Accueil » Sport » AbdelKader Bzioui Le Premier Gardien De But Marocain Professionnel

AbdelKader Bzioui Le Premier Gardien De But Marocain Professionnel

AbdelKader Bzioui Le Premier Gardien De But Marocain Professionnel
[size=9][color=#999999]Le 08-06-2016 à 10:25:54 [/color][/size][justify][size=12][justify]Qui ne le connait pas à Tanger ? Et plus encore, qui ne l’a pas rencontré dans les centres sportifs ou de
ièrement dans les cafés populaire où l’on ne parle que du football ?Abdelkader Bzioui premier gardien de but marocain professionnel est un « patrimoine » de la ville et une mémoire bien pleine de l’histoire du football tangérois.

Educateur à la Jeunesse et Sports, formateur dans différents centres footballistiques, il a l’honneur d’avoir travaillé avec les anciens professeurs d’éducation physique de renom les français Samouya et Co
eloup qui représentaient la vraie école du sport. Né en 1928 à Tétouan, au foyer de parents originaires de Tanger, il a passé toute sa vie à la capitale du détroit .Il a commencé sa carrière de goal à Larache au « Patronato »,puis à Tanger au Moghreb Al Aksa , à la Union deportiva de España et à Tétouan à l’Atletico .Une bonne carrière professionnelle qui devait faire la « une » dans les colonnes des jou
aux de l’époque. Le « diario España » quotidien tangérois de langue espagnole ,un témoignage digne de foi, titrait un jour, à la première page : « Transfert, le plus cher, Abdelkader à l’Atletico pour 10.000 pesetas !» Après l’indépendance, renonçant au professionnalisme pour avoir refusé d’aller vivre en Espagne, il avait une seule chance, celle d’évoluer au Tanger FC de Abderrahman Temsamani avant de rejoindre l’US Tanger ex ASPT en première division. Voici un bref entretien avec lui pour connaitre les péripéties du football tangérois en plein essor à l’époque :

[color=#993300]Q= Où en était le football à Tanger inte
ational ? [/color]R=Avant l’indépendance, le football à Tanger était le sport roi qui était mieux développé qu’à nos jours .L’axe Tanger-Tétouan-Larache connaissait déjà le professionnalisme. Trois grandes équipes constituaient le pole d’attraction du nord :Moghreb Al Aksa, UD España de Tanger et l’Atletico de Tétouan.

[color=#993300]Q=Dans quelle catégorie jouaient ces formations ? [/color]R=La première évoluait en troisième division, la seconde en deuxième division, la troisième en « primera ».

[color=#993300]Q=Quelle est la ville qui attirait le plus grand nombres de spectateurs ? [/color]R=Tétouan quand l’Atletico de Chicha était en première division espagnole .La visite de Barcelone avec Kubala,du Real avec Distefano, de l’Atletico de Madrid avec Larbi Ben Barek faisait bouger tout le nord dans les autocars de la « Valenciana ».

[color=#993300]Q=Selon le langage parlé de l’époque, on disait que le football était entré à Tanger par la plage. Que signifie cette réflexion ? [/color]R=Effectivement , nul ne peut évoquer le football tangérois sans oublier la plage qui a joué un rôle important dans la découverte des jeunes talents. C’était une véritable école de football qui avait donné Allal Haddad, Akesbi, Laroussi, Settati , Rubio et bien d’autres…sans toutefois ne pas se rappeler les vedettes espagnoles.

[color=#993300]Q= Votre de
ier livre ?[/color]R= Al Arida, c’est-à-dire la transversale ,en 1993.C’est une référence ,avec beaucoup de souvenirs vécus , pour la bibliothèque footballistique du nord. Il s’agit d’un travail de trois années.

[color=#993300]Q=Quel est le souvenir le plus charismatique des amateurs de la balle ronde à Tanger ?[/color]R=La victoire du Moghreb Al Aksa sur la Union Deportiva España par 5-0 le jour du réveillon. C’était un triomphe de l’indépendance sur la colonisation. Les marocains comme les espagnols n’oublieront jamais le match historique qui avait fait le plein du stade du Marshane.

[color=#993300]Q=Pourriez-vous nous parler de la presse tangéroise de l’époque ?[/color]R=Il y avait une diversité d’organes de presse. Mais les plus importants en sport étaient Diario d’España ,Africa deportiva,Cosmolis qui donnaient des reportages en espagnol. En plus,la radio Tanger inte
ational présentaient des programmes en arabe et en espagnol sur les activités des équipes du football tangérois.

[color=#993300]Q=Que pensez-vous de l’IRT de cette saison ? [/color]R-L’IRT est sur la bonne voie.

[color=#993300]Q=Il existe une absence de marque au Grand Stade de Tanger :celle des vétérans et ex footballeurs de Tanger. Pourquoi?[/color]R=Les anciens joueurs et moi, nous sommes marginalisés et les dirigeants ne nous connaissent pas. Dans le monde entier, dans tous les stades ,les ex footballeurs bénéficient d’une carte honorifique d’accès. A Tanger, il n’en est pas ainsi.[/justify][/size][/justify] [center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :