Accueil » Sport » ABDELAH BEN BAREK

ABDELAH BEN BAREK

ABDELAH BEN BAREK
[size=9][color=#999999]Le 11-04-2016 à 17:27:05 [/color][/size][justify][size=12][justify] On l’appelle Abdelah Malaga au Maroc et en Espagne. Mais dans son quartier populaire de Rabat, c’est Abdelah Antaki. Les r’batis l’avaient découvert au fameux stade Ahmed Chhoud quand il était le meilleur demi-centre de l’ex grande équipe le Stade Marocain. Le maillot vert était longuement défendu par la famille Antaki. Il jouait avec ses deux frères au championnat de première division. Cette semaine, il eut l’honneur de venir à Tanger pour donner une conférence sur sa carrière professionnelle à la maison de la presse. A vrai dire ,c’était l’événement sportif de premier choix à la capitale du détroit. Comme il l’a déclaré aux jou
alistes, la vie de footballeur qu’il raconte,doit servir de leçon aux jeunes qui évoluent actuellement dans les clubs. « Le football m’a beaucoup donné : l’argent, la célébrité, les amis et l’amour des supporters.

En échange, moi, je lui ai donné beaucoup aussi :mon temps, mon travail, mon sacrifice pour l’équipe, ma famille. Pour réussir une carrière de footballeur, il faut travailler durement, se sacrifier et mener une vie saine » a-t-il dit. Abdelah Ben Barek Antaki, son vrai nom sur l’état civil, jouait un jour, un match de coupe au Stade Saniat Rmel de Tétouan MAT-SM.Dans les tribunes, se trouvaient des membres de la commission technique de l’Atletico Ceuta. Ils suivaient attentivement son évolution sur le terrain. Convaincus de sa classe, de sa technique et surtout de sa condition physique d’un demi centre solide, ils lui proposèrent de venir jouer à Sebta .Il leur expliqua qu’il avait un grand problème : il n’avait ni carte d’identité, ni passeport pour voyager. Les espagnols lui envoyèrent un laissez-passer. Une fois, dans la ville spoliée, Abdelah Ben Barek fut déçu par l’ennui d’une toute petite localité très différente du grand Rabat.

Il refusa l’offre et retou
a au Stade Marocain. La saison suivante, il refit sa valise pour aller signer à Grenade en deuxième division professionnelle. De Grenade à Malaga, ce fut le saut d’une bonne carrière professionnelle. En première division, il fit les beaux jours du club de la « costa del sol ».En quelques années, Abdelah Ben Barek devenait l’idole de la ville et le président de l’équipe « malagueña » et le maire lui donnèrent le su
om le plus populaire Abdelah Malaga avec l’obtention de la nationalité espagnole. Sans renoncer à la nationalité marocaine, il était à la fois marocain et espagnol. Comme il avait le choix de porter le maillot de l’une des deux sélections, il opta pour le choix de défendre les couleurs de la sélection marocaine. Aux éliminatoires de qualification à la coupe du monde du Chili, il joua la meilleure rencontre de sa vie avec les marocains contre l’Espagne de Distefano,Gento,Santamaria,Delsol aux cotés de ses coéquipiers Labied, Jdidi, Bettache, Tatum Riahi..Score serré de 3-2 en faveur des espagnols .Les marocains qui étaient privés de leur buteur Akesbi, méritaient mieux. En 1969,à l’âge de 32 ans,Abdelah Malaga se retira du football actif pour se consacrer au métier d’entraineur. Il entraina Marbella, Grenade, Almeria, Melilla, Malaga .A Alavès,il fit la découverte d’un jeune footballeur argentin la future vedette du Real Madrid Jorge Valdano. Au Maroc,il avait fait partie de la direction technique nationale pour préparer le célèbre dossier 1000 joueurs :une tache malheureusement inachevée. A 79 ans,il est actuellement coordonateur du football de base au club de Malaga. [/justify][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :