Accueil » Actualités » Tétouan, une ville sinistrée

Tétouan, une ville sinistrée

De fortes précipitations se sont abattues, lundi, sur la ville de Tétouan, causant de nombreux  dégâts matériels.

Après des heures de pluie, la ville s’est complètement métamorphosée en marais: routes bloquées, voitures emportées par les eaux, accidents de la circulation,  commerces  submergés…Bon nombre de quartiers ont été submergés par cette perturbation atmosphérique.
Le calvaire de la population filmé et transmis en direct sur la toile, a duré   une éternité.
Ce changement climatique a été signalé  24 heures à l’avance par  la Direction générale de la météorologie (DGM), mais il a surpris par son ampleur les habitants, non seulement à Tétouan, mais aussi dans plusieurs provinces du royaume dont celles du Nord où l’on a enregistré, outre de fortes averses orageuses, de violentes rafales de vent et orages accompagnées de grêle, par endroits,  à Al Hoceima, Fahs-Anjra, M’Diq-Fnideq, Nador, Tanger-Assilah et Tétouan où les fortes pluies ont enregistré un cumul de 100 mm entre 7h00 et 16h00.
On aura ainsi, enregistré l’inondation de quelque  275 maisons dans des quartiers comme ceux de Coelma, Condessa et Kodiat Sbaa, entre autres, qui ont subi des  éboulements de terrain provoqués par de violentes crues, outre les chaussées et les infrastructures de la voirie très endommagées.
Plusieurs écoles publiques ont été évacuées dans un souci de protection des élèves.
Fort heureusement, aucune perte humaine n’est à déplorer.

À propos Romaisae

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :