Concours National des Villes Forestières : Tanger Remporte le 1er Prix

Concours national des villes forestières : Tanger Remporte le 1er Prix
Le 31-03-2015 à 12:46:24

A l’occasion de la célébration de la « Jou
ée inte
ationale des Forêts
» commémorée cette année sous le thème de «Forêts, climat, changement climatique», la direction régionale des Eaux et Forêts et de la Lutte contre la désertification du Rif, a organisé, mercredi à Tanger, un séminaire sur le concours national des «villes forestières» qui a pour objet de récompenser les villes qui ont une politique et des actions visant la préservation, la valorisation et l’accroissement des forêts urbaines et périurbaines.

C’est la commune urbaine de Tanger qui a remporté le 1er Prix de ce concours, au niveau de la région de Tanger-Tétouan, et dont le Trophée a été déce
é au maire de la ville, Fouad El Omari, par le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Yacoubi. Cela conce
e la forêt de Perdicaris pour sa propreté, ses équipements, la sécurité qui y règne, son renouvellement et son accessibilité.

***
Rencontre s’est déroulée en présence du secrétaire général du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification ; du wali de la région Tanger-Tétouan ; du gouve
eur de Chefchaouen, de présidents de collectivités locales et de représentants de la société civile.

Selon les appréciations du jury qui a départagé les candidatures, composé de représentants des ministères de l’Intérieur, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire national et de l’Environnement ; de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, du HCEFLCD et de l’Institut national d’aménagement d’urbanisme (Inau), cette consécration de la commune de Tanger est justifiée par la forte implication de ladite collectivité dans la valorisation et le développement des forêts urbaines, ses équipements d’accueil bien entretenus et la propreté de ses sites, outre sa dynamique de partenariat.

Des Prix exæquos sont également revenus à la commune d’El Argoub ( forêt de Tawarta III), qui, selon le jury, présente une verdure très visible dans un milieu saharien, et apparait ainsi comme le seul espace vert dans une zone très fréquentée par les visiteurs, ainsi qu’à la forêt récréative de la commune de Bouskoura (276 ha), considérée comme le seul poumon vert de la ville de Casablanca, et qui dispose d’équipements d’accueil entretenus, se démarquant par une propreté régulière et une dynamique de partenariat pour la conservation de cet espace.

Le 2ème Prix est déce
é à la commune de M’diq qui consent un effort considérable en matière de valorisation de ses forêts urbaines et périurbaines notamment celle de Kodiat Teyfour ; à la commune urbaine de Kénitra et à la municipalité d’Ifrane considérée comme une ville forestière par excellence.

Pour ce qui est du 3ème prix, il a été attribué à 6 communes urbaines, à savoir celles de Bab Boudir à Taza, Larache, Laaouinat, Dayet Aoua, Bensmim et Timahdite.

Les autres forêts labélisées au niveau national sont Tawarta III (commune d’El Argoub), Bouskoura (commune de Bouskoura), Saknia (commune de Kénitra), le Val d’Ifrane (municipalité d’Ifrane), Laqliaa (commune d’Agadir Ait Melloul), Laaouinat (commune de Jerada) et la forêt de Bab Boudir (province de Taza).

À propos admin

x

Check Also

LA HONTE DE LA CAF

Le football africain est en deuil .Sa vient d’enterrer son enfant prodigue la Champions league ...

Abdelouafi Laftit rejoint ses fonctions de ministre de l’Intérieur

La présence du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, mardi 4 juin courant, au Conseil des ...

Spéculation urbanistique : Un espace vert converti en zone d’habitation

« Notre but ultime est d’adapter un Code de l’urbanisme se fixant comme objectifs de ...

Aller à la barre d’outils