Accueil » Art & Culture » 6ème Rencontre des Amateurs de Musique Andalouse ..

6ème Rencontre des Amateurs de Musique Andalouse ..

l’Association Nassaim Al Andalous a magistralement réussi la 6ème rencontre des amateurs de musique andalouse sous le thème de «La jeunesse»
Le 04-05-2015 à 11:58:16

Sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, l’Association Nassaim Al Andalous des amateurs de la musique andalouse a organisé à Tanger, du 23 au 26 avril écoulé, la 6ème Rencontre des amateurs de musique andalouse, sous le thème de «La jeunesse».

« Notre objectif est de promouvoir l’art ancestral marocain, en perpétuer la diffusion auprès des jeunes, préserver et valoriser cet héritage culturel », dira Me Ahmed Guennoun, président de l’association initiatrice de cet événement artistico-culturel devenu un rendez-vous incontou
able à Tanger , voire aux niveaux national, maghrébin et méditerranéen.

***
L’Association Nassaim Al Andalous des amateurs de la musique andalouse, créée en 2009, vise à enrichir le mouvement musical aux niveaux régional et national, faire revivre le patrimoine marocain, contribuer au rayonnement de l’éducation musicale au sein de la ville du Tanger et sensibiliser les générations montantes à cette tradition de musique andalouse.

La 6e rencontre des amateurs de musique andalouse ambitionnait de renforcer le dialogue musical, dans le cadre d’une interaction artistique entre les deux rives du Détroit, en s’ouvrant davantage sur plusieurs pays du pourtour méditerranéen, avec l’objectif de promouvoir le rapprochement culturel Nord-Sud et Maghreb-Europe.

Intervenant à l’ouverture de la rencontre,le président de l’association Nassaïm Al Andalouss, Me Ahmed Guennoun a indiqué que l’édition de cette année ambitionne d’offrir aux mélomanes de la musique andalouse authentique des concerts donnés aussi bien par de jeunes amateurs que par de grands artistes de la musique andalouse venus de Tanger, Tétouan, Fès et de Casablanca, afin d’assurer la pérennité de ce patrimoine culturel, de renforcer la culture de reconnaissance aux grands maîtres de cet art et de répondre aux attentes du public tangérois féru de cette musique.

Le président estime que l’organisation de cette manifestation est dictée par la nécessité de renforcer le développement artistique de la ville du Détroit, renforcer son rayonnement culturel, accompagner ses projets structurants de développement et répondre aux aspirations de sa population qui souhaiterait voir sa ville hissée au rang des grandes métropoles inte
ationales

La cérémonie d’ouverture de cette édition a été marquée par l’organisation d’une conférence sur la musique andalouse, animée par les maîtres Abdelaziz Ben Abdejalil, Mohamed Merouch et Mokhtar El Alami, et focalisée sur la commémoration du 50ème anniversaire de la disparition de feu Larbi Sayar, natif de Tanger en 1882, qui était une grande référence et l’un des pionniers de la musique andalouse et de l’art du Madih et Samaâ au Maroc.

Sur le plan artistique, la soirée d’ouverture était animée par un concert de musique andalouse donné par le grand Orchestre du Cheikh Zaytouni, qui a interprété des œuvres de feu Larbi Sayar, dont les «Mizane Dorj l’Auchak», «Mizane Kaim Wanisf Al Hijaz Al Machriki» et «Mizane Kaim Wanisf Rasd» dont les refrains étaient chantés en chœur par l’assistance.

Le reste du riche programme étalé sur deux jours était ponctué par des concerts superbement réussis des orchestres «Rawafid» de Tanger, «Chabab» et «Labrihi» de Fès, ainsi que de la Chorale «Dar Alia» de Casablanca. Des séquences sublimes qui ont transporté le large public dans la féérique salle de spectacles du nouvel hôtel tangérois Royal Tulip city Center.

La matinée du troisième et de
ier jour, le dimanche 26 avril, a été consacrée à la traditionnelle promenade «Nzaha» dans la forêt de Médiouna à R’milat avec la participation de tous les artistes et invitéset des invités de marque..

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :