Accueil » Actualités » Carmen Millan Chapparro interdite d’une conférence de presse

Carmen Millan Chapparro interdite d’une conférence de presse

Carmen Millan Chapparro interdite d’une conférence de presse
[color=#999999][size=09] Le 21-11-2016 à 11:54:51 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#333333] Affichant une ferme volonté d’éclairer davantage l’opinion publique et les médias sur les difficultés et le combat herculéen dans lequel elle est engagée depuis maintenant quelques années, l’investisseuse espagnole, Carmen Millan Chapparro, dont le projet « [color=#993300]Atlantic Magna[/color] » a été coulé par l’administration locale, a voulu convier les médias marocains à une conférence de presse à Tanger. Malheureusement, cette rencontre avec les jou
alistes a été interdite par les autorités locales compétentes.
Pourquoi ? Dieu seul le sait ..[/color][/size][/justify][/b][justify][size=12][color=#000066] Contactée par le Jou
al de Tanger qui suit de près cette affaire depuis le début, Mme Millan Chapparo explique que son intention était, une fois de plus, de faire étaler au grand jour, par voie de presse, la grande injustice dont elle et son associé, Noberto Garcia, sont l’objet, par le fait de l’administration locale qui avait procédé, sans ordre judiciaire ou motif pertinent et sans aucune explication, à la destruction de deux blocs principaux de son gigantesque projet « Atlantic Magna » situé à Achakar.
On sait que ce sentiment d’injustice a plongé Carmen Millan Chaparro, son associé et sa fille orpheline, dans un profond désarroi.

Dans l’espoir de se faire entendre, et revigorée par les différents messages Royaux prononcés à l’occasion de la Fête du Trône et à l’ouverture du parlement, exigeant de l’administration une gouve
ance irréprochable et exemplaire, l’investisseuse espagnole a souligné qu’outre les batailles judiciaires, sans fin, entamées dès le début de ce conflit préjudiciable pour elle et pour sa société, elle a eu à frapper à plusieurs portes, notamment celles de hautes instances marocaines et des représentations diplomatiques marocaine et espagnole pour se faire entendre, et voir enfin cette sombre injustice réparée. Mais jusqu’à présent elle est toujours dans l’attente d’une réparation convenable.

Cette situation qui dure depuis 8 ans maintenant, empêche la ville de Tanger de tirer profit d’un projet qui aurait, non seulement mis plusieurs familles à l’abri du chômage, mais aurait également attiré des touristes inte
ationaux au pouvoir d’achat élevé.

Rappelons que Carmen Millan Chaparro qui fut attirée par le Maroc et la ville de Tanger avec passion et amour, à travers ses différents projets, avait une ambition noble : accompagner la ville du détroit dans son développement.

Vivement que cette sombre affaire puisse trouver un dénouement favorable pour la ville..[/color][/size][/justify]
[right][size=9][color=#666666]Photo: DR [/color][/size][/right]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :