Accueil » Vie associative » « Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »

« Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »

Message rassurant de l’ONSSA : « Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »
[color=#999999][size=08]Le 14-03-2016 à 10:58:55 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] L’Association nationale des producteurs des viandes de volailles ([color=#993300]APV[/color]), en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole ([color=#993300]FISA[/color]) et le soutien de la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), a organisé lundi à Tanger, une rencontre sur le thème thème «Situation sanitaire des élevages au Maroc : émergence d’une nouvelle pathologie», destinée aux aviculteurs de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Cette Rencontre a pour principal objectif de sensibiliser les aviculteurs à la biosécurité en élevage avicole, mais aussi à rassurer les consommateurs sur les effets de la grippe aviaire H9N2 qui est, selon l’APV et l’ONSSA, un virus faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme,
La filière avicole continue d’être l’une des activités de l’agriculture les plus porteuses de développement dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. C’est dans ce contexte que la ville du détroit a été choisie comme sixième étape pour accueillir, cette rencontre.

Pour Mohamed Zardoune, directeur régional de l’ONSSA à Tanger, qui s’est voulu très rassurant quant aux effets du virus de l’influenza aviaire de type H9N2, connu par sa faible virulence, des mesures ont été prises par l’Office à travers, tout d’abord, la généralisation de la vaccination préventive aux différents types d’élevage avicole au Maroc. M. Zardoune a mis l’accent sur l’importance de la biosécurité dans le secteur avicole. Il s’agit de la mise en œuvre «d’un ensemble de mesures préventives contre des contaminations du cheptel avicole», a-t-il affirmé, soulignant l’importance du renforcement des mesures de contrôle et du suivi pour prévenir le secteur contre les maladies aviaires.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/poulet.jpg[/img][/center]Conce
ant les données statistiques communiquées lors de cette rencontre, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima compte quelque 600 unités de poulet de chair. «La région est considérée ainsi comme une zone de production du poulet par excellence», a précisé HousseinTifrit, chef de la division vétérinaire relevant de la direction régionale de l’ONSSA à Tanger,précisantqu’au niveau des abattoirs avicoles, l’inspection se fait autour de 750 tonnes par mois.Le Dr NajouaDjeffal, chargée du dossier aviculture au service vétérinaire à la préfecture de Tanger-Asilah, a indiqué, pour sa part, que le secteur avicole est devenu, depuis la mise en application de loi n°49-99, plus organisé et structuré dans la région. «Ce secteur parvient à assurer actuellement plus que les besoins des consommateurs de la région», a-t-elle souligné.[/color][/size][/justify]
[size=8][color=#999999]Photo :DR[/color][/size][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Le Journal de Tanger 26 Juin 2021 en PDF

Nous vous recommandons de lire la dernière édition du Journal de Tanger disponible dans les ...

Le Journal de Tanger 19 Juin 2021 en PDF

Nous vous recommandons de lire la dernière édition du Journal de Tanger disponible dans les ...

Fnideq : Saisie de 30  ballots de chira et interpellation de  trafiquants

Les services sécuritaires ont découvert,  récemment, un lot de 14 ballots de Chira sur la ...

%d blogueurs aiment cette page :