Accueil » Actualités » Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de proriété

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de proriété

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de proriété
[color=#999999][size=08]Le 06-02-2016 à 10:45:27 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333]Nous apprenons, de source bien informée, que 31 membres héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari, se sont constitués partie civile pour déposer plainte auprès du parquet de Tanger, contre les responsables d’une société accusés d’escroquerie, de faux, d’usage de faux et d’usurpation de propriété, sous la couverture d’une société immobilière ayant pour enseigne « Société Brooks », à l’origine anglaise, devenue fictive et douteuse depuis qu’elle a été héritée par une humble famille marocaine qui s’est miraculeusement et spectaculairement enrichie en un temps record..[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Les faits nous révèlent que ladite société mise aujourd’hui au banc des accusés, appartient à une famille arrivée dans notre ville dans des conditions humbles et modestes, et qui se trouvent miraculeusement aujourd’hui à la tête d’une fortune colossale se matérialisant dans des biens immobiliers et de confortables comptes en banque bien ga
is, ce qui ne manque pas de susciter des interrogations sur l’origine de cette opulence douteuse.

L’affaire se focalise autour d’une usurpation de propriétés immobilières appartenant aux plaignants et que se seraient appropriés les usurpateurs, de façon illégale, à coups de faux et d’usage de faux.

Evidemment, les héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari qui ne cessent de revendiquer leur droit sur leurs propriétés spoliées, détiennent des documents officiels plaidant en leur faveur et prouvant leur droit sur lesdites propriétés qu’ils occupent toujours, se considérant dans leur pleine légitimité.

Nos premières investigations nous ont conduits à une réalité suspecte conce
ant la fameuse société immobilière mise en cause, qui a pris, en un temps record des proportions surdimensionnées lui permettant même aujourd’hui d’entrer en bourse. Pour le moment, nous préférons ne pas révéler certaines réalités conce
ant ladite société, afin de ne pas empiéter sur les prérogatives de la Justice et permettre ainsi à l’affaire de suivre son cours normal.

Nous dirons seulement que nous sommes remontés jusqu’à l’époque où les ficelles de ce genre de lugubre affaire étaient tirées par un ancien avocat d’origine espagnole, qui répondait de son vivant au nom de « Rubio Tichfari » et qui était spécialisé dans les affaires louches ayant mis en conflit plusieurs antagonistes tangérois qui lui avaient fait confiance, et ce depuis le début des années 40.

Toujours est-il que nous nous attacherons à suivre pas à pas le déroulement de l’affaire qui nous conce
e aujourd’hui, et sur laquelle la justice portera forcément un éclairage.
Cela voudrait dire que nous aurons encore à revenir, au fur et à mesure sur ce dossier, qui promet de faire couler beaucoup d’encre. [/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Le Journal de Tanger 26 Juin 2021 en PDF

Nous vous recommandons de lire la dernière édition du Journal de Tanger disponible dans les ...

Le Journal de Tanger 19 Juin 2021 en PDF

Nous vous recommandons de lire la dernière édition du Journal de Tanger disponible dans les ...

Fnideq : Saisie de 30  ballots de chira et interpellation de  trafiquants

Les services sécuritaires ont découvert,  récemment, un lot de 14 ballots de Chira sur la ...

%d blogueurs aiment cette page :