Accueil » Actualités » Découverte de vestiges : l’association Tadaoul se met de la partie

Découverte de vestiges : l’association Tadaoul se met de la partie

Port Tanger Ville :

Dans notre précédente édition, nous avions annoncé la découverte inopinée d’un « semblant de vestige » de construction enseveli sous le sol, lors de terrassements entrepris à la place de la Marche verte, juste à la sortie du port de Tanger-ville,  par une entreprise de travaux publics, dans le cadre du programme de reconversion dudit port.
Rappelons que l’entreprise avait fait  suspendre immédiatement  les travaux et  informé les maîtres d’œuvre du chantier.
Aussitôt, une commission comptant des responsables locaux, s’est déplacée sur les lieux.
Après examen de la situation, ces responsables ont décidé de faire reprendre normalement les travaux en attendant que la question soit soumise à des experts.
Cette affaire, bien ou mal interprétée, a soulevé un tollé parmi des personnes qui crient à la violation  du patrimoine historique, allusion faite à des construtions datant d’une ancienne époque…
Cette semaine, notre confrère « L’Econmiste » est revenu sur la question avec plus de détails que nous vous livrons partiellement  ci-après.
«
Vague d’indignation au sein de la société civile à Tanger. Les récents travaux de réaménagement au niveau de la place d’Espagne, juste à l’entrée du port Tanger-ville, avaient dégagé une arche qui ne semblait pas contemporaine. Certains avaient cru y voir les restes d’une construction de l’époque des Mérinides, mais avant même qu’une quelconque initiative d’inspection ne soit lancée, les vestiges avaient été enterrés », indique notre confrère Ali Abjiou, correspondant permanent de L’Economiste, s’interrogeant : « Erreur ou acte prémédité, nul ne le sait ».
Le journal poursuit : «Il s’agit d’une infraction flagrante de la loi 22.80 ayant trait à la protection et la préservation des vestiges historiques», se plaint l’association Tadaoul  pour l’éducation, le patrimoine et l’environnement (…) L’association appelle à la mise en place immédiate d’une commission d’inspection pour identifier les vestiges et procéder à leur étude et leur éventuelle mise en valeur ».

 

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :