Accueil » Actualités » Les frères El Omari s’entrechoquent à Tanger

Les frères El Omari s’entrechoquent à Tanger

Les frères El Omari s’entrechoquent à Tanger
[size=8][color=#999999]Le 28-09-2015 à 10:22:05[/color][/size][justify][size=12][justify] Après les de
ières élections régionales et communales et les phases de déblayage qui ont suivi, le numéro 2 du Parti de l’Authenticité et du Développement (PAM), Ilyas El Omari, s’est fait élire à la présidence de la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima, pendant que son frère cadet Fouad El Omari, également du PAM, a continué à concourir pour la présidence du Conseil préfectoral Tanger-Asilah, faute de pouvoir conserver son fauteuil de maire de Tanger qui revient désormais au nouveau locataire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), Mohamed Bachir Abdellaoui.

Or, aussi bizarre que cela puisse paraître, l’ancien maire Fouad El Omari, vient de se voir refuser de poursuivre sa prétention au poste de président du Conseil de la préfecture de Tanger-Tétouan, à cause d’un véto opposé par son frère ainé Ilyas El Omari qui, après avoir empoché son billet pour la présidence de la région, une élection dont il n’était, au départ, qu’à moitié sûr, s’est rendu compte que deux frères ne peuvent se retrouver à la tête de deux instances d'élus dans une même région, ce qui laisserait entendre que le parti serait pris en otage par les membres d’une même famille. Chose qu’Ilyas El Omari voudrait, apparemment éviter à tout prix pour ne pas ouvrir une porte à la critique au sein du parti même.

Ilyas El Omari serait même intervenu auprès de certains membres du PAM pour leur demander d’éviter de soutenir son frère cadet dans sa course à la présidence du Conseil de la préfecture. Fouad El Omari, malgré ses chances estimées très bonnes de remporter cette présidence, s’est vu contraint, par la force des choses, de se rendre à l’évidence, laissant le champ libre à concurrents, dont le président sortant, Abdelhamid Aberchane de l’Union constitutionnelle (UC), et Hassan Bouhriz du Rassemblement National des Indépendants (RNI).

Attendons donc le 2 octobre prochain pour connaître le nom du futur président du Conseil préfectoral Tanger-Asilah.
Fouad El Omari, quant à lui, aura toutes les six années à venir pour digérer ce choc frate
elle et se préparer aux communales et régionales de 2021.[/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :