Accueil » Vie associative » A l’occasion de l’Aïd Al Fitr vaste opération caritative de l’AMITH-Zone Nord au profit des pensionnaires de Dar Al Aâjaza

A l’occasion de l’Aïd Al Fitr vaste opération caritative de l’AMITH-Zone Nord au profit des pensionnaires de Dar Al Aâjaza

Le prophète Sidna Mohamed, paix et salut soient sur Lui, a dit : «La meilleure charité est celle accomplie pendant le Ramadan» (Hadith rapporté par Tirmidy).Durant ce mois sacré, compassion, dévotion et méditation se conjuguent pour renforcer les val

Ainsi, malgré les turbulences que connaît la section nordique de l’Association Marocaine de l’Industrie du Textile et de l’Habillement (AMITH-Zone Nord) avec l’AMITH siège, les responsables locaux de ladite association n’ont pas oublié leur devoir civique et citoyen et ont organisé mardi, leur rituelle distribution de lots complets d’effets vestimentaires et de chaussures à l’occasion de l’Aïd Al Fitr, au profit d’une centaine de pensionnaires de Dar Al Aâjaza , gérée par l’Association musulmane de bienfaisance à Tanger.

Cette opération conduite par le président de l’AMITH-Zone Nord, M. Kamal Mazari, s’est déroulée en présence de membres de son association ; du représentant de l’Association musulmane de bienfaisance, M. Abdelaziz Sinani, de cadres de l’autorité locale représentant le wali de Tanger et du directeur de l’établissement de bienfaisance.

Initiée depuis dix années consécutives, cette action caritative de l’AMITH-ZN se prépare dès le début du mois sacré, de façon méticuleuse permettant de recenser à l’avance les pensionnaires et de déterminer la taille et la pointure de chacun. Ainsi les lots vestimentaires qui profitent également à l’ensemble du personnel de l’hospice, sont distribués nominativement et remis en mains propres à chaque bénéficiaire.

«Nous optons chaque année pour des effets vestimentaires afin de permettre à ces personnes nécessiteuses de mettre des habits neufs, le jour de la fête, comme l’ensemble des Musulmans », explique M. Mazari, se félicitant de la volonté et de la sensibilité des membres de son association pour ce genre d’acte charitable.
D’ailleurs, les actions de l’AMITH-ZN à Dar Al Aâjaza de Tanger ne datent pas d’hier, puisque cette association de textiliens contribue régulièrement à l’équipement de base de cet centre d’accueil pour vieillards, handicapés et nécessiteux (matériel de couchage, de cuisine, etc).

L’opération de mardi était aussi l’occasion de visiter le nouveau bâtiment de Dar Al Aâjaza, édifié et équipé dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH).
Cet édifice de trois niveaux qui se présente sous l’aspect d’un hôtel particulier de cinq étoiles, eu égard au confort observé dans les chambres et les dépendances, sera mis à la disposition des femmes pensionnaires de Dar Al Aâjaza aussitôt que la demande de branchement d’eau et d’électricité, déjà déposée à l’hôtel de ville, aura été signée par M. le Maire.

Toutes les installations sont donc prêtes à l’accueil. Déjà à l’entée, on est reçu dans un vaste patio couvert au plafond d’une grande baie vitrée laissant infiltrer la lumière et les rayons solaires, avec jet d’eau central et un ameublement de salon à la marocaine.

Dans chaque niveau, on trouve une salle de séjour également meublée à la marocaine ; des chambres à cinq lits avec tables de chevet, armoire, radiateur de chauffage et téléviseur plasma ; un réfectoire relié à la cuisine du sous-sol par un monte-plats automatique, et un bloc vestiaires.

Parmi les dépendances communes, il y a une salle de sports équipée d’un appareillage ultra mode
e ; une grande cuisine comptant un imposant fou
eau avec six foyers, un four et une hotte aspirante, fonctionnant au propane ; une chambre froide, un congélateur et un grand réfrigérateur don de l’AMITH-ZN; une buanderie avec deux grosses machines à laver automatiques, et de grands espaces verts parfaitement bien entretenus tout autour de la bâtisse.

Pour les soins des pensionnaires, on a prévu une grande infirmerie équipée, mise à la disposition de deux médecins généralistes qui consultent trois fois par semaine, et d’un psychiatre qui intervient à la demande. Les frais d’achat de médicaments sont pris en charge par l’association gérant l’hospice.

Une fois les pensionnaires transférées dans ce nouveau bâtiment, cela permettra à l’association de faire entreprendre des travaux de restauration des anciens pavillons.

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :