Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2022 axé sur le Social, l’emploi, la Santé et l’Education

Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2022 présenté, lundi, par la nouvelle ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, devant les deux chambres du parlement, apporte plusieurs changements pour les secteurs sociaux, en particulier l’Emploi, la Santé et l’Education.
Ainsi, ce plan prévoit une augmentation du budget estimée à 9 milliards de dirhams devant servir à la mise à niveau des hôpitaux et des centres de formation des enseignants dans l’objectif de rehausser le niveau de l’école publique qui souffre depuis plusieurs années de problèmes structurels. Il est également question de promouvoir le chantier de la généralisation du préscolaire, avec le développement des outils d’accueil pour la protection des enfants de moins de quatre ans.
Il s’agirait, d’autre  part, de poursuivre la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Le premier objectif est de continuer à couvrir les travailleurs non-salariés (TNS), dont le nombre s’élève à 11 millions de personnes, et de démarrer parallèlement la seconde phase de cet élargissement qui concerne les personnes vulnérables et nécessiteuses  qui bénéficient du Régime d’assistance médicale RAMED.
Le PLF 2022 porte aussi sur la création de 250.000 opportunités d’emploi directes, outre le financement de projets de jeunes en  les accompagnant, les orientant et les formant pour réussir leurs projets.
L’autre volet sur lequel se penche le PLF 2022 est celui des allocations familiales à travers l’accélération de la mise en œuvre du Registre social unifié (RSU) qui déterminera les familles démunies éligibles au soutien social.
Les familles ayant des enfants scolarisés auront des indemnités dans la limite de trois enfants par famille. Les familles n’ayant pas d’enfants ou dont les enfants ont dépassé l’âge de 21 ans, vont bénéficier d’une allocation forfaitaire.
Voici les chiffres à retenir du PLF 2022 :

  • 4,2 milliards de DH (MMDH) pour la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) ;
  • 9 MMDH d’augmentation des budgets de la Santé et de l’Education;
  • 2,25 MMDH pour la création de 250.000 opportunités d’emploi directes à partir de 2022 ;
  • 500 millions de DH (MDH) pour les associations œuvrant dans le domaine de l’handicap ;
  • 250 MDH pour la création de 1.000 crèches ;
  • 16 MMDH pour continuer de compenser le sucre, le gaz et le blé ;
  • Baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) à 27% au lieu de 28% pour les entreprises industrielles dont les bénéfices sont inférieurs à 100 MDH ;
  • 245 MDH pour les investissements publics  ;
  • 1,25 MMDH pour le financement d’entreprises dans le cadre des programmes “Intelaka” et “Forssa”  ;
  • 200 MDH pour la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh dans les administrations publiques ;
  • 10 MMDH pour la poursuite du chantier de la régionalisation avancée.

 

À propos Romaisae

x

Check Also

Médina de Tanger Après «Msarya f’Mdina» la campagne de soutien aux commerces se poursuit

Après les premières journées intitulées «Msarya f’Mdina» (Un tour dans la médina- Cf notre précédente ...

Deuxième gisement de gaz au large de Larache

Dans un communiqué publié, lundi 10 janvier, la compagnie britannique Chariot a indiqué la découverte ...

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Ebauche du nouveau plan de développement régional 2022-2027

Le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia, et le président du Conseil régional, ...

%d blogueurs aiment cette page :