Accueil » Vie associative » Un homme agressé et sauvagement violé : Aouama

Un homme agressé et sauvagement violé : Aouama

Mardi de
ier, deux jeunes gens, âgés de 32 et 26 ans, accompagnés d’une jeune fille mineure de 17 ans, se sont présentés au district de la police à Bénimakada pour déposer une plainte contre les membres d’un gang criminel qui les auraient dépo
Le 28-02-2015 à 11:18:19

Cependant, il n’a pas échappé aux policiers que les deux garçons plaignants étaient ivres, ce qui a justifié leur retenue en garde à vue dans les locaux de la police en compagnie de la jeune fille.

Un instant plus tard, les policiers reçoivent un appel téléphonique de l’hôpital régional Mohammed V, les informant de l’arrivée d’un homme victime de coups et blessures graves. Une fois sur place, les policiers ont appris que l’intéressé a été tabassé et sauvagement violé par plusieurs individus dont deux répondant bizarrement au signalement des jeunes plaignants retenus au commissariat.

Une fois de retour, les policiers ont placé les deux suspects et la jeune mineure en détention préventive pour les besoins de l’enquête.

Le lendemain, une tierce personne s’est présentée à la police pour livrer un téléphone portable qu’elle aurait trouvé non loin de hay Al Hanae. Après examen, l’appareil révèlera une vidéo montrant une scène d’agression et de viol collectif sauvagement perpétrée par les deux suspects retenus avec d’autres complices, sur la personne de l’homme hospitalisé et de la jeune fille mineure.

Confondus par ces images, les deux mis en cause sont passés aux aveux confirmant la véracité de la scène filmée et indiquant que l’homme hospitalisé est un courtier avec qui ils avaient un différent et sur qui ils se sont vengés. Quant à la jeune mineure, elle s’était vue obligée sous la menace d’une arme blanche, de se soumettre à leur volonté et de les accompagner ensuite au commissariat pour confirmer leur fausse version d’agression, de vol et d’enlèvement par des inconnus, montée de toutes pièces par ses deux agresseurs

Devant ces faits, la police a relâché la jeune fille et établi un constat accusant les deux individus de constitution de bande criminelle, kidnapping et séquestration, agression, coups et blessures, viol collectif sous la menace et plainte tendancieuse.
Les complices paraissant sur la vidéo font l’objet d’un avis de recherche.

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :