Accueil » Vie associative » « Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »

« Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »

Message rassurant de l’ONSSA : « Le virus de la grippe aviaire est faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme »
[color=#999999][size=08]Le 14-03-2016 à 10:58:55 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] L’Association nationale des producteurs des viandes de volailles ([color=#993300]APV[/color]), en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole ([color=#993300]FISA[/color]) et le soutien de la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), a organisé lundi à Tanger, une rencontre sur le thème thème «Situation sanitaire des élevages au Maroc : émergence d’une nouvelle pathologie», destinée aux aviculteurs de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Cette Rencontre a pour principal objectif de sensibiliser les aviculteurs à la biosécurité en élevage avicole, mais aussi à rassurer les consommateurs sur les effets de la grippe aviaire H9N2 qui est, selon l’APV et l’ONSSA, un virus faiblement pathogène et non transmissible à l’Homme,
La filière avicole continue d’être l’une des activités de l’agriculture les plus porteuses de développement dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. C’est dans ce contexte que la ville du détroit a été choisie comme sixième étape pour accueillir, cette rencontre.

Pour Mohamed Zardoune, directeur régional de l’ONSSA à Tanger, qui s’est voulu très rassurant quant aux effets du virus de l’influenza aviaire de type H9N2, connu par sa faible virulence, des mesures ont été prises par l’Office à travers, tout d’abord, la généralisation de la vaccination préventive aux différents types d’élevage avicole au Maroc. M. Zardoune a mis l’accent sur l’importance de la biosécurité dans le secteur avicole. Il s’agit de la mise en œuvre «d’un ensemble de mesures préventives contre des contaminations du cheptel avicole», a-t-il affirmé, soulignant l’importance du renforcement des mesures de contrôle et du suivi pour prévenir le secteur contre les maladies aviaires.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/poulet.jpg[/img][/center]Conce
ant les données statistiques communiquées lors de cette rencontre, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima compte quelque 600 unités de poulet de chair. «La région est considérée ainsi comme une zone de production du poulet par excellence», a précisé HousseinTifrit, chef de la division vétérinaire relevant de la direction régionale de l’ONSSA à Tanger,précisantqu’au niveau des abattoirs avicoles, l’inspection se fait autour de 750 tonnes par mois.Le Dr NajouaDjeffal, chargée du dossier aviculture au service vétérinaire à la préfecture de Tanger-Asilah, a indiqué, pour sa part, que le secteur avicole est devenu, depuis la mise en application de loi n°49-99, plus organisé et structuré dans la région. «Ce secteur parvient à assurer actuellement plus que les besoins des consommateurs de la région», a-t-elle souligné.[/color][/size][/justify]
[size=8][color=#999999]Photo :DR[/color][/size][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :