Accueil » Tourisme » Le CRTTT renouvelle son comité directeur

Le CRTTT renouvelle son comité directeur

Le Conseil Régional du Tourisme de Tanger – Tétouan s’est réuni, mercredi de
ier au siège de la Wilaya de Tanger, en assemblée générale extraordinaire, d’abord, puis ordinaire ensuite, pour procéder à un amendement des statuts du Conseil et renouv

Le Conseil Régional du Tourisme de Tanger – Tétouan s’est réuni, mercredi de
ier au siège de la Wilaya de Tanger, en assemblée générale extraordinaire, d’abord, puis ordinaire ensuite, pour procéder à un amendement des statuts du Conseil et renouveler son comité directeur, pour l’exercice en cours.

Dans son allocution d’ouverture, le Président dans a rendu hommage au travail effectué par l’ensemble des membres du comité directeur et mis en relief les résultats jugés unanimement positifs des différentes interventions du CRTTT, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. M. Boucetta a annoncé, ensuite, l’objet de l’amendement proposé à l’assemblée extraordinaire. Il s’agit de l’article 16 des statuts du Conseil relatif aux pouvoirs du Président, qui lui permettrait, d’être ‘’rééligible’’ autant de fois qu’il le souhaiterait.

L’assemblée a approuvé, à l’unanimité, et par applaudissements, l’amendement proposé par le Président, sur la base d’arguments solides visant le renforcement et la consolidation de l’action du CRTTT, à long terme.

On passe alors à l’ordinaire. Le Président reprend la parole pour annoncer aux membres de l’assemblée que lecture allait être donnée aux rapports, au nombre de six, conce
ant la gestion morale et financière, des exercices 2012, 2013 et 2014, assortis d’un avant-projet d’orientation générale sur l’année en cours.
Par bonheur, le Ténor de l’assemblée et directeur du Conseil Régional du Tourisme, Abdelghani Ragala, qui s’apprêtait à des lectures on ne peut plus ennuyeuses, a trouvé, en fin stratège, le moyen de ne citer que l’essentiel de ces rapports et d’éviter ainsi, pour lui-même, pour les membres de l’honorable assemblée et pour les invités du CRTTT, une besogne pénible et, apparemment, sans intérêt, d’autant plus qu’il a été possible de constater que bon nombre de ‘’participants’’ étaient littéralement plongés dans des conversations à deux et même à trois, alors que la ‘’messe’’ était dite, dans les normes rituelles et avec la solennité qui se doit.

Pourtant la somme des actions signalées dans lesdits rapports, en termes d’organisation et de promotion, était honnêtement positive et méritait d’être portée à la connaissance des membres du CRTTT et du grand public. Pour chacune des trois années considérées, les rapports d’activités donnaient des informations précises et fiables sur la situation du secteur dans la région, assorties d’un relevé succinct de l’activité institutionnelle au niveau national et d’une documentation dense sur la stratégie de l’action promotionnelle, particulièrement en direction de la presse inte
ationale et des promoteurs de Tourisme dans les pays notoirement émetteurs , ainsi que sur la participation du Conseil à des opérations ponctuelles d’animation et de promotion touristiques tant à l’intérieur du pays qu’à l’ étranger, en plus de la participation du Conseil aux Foires et Expositions inte
ationales de Tourisme dans les grandes capitales du monde.
Nouvelle vague d’applaudissements et des signes de satisfaction sur tous les visages.

Il s’en est suivi un long moment récréatif au cours duquel la parole a été donnée à des membres de l’assemblée qui, par moment, donnaient l’impression qu’ils confondaient entre conseil régional de tourisme et conseil de Gouve
ement, attribuant au premier les compétences et les prérogatives du second. Les réclamations fusaient de tous les côtés. D’aucuns réclamaient des infrastructures portuaires à Tétouan, d’autres, des plans d’aménagement touristique spécifiques pour Chaouen et Larache et d’autres, encore, la promotion touristique de certaines communes rurales de la région. Le’’ soutien’’ du CRTTT a même été sollicité par un « professionnel » d’Asilah, pour l’obtention d’un kiosque, dans cette ville, qui serait utilisé comme bureau d’information touristique ! sans parler de ceux qui exigeaient que la ville soit « nettoyée » des marchands ambulants et des ‘’vagabonds’’, que l’éclairage public soit amélioré et que l’ ‘’interdiction’’ faite aux touristes de faire du ’’shopping’’ à Tanger, soit levée !!! Mais, pas un seul mot, ni de la part des officiels du CRTTT ni de ses membres et invités, sur l’état de ‘’dégradation extrême’’ dans lequel se trouvent la médina et la Kasbah de Tanger, pourtant l’un des sanctuaires du tourisme local et national.

Le seul point positif de ces monologues prétentieux et ostentatoires , a été celui des liaisons aériennes entre Tanger et les principaux aéroports d’Europe que la RAM de Benhima a cru bon soit d’en réduire les fréquences ou de les supprimer carrément, faisant fi des projets en cours de réalisation dans le cadre du Grand Tanger et des efforts pharaoniens déployés par les professionnels locaux du tourisme pour la promotion de Tanger.

Le Président de la Chambre de Commerce, de l’Industrie et des Services de Tanger, Omar Moro a pris les devants de la contestation considérant inacceptable, l’attitude de la RAM et appelant à la mise en œuvre d’un plan d’action solide à être défendu, avec acha
ement et par tous les moyens, auprès de qui de droit.
Les représentants de l’Office du Tourisme et de la RAM sont restés ‘’perplexes’’ sur cette question, et pour cause.
Enfin, les six rapports sont approuvés, à l’unanimité de l’assemblée et Quitus en a été donné au Président Boucetta qui s’apprêtait à céder son siège à l’honorable Past-Président et PDG de l’agence de voyage Hit-voyage, Mohammed Hitmi, pour présider aux destinées de l’assemblée élective du nouveau Comité du CRTTT.

Reconduit sans surprise pour personne, M. Boucetta qui a été vivement félicité par l’assemblée, pour les bons résultats obtenus au terme des trois de
iers exercices, a été salué, par applaudissements. Et ce n’était que justice !
En vertu des pouvoirs qui sont les siens, M. Boucetta procèdera, dans les jours à venir, à la constitution du nouveau Comité directeur du Conseil Régional de Tourisme de Tanger-Tétouan dont l’abréviation CTTT sera bientôt modifiée en CRTTTA, maintenant que la province d’Al Hoceima a été ‘’rattachée’’ à la région N°1 du nouveau découpage régional, après l’introduction des modifications apportées au schéma initial par le ministre Mohammed Hassad.
Avant de déclarer clos les travaux de l’assemblée, M. Boucetta a tenu à exprimer les remerciements du CRTTT au Wali de Tanger et au Président de la Commune urbaine de Tanger pour leur soutien permanent au Conseil.

Il a, également, annoncé la tenue, au mois d’Avril prochain, d’une jou
ée d’information à laquelle seront conviés l’ensemble des professionnels du Tourisme des huit provinces de la Région afin de ce
er et d’examiner les besoins réels de la région de Tanger-Tétouan, en matière d’équipement et de promotion touristique.
Lecture a été donnée, enfin, au message de fidélité et d’attachement à SM. Le Roi.

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :