][size=10][color=#333333] Jusqu’au 30 décembre, les réservations de touristes étrangers étaient en baisse, pendant que les intentions des touristes nationaux constituaient encore la grande inconnue de cette fin d’année 2015.

Pour beaucoup d’opérateurs touristiques, cette fin d’année avait un goût amer doublé de peu d’espoir de remplir leurs établissements pour cette période ; mais certains s’accordaient à dire que la saison serait en dessous des de
iers mois de 2014, qui avaient connu une chute drastique des séjours, surtout du fait du contexte d’insécurité, notamment après les de
iers actes terroristes de Paris . [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Pour le vice-président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Fouzi Zemrani, très peu de réservations étaient enregistrées de la part des marchés émetteurs, alors que le trafic aérien était en progression et, malgré que certains hôtels affichaient des offres parfois limitées à 500 DH la nuit et 300 DH le dîner du 31 décembre,
A Tanger, le discours des professionnels était sensiblement le même, résumé dans le point de vue du directeur du Conseil régional du Tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTH), Abdelghani Ragala, ainsi exprimé à une semaine du jour de l’an : «Ce n’est pas la grande ruée. D’ici la semaine prochaine, nous aurons davantage de visibilité».

Le directeur du CRT-TTH avait expliqué que, malgré la situation difficile, les professionnels n’ont pas tous bradé leurs prix. Bon nombre d’entre eux ont encore préféré enregistrer un taux d’occupation peu satisfaisant plutôt que de vendre à perte. Néanmoins, ils ont fait des efforts significatifs. Le Royal Tulip City Center propose par exemple les 3 nuits du 31 décembre au 3 janvier à moins de 3 000 DH, avait-l indiqué.

Pour beaucoup de professionnels, la grande question était de savoir si les nationaux allaient se déplacer pour la fin d’année. «Les Marocains vont probablement profiter des jours fériés de cette fin d’année mais dans quelle mesure ? Et vont-ils se contenter de choisir l’une ou l’autre semaine pour partir ?», se demandaient les hôteliers qui, en fait, comptaient beaucoup sur les touristes nationaux sans se faire, toutefois, trop d’illusion. «Le tourisme national se maintient mais il manque de professionnalisme et de maturité. La plupart des Marocains réservent à la de
ière, estimait-on.

Toujours est-t-il que deux jours avant le réveillon, la situation n’était guère encourageante, et était même très loin des niveaux des années passées.[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :