Abattage de 80 chiens errants à Tanger

Depuis un certain temps, une association tangéroise de protection des animaux appelée « Le sanctuaire de la faune de Tanger », s’efforce de sensibiliser l’opinion publique sur l’accueil et la protection des chiens errants.
Or, le Conseil communal de Tanger, insensible aux conseils de ladite association, a opté pour la solution radicale de pourchasser et exterminer violemment ces animaux.
C’est ainsi que nos élus locaux ont fait récemment exécuter 80 chiens errants auxquels ils ont donné une mort violente soit par empoisonnement, soit à coups de feu tirés à bout portant avec balles réelles.
Cette opération de ratissage qui a été observée dans plusieurs quartiers dont ceux de Mesnana, Malabata, Souani et la Corniche, a concerné l’abattage d’un premier lot de 80 chiens, froidement exécutés par les services du Bureau municipal d’hygiène (BMH) qui dépend de la mairie de Tanger apparemment décidée à exterminer tous les animaux errants dans la ville.
Selon des statistiques qui restent à confirmer, 11.000 animaux errent à travers la ville et la mairie projetterait d’en éliminer quelque 500 annuellement.
Ce massacre collectif constitue une violation d’un accord qui aurait été convenu en 2018 entre le conseil de la ville et l’association précitée qui se serait engagée à ramasser et héberger les chiens errants de la ville, le temps de les soigner, les vacciner et les rendre stériles pour les empêcher de se procréer, moyennant une subvention de l’ordre de 300.000 dirhams allouée par la Mairie.
L’ONG planifie ainsi, de mettre fin, en douceur et à terme, au phénomène de la faune errante à Tanger.

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tanja Marina Bay accueille  un rallye de yachts  en provenance de Gibraltar

Tanja Marina Bay a accueilli, vendredi 23 août, les premiers yachts participant au “Gibraltar Morocco ...

Opération Marhaba: Visite-surprise du wali M’hidia au port de Tanger-ville

Au moment le plus critique de l’opération Marhaba 2019, le wali de la région Tanger-Tétouan ...

Le Maroc à cheval contre la contrebande

La contrebande développée dans le nord du royaume soulève un tollé, ce qui a déclenché ...

Aller à la barre d’outils