Accueil » Région & La ville » « Tanger Horizons » De l’exception continentale au leadership régional
"Tanger Horizons" De l’exception continentale au leadership régional

« Tanger Horizons » De l’exception continentale au leadership régional

« Tanger Horizons » De l’exception continentale au leadership régional
[color=#999999][size=08] Le 28-03-2016 à 10:18:05 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333]Le think thank Radius du cabinet de conseil PASS (Public Affairs & Services, basé à Casablanca), a organisé, mardi à l’hôtel Royal Tulip à Tanger, sous l’égide de la Commune urbaine de Tanger et du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, un séminaire de réflexion sur l’avenir de la métropole sur le thème «Tanger Horizons : de l’exception continentale au leadership régional ».

Cette rencontre axée sur la stimulation de l’imaginaire collectif quant à l’avenir de Tanger, animée par d’éminents experts, s’est focalisée autour des trois workshops suivants : « Tanger Métropole, une vision éclairée et visionnaire », « Tanger, le laboratoire du développement participatif » et « Tanger, de la ville durable à la ville vivante ».

Les recommandations du séminaire devraient être condensées dans un Livre blanc définissant le futur rôle de Tanger à l’échelle nationale et inte
ationale et de tracer les contours d’une vision prospective de la ville et sa région. [/color][/size][/justify][/b][center][color=#999999][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Selon le directeur-associé de Pass-Radius, Hatim Benjelloun, cette jou
ée de réflexion a été l’occasion de restituer les résultats d’une étude menée auprès des principaux décideurs privés et publics de la ville de Tanger, suivie de débats et d’échanges prospectifs, afin de mieux dessiner les contours de Tanger dans la prochaine décennie.

Cette étude de perception a été ainsi réalisée auprès de 30 parties prenantes à travers une quarantaine d’heures d’entretiens enregistrés sous forme de discussions et d’échanges transversaux, l’objectif étant de recueillir la perception des sondés sur l’avenir de Tanger, mais également de recueillir leurs principales idées, recommandations ou suggestions.

«Les principaux axes de réflexion et les idées phares de cette jou
ée de travail peuvent être résumés en plusieurs points clés », a indiqué M. Benjelloun, précisant que Tanger a réalisé des progrès en un temps record, avec des évolutions notables en termes d’infrastructures ; cependant, dira-t-il, cette accélération peut également créer des ruptures, si la cadre socioéconomique local n’est pas maîtrisé.

[center][img]www.lejournaldetanger.com/images/newspost_images/tanger_horizons2016.jpg[/img][/center]«Tanger dispose des meilleurs atouts pour accompagner le leadership du Royaume dans la région », estime Harim Benjelloun, considérant que la création d’un cadre participatif et solidaire, et la priorisation du micro-développement, permettraient de conserver l’authenticité et les spécificités culturelles de la région.

M. Benjelloun a indiqué, d’autre part, que Tanger Horizons offre l’opportunité à l’ensemble des forces vives de Tanger de mesurer avec plus de justesse « le potentiel énorme » dont regorge leur ville et de construire une vision d’avenir pour la cité, avec comme point de départ l’ensemble des projets structurants initiés par SM le Roi Mohammed VI.

Parmi les intervenants à la séance d’ouverture des travaux, le représentant du conseil communal de Tanger et vice-président du maire de la ville, Mohamed Amahjour, a indiqué que ce séminaire permettra de repenser l’avenir de Tanger et de faire avancer des projets, en faisant dégager les axes stratégiques à développer dans la ville, en concertation avec les différents intervenants du monde économique, politique et social.

De son côté, la présidente de la Commission de coopération, partenariats et Marocains du monde au Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Salwa Demnati, a souligné que ce séminaire témoigne de l’importance de la stratégie de Tanger, du fort potentiel et de la dynamique de développement que connaît la ville à la faveur des importants projets structurants enclenchés.

Mme Demnati a souligné la volonté du Conseil régional d’œuvrer de concert avec l’ensemble des intervenants pour atteindre le développement escompté et lutter contre la pauvreté et la précarité.
Pour sa part, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), Omar Moro, a positionné cette rencontre dans la dynamique royale visant le développement de Tanger en tant que plateforme privilégiée dans les secteurs d’intérêt pour les investisseurs nationaux et inte
ationaux.

Pour Omar Moro, la ville du Détroit et sa région, de par leur position géostratégique privilégiée, leur situation à proximité de l’Europe et leurs potentialités, leurs infrastructures et leur attractivité, possèdent les atouts nécessaires pour gagner le pari du développement escompté».

Evoquant le complexe portuaire Tanger-Med, le président de la CCIS-TTA a souligné l’importance de l’implantation industrielle engendrée par ce port, incluant de grands opérateurs globaux comme Renault et tous les spécialistes inte
ationaux de l’industrie automobile en particulier, et le développement de plusieurs secteurs comme le tourisme, le textile, l’agro-alimentaire, les produits chimiques, les équipements électroniques et l’aéronautique.

M. Moro a mis l’accent sur la nécessité de renforcer l’impact social de l’ensemble des projets pour garantir un développement socio-économique intégré et équilibré dans la région.
.
Intervenant, de son côté, lors du premier atelier, la présidente-directrice-générale de la société ferroviaire française Alsthom a souligné l’importance, pour une future métropole comme Tanger, d’une mobilité efficace avec des moyens de transport collectif appropriés, mais dans un cadre préservant l’environnement.

Pour le président de l’association de la zone industrielle de Tanger (AZIT), les choses vont trop vite à Tanger, ce qui risque, selon lui, des déséquilibres socio-économiques.
Le directeur de la société de reconversion du port de Tanger-ville, Mohamed Ounaya, s’est montré, quant à lui, très optimiste quant à l’avenir de Tanger.

Focalisant son intervention sur le chantier qu’il dirige, M. Ounaya s’est félicité du déroulement optimum des travaux de reconversion du port de Tanger-ville dont la première tranche tire à sa fin.
Remontant au début des années 90 pour évoquer la réussite, malgré d’énormes difficultés à l’époque, du projet de réaménagement de la zone Ghandouri à Malabata, Mohamed Ounaya a habillé le port de Tanger-ville de ce même espoir de réussite.

L’intervenant suivant au premier workshop, le directeur du port Tanger Med Passagers, Hassan Abkari, s’est félicité de la marche de Tanger vers le progrès et des performances du complexe portuaire Tanger Med relié à 140 ports à travers le monde. M. Akkari a, néanmoins, déploré le regrettable fait qu’aucune compagnie maritime marocaine ne participe à cette évolution.

Le débat ouvert à la fin du premier workshop a porté sur différents aspects dont notamment celui de la valorisation et de la préservation du patrimoine historique de Tanger qui fait l’objet, selon le président de l’association Al Boughaz, Rachid Taferssiti, de beaucoup de palabres, alors qu’on ne voit rien se concrétiser sur le terrain.

Le deuxième atelier a porté sur le rôle de la société civile et sur la nécessité d’un développement pour et par les habitants, sachant qu’au-delà des contrats-programmes et de la volonté politique de faire de Tanger une métropole incontou
able à l’échelle régionale, cet objectif ne peut être atteint sans la prise en considération du facteur humain.

Une autre question a été développée autour de la manière de transiter du paradigme des grands projets au « micro-développement » et, dans quelle mesure Tanger pourrait-t-elle devenir une concurrente de la ville de Casablanca, dans le cadre d’une régionalisation avancée considérée comme principal levier de leadership national et régional.

Ce sont MM. Larbi Benrazzouk, directeur général de Maroc-PME ; Mohamed Zahid, directeur général de Ménara-Holding et Aziz Chahbouni, directeur de la stratégie et de la planification à l’agence de promotion et de développement du Nord, qui ont fait le tour de ces questions.
Une troisième table ronde a clôturé la rencontre, autour du sous-thème : « Tanger, de la ville durable à la ville vivante ».

Les intervenants, Madame Yhtimad Bouziane, directrice adjointe de la légation américaine et membre de l’association Tanger Médina, et MM. Rabie Khamlich, président de l’observatoire de protection de l’environnement et des monuments historiques à Tanger ; Imad Berrakad, président du directoire de la société marocaine d’ingénierie touristique ; Fraçois Pyrec , directeur général de Suez recyclage, ont magistralement développé différents sujets allant de l’identité, de l’ histoire et des traditions, en tant que facteurs déterminants pour le rayonnement de Tanger, une ville universelle et complexe qui devrait, selon ces experts, redevenir un lieu où la qualité de vie et l’attractivité seraient reconnues aux niveaux national et inte
ational.

Autre problématique débattue, celle de Tanger en tant qu’« Oasis » régionale durable et vivante, et en tant que zone de confluence spirituelle et culturelle, de pacification régionale.

Le livre Blanc annoncé par les organisateurs serait d’une grande utilité pour les différents acteurs soucieux du devenir de Tanger qui se métamorphose à une vitesse galopante nécessitant une parfaite maitrise de tous les outils du développement auquel aspire SM le Roi Mohammed VI et toute la population de la région nord du royaume.[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :