Accueil » Economie » Le Maroc s’oppose à la proposition UE sur la répartition du TAC de la pêche de l’espadon en Méditerranée

Le Maroc s’oppose à la proposition UE sur la répartition du TAC de la pêche de l’espadon en Méditerranée

20ème réunion annuelle de l'ICCAT Vilamoura, Portugal du 14 au 21 novembre 2016;Une forte délégation représente la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée
[color=#999999][size=09] Le 21-11-2016 à 11:21:42 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#000000]Une Forte Délégation Dépêchée par le Président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, [color=#993300]Youssef Benjelloun[/color], prend part aux travaux de la 20ème réunion annuelle de l'ICCAT, qui se sont ouverts le 14 novembre courant à Vilamoura au [color=#993300]Portugal[/color], et qui prendront fin ce lundi..

Cette délégation constituée de Kamal Bennouna, Younès Ghziel et Moustapha Mazaroua, siège aux côtés de l’importante délégation marocaine conduite par la secrétaire générale du ministère de tutelle, Mme Zakia Driouich et constituée de MM. Mohamed Tnacheri Ouazzani, conseiller de la SG ; Bouchta Aichane,
directeur des Pêches ; Mohamed Ben Bari, Directeur de contrôle des activités de la pêche Maritime ; Mme Fatima Zahra Hassouni, chef de division de l'aménagement des pêcheries ([color=#993300]DAP[/color]) ; MM. Faouzi Kandil DAP ; Hicham Grichat DAP ; Abid Noureddine de l'INRH ; Mohamed Malouli Idrissi INRH ; Jouker Mohamed, direction des pêche ; Mohamed Tahi, direction des Pêches et Kamel Mohamed, de la délégation des pêches de Tanger.

La délégation de la Chambre maintient un contact jou
alier avec le président Youssef Benjelloun, pour information et concertation ..[/color][/size][/justify][/b][justify][size=12][color=#000066] Se sont également joints à cette délégation, des professionnels des secteurs conce
és par les décision de l'[color=#ff0000]ICCAT[/color], notamment des représentants des segments de Pêche dans les limitations des compétences de la chambre des pêches de la Méditerranée, des madragues, des Pèches côtière et artisanale qui capturent le Thon, l'espadon et les requins.

Les madragues sont représenteées par M. Karim Bonmoussa et Mohamed Rouchdi, respectivement président et directeur de l'Association des madragues et Mohamed Aziz El Bakkali, capitaine de madrague.
Quant aux palangriers, ils sont représentés par Kamal Bennouna, President de l’Association national des armateurs à la palangre réfrigérée ([color=#ff0000]ANAPR[/color]), et Nadia Faraj de la même association.

[center][b][justify][size=14][color=#ff0000] L’ICAAT, c’est quoi au juste ? [/color][/size][/justify][/b][/center]La Commission Inte
ationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT) est responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées dans l’océan Atlantique et ses mers adjacentes. L’organisation a été créée lors d’une Conférence de Plénipotentiaires, qui a préparé et adopté la Convention Inte
ationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique signée à Rio de Janeiro, au Brésil, en 1966. Après un processus de ratification, la Convention est officiellement entrée en vigueur en 1969.

Les langues officielles de l’ICCAT sont l’anglais, le français et l’espagnol.

Environ 30 espèces relèvent directement de l’ICCAT : thon rouge de l’Atlantique (Thunnus thynnus thynnus), listao (Katsuwonus pelamis), albacore (Thunnus albacares), germon (Thunnus alalunga) et thon obèse (Thunnus obesus); espadon (Xiphias gladius); istiophoridés, tels que makaire blanc (Tetrapturus albidus), makaire bleu (Makaira nigricans), voilier (Istiophorus albicans) et makaire bécune (Tetrapturus pfluegeri); les thazards, comme le thazard atlantique (Scomberomorus maculatus) et le thazard barré (Scomberomorus cavalla); les thonidés mineurs, comme la thonine commune (Euthynnus alletteratus), l’auxide (Auxis thazard), et la bonite à dos rayé (Sarda sarda).

La Convention établit que l’ICCAT est la seule organisation des pêches habilitée à réaliser les travaux requis aux fins de l’étude et de la gestion des thonidés et des espèces apparentées dans l’Atlantique. Ces études incluent la recherche sur la biométrie, l’écologie et l’océanographie, avec un intérêt particulier pour les effets de la pêche sur l’abondance du stock. Les travaux de la Commission portent sur la collecte et l’analyse des informations statistiques relatives aux conditions et aux tendances actuelles des ressources halieutiques dans la zone de la Convention. La Commission s’occupe également de compiler les données relatives à d’autres espèces de poissons qui sont capturées dans le cadre de la pêche de thonidés (les « prises accessoires », principalement les requins) dans la zone de la Convention, et qu’aucune autre organisation de pêche inte
ationale n’étudie.

Le quota du thon rouge accordé pour le Maroc connaît cette année une augmentation de 20%par rapport au quota déjà affecté.

[center][b][justify][size=14][color=#ff0000] Enjeux de cette Année [/color][/size][/justify][/b][/center]A part l'amendement constant et permanent des mesures de contrôle et de gestion, afin d'assurer le respect et l'exécution de mesures prises par l'ICCAT par l’ensemble des pays membres, deux propositions de recommandations se focalisent dans le débat.

Au niveau du thon rouge, il est prévu, depuis l'année de
ière, une augmentation du quota globale de 20% afin de le porter à 23.000 tonnes avec 9,86% pour le Maroc. Cependant des mesures d'ajustement, notamment pour la Turquie et l'Algérie, animent le débat pour décider si ces ajustement seront déduits du quota global, ce qui affecterait tous les pays membres, ou serait en sus du quota, ce qui dépasserait le taux maximal proposé par le CRS, comité scientifique.

La position du Maroc est claire, ne pas toucher au quota marocain et, s'il y a des ajustements à faire, les réaliser dans le respect des recommandations du comité scientifique qui suggère le quota global.

L'autre recommandation en discutions conce
e l'établissement d'un TAC (taux de capture autorisé) pour l'espadon de la Méditerranée et les mesures d'accompagnement dans la mise en place de ce plan d'aménagement proposé par l'Union Européenne. Là aussi, il n'y a pas d'accord et la proposition est en discussion et négociation entre les parties.

Toute la délégation marocaine est sensibilisée sur ce point et ne peut permettre aucune décision qui affecte les possibilités de pèche de la flotte artisanale en Méditerranée.

Le Président Youssef Benjelloun et les membres de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, tiennent à remercier particulièrement la Secrétaire générale, Madame Driouich pour la défense intransigeante du secteur artisanal faite à l'ICCAT, et pour sa fermeté face à la délégation européenne pour défendre les intérêts de ce secteur. .[/color][/size][/justify] [right][size=9][color=#666666]Photo: DR [/color][/size][/right]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :