Accueil » Economie » Le Centre de maintenance de Tanger-Moghogha : une véritable clinique pour le TGV

Le Centre de maintenance de Tanger-Moghogha : une véritable clinique pour le TGV

Le Centre de maintenance de Tanger-Moghogha : une véritable clinique pour le TGV
[size=9][color=#999999]Le 27-01-2017 à 10:56:44 [/color][/size][b][justify][size=12][color=#000000] Le Centre de maintenance de Tanger-Moghogha est l’une des pièces maîtresses de la ligne à grande vitesse (LGV). C’est une véritable clinique du TGV, un atelier ferroviaire de de
ière génération avec voies sur pilotis. Ce site aux standards SNCF est en train de préparer la première génération de mainteneurs marocains de TGV..[/color][/size][/justify][/b][justify][size=12][color=#000066]D’un coût global d’investissement de 640 millions de DH entre équipements et construction, c’est dans ce site ultrasécurisé que sont garées les 12 rames récemment acquises par le Maroc. En moyenne, chaque rame coûte environ 30 millions d’euros. Mais le Maroc a négocié considérablement les prix. Le protocole d’accord entre l’Etat marocain et la République française a permis de négocier les meilleurs tarifs.

Inauguré en septembre 2015 par SM le Roi Mohammed VI et le président français, le centre s’étend sur 13 hectares. Cette co-entreprise est détenue par l’ONCF (60%) et la SNCF (40%). Avant même le démarrage de l’exploitation du TGV, plusieurs cadres de la SNCF y sont déjà à pied d’œuvre. Ils doivent assurer le transfert de savoir-faire à leurs collègues marocains et sécuriser les conditions de démarrage de la maintenance.

La maintenance préventive des 12 rames est déjà assurée. L’objectif est de permettre aux équipes d’être autonomes. Au total, un effectif de 130 à 150 personnes est dédié à la maintenance des rames. 20 techniciens ont déjà passé des stages à la SNCF. L’autre force du site est de pouvoir intervenir à distance sur une rame, ainsi que la capacité de ses équipes de détecter des pièces défectueuses grâce à un système de télésurveillance. Tout est prêt pour intervenir en situation réelle.

A terme, le staff devra gérer les pics de fréquentations avec des simulations de pannes.

L’objectif est de construire un écosystème industriel pour assurer la réparation de pièces et la maintenance à bas coûts au Maroc avec un potentiel à l’export, voire de la sous-traitance. Le site a été conçu et imaginé pour assurer la maintenance de niveaux 2 et 3 pour les rames. L’atelier a été dimensionné pour assurer la maintenance de 30 rames. L’enjeu de cet atelier est de permettre de construire une ligne grande vitesse avec un système intégré de bout en bout..[/color][/size][/justify][center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :