Accueil » Actualités » Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété (8)

Escroquerie, faux, usage de faux et usurpation de propriété (8)

un avocat en furie ..
[color=#999999][size=08]Le 28-03-2016 à 10:09:14 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] Rappel : dans nos sept précédentes éditions, nous avons publié les différents actes de cette série d’articles focalisés sur une affaire en justice opposant 31 membres héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari à des individus accusés d’escroquerie, de faux, d’usage de faux et de tentative d’usurpation de propriété, sous la couverture de la société immobilière ayant pour enseigne « Société Brooks », à l’origine anglaise, devenue fictive et douteuse depuis qu’elle a été héritée par une humble famille marocaine qui s’est miraculeusement et spectaculairement enrichie à Tanger, en un temps record…. [/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066] Rappelons les faits qui nous révèlent que ladite société appartient à une famille arrivée dans notre ville dans des conditions humbles et modestes, et qui se trouvent miraculeusement aujourd’hui à la tête d’une fortune colossale se matérialisant dans des biens immobiliers et de confortables comptes en banque bien ga
is, ce qui ne manque pas de susciter des interrogations sur l’origine de cette opulence douteuse.

Soulignons que l’affaire se focalise autour d’une tentative d’usurpation de propriété immobilière appartenant à 31 membres héritiers de la famille de feu Abdellah Mbarek El Houari qui l’ont cédée en expropriation pour utilité publique, et qui sont aujourd’hui sollicités par voie de justice à rembourser les fonds reçus au profit de la société Brooks héritée de ses membres fondateurs à coups de faux et d’usage de faux , avec la complicité des acteurs douteux que nous avons cités dans nos précédentes éditions, et auxquels nous ajoutons aujourd’hui un agent comptable de Tanger qui a contribué à cette pièce théâtrale de mauvais goût.

Le dossier nous révèle, cette semaine, le dérapage d’un avocat de la défense de Bennis et consorts qui, faute d’argumentation solide et juridique, s’est abaissé aux insultes, traitant un membre de la partie adverse de « khinzir » (porc) !

Cet homme de loi a proféré cette insulte devant la cour, les magistrats et ses propres confrères présents, donnant ainsi une piètre image d’un membre inscrit depuis 37 ans au respectable barreau des avocats de Tanger dont les avocats présents ont exprimé leur indignation.

Comme cela ne suffisait pas, deux membres de la défense, des avocats-frères de Bennis et consorts ont fait une même et identique plaidoirie, ce qui constitue, en soi, un précédent, estime la partie adverse.

Par contre, un avocat de la défense cité dans une précédente édition de cette série, comme étant complice de falsifications de documents, se dit loin de toute irrégularité et que son rôle se limite à la défense de Bennis et consorts dans les limites de sa fonction.

Ainsi, apparemment des failles commencent à apparaître dans le bloc de défense de Bennis et consort, ce qui encourage les héritiers de feu Abdellah Mbarek El Houari Soussi à aller de l’avant en pousuivant sereinement leur démarche dans la légalité et la légitimité, quitte, disent-ils, à adresser une doléance au ministre de la Justice, voire à SM le Roi, sollicitant l’ouverture d’une enquête sur les agissements, selon eux, irréguliers et les manigances de la société détenue par Bennis et consorts.

Comme précédemment, nous aurons à revenir sur ce dossier, pour y apporter de nouveaux éclaircissements avec pièces justificatives.
A suivre …[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :