Accueil » conférence » Tanger accueille le 6ème Conférence de la CyFy Africa 2018

Tanger accueille le 6ème Conférence de la CyFy Africa 2018

Tanger accueille le 6ème conférence de la CyFy Africa 2018
[color=#999999][size=09] 18-05-2018 à 14:03:50 [/size][/color]
[b][justify][size=12] Sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les travaux de la 6ème édition de la conférence sur la technologie, l’innovation et la société, « CyFy Africa 2018 » se sont ouverts hier vendredi à Tanger, avec la participation d’académiciens, d’experts, d’industriels et d’opérateurs technologiques venus des quatre coins du monde.

Le CyFy Africa 2018, un congrès dédié à la technologie et à l’innovation, organisé par le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, en partenariat avec la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et le Centre d’études et de recherches ORF (Inde), constitue un espace de dialogue et d’échanges, dont l’objectif est de faire découvrir les de
ières créations technologiques et de constituer une réelle opportunité d’ouverture et d’échange autour de la révolution technologique.
Ce congrès se déroule en présence de personnalités représentant quatre continents, à savoir l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Ceci, compte tenu de l’importance des axes et thèmes qui y sont débattus, à commencer par les efforts en cours en matière d’intégration technologique de l’Afrique et les besoins présents et futurs du continent sur ce registre. Les axes de débat tou
ent ainsi autour de l’intégration numérique, de la cyber-sécurité, de l’innovation technologique, du e-commerce et e-business… Un focus particulier est mis sur la transformation digitale du continent africain.

« Le choix d’organiser ce congrès à Tanger n’est pas anodin, Tanger est une passerelle civilisationnelle, culturelle et scientifique de l'Europe vers l'Afrique et détient l'un des centres technologiques les plus importants du continent africain », a indiqué le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima», Ilyas El Omari, lors d’une conférence de presse inaugurale qui a planté, jeudi, le décor de l’événement, en présence de Moulay Hafid El Alami, ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’investissement et de l’Économie numérique, Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH); Sunjoy Joshi, président du centre d’études et de recherches ORF et Samir Saran, vice-président de l’ORF…[/size][/justify][/b][justify][size=12][color=#000066]Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a révélé avoir effectué une démarche auprès des organisateurs indiens de la 5ème édition du congrès tenue en Inde, afin que la sixième édition de CyFy Africa se tienne en Afrique.

« Ce qui n’était donc qu’un rêve est devenu une réalité, et cette première édition en terre africaine, au Maroc, à Tanger, est un grand succès puisque rassemblant nettement plus de participants que la précédente».
Sur la liste des 10 pays d’Afrique les plus développés en technologie, le Maroc arrive en tête en raison de son contrôle sur les exportations technologiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (45%), ainsi que la réalisation de plus de 10% de croissance annuelle dans les secteurs de la technologie de l’information et de la communication durant les cinq de
ières années.

[center][img]cyfy_africa_599.png[/img][/center]L’Égypte arrive en deuxième position grâce à la croissance rapide du secteur de la technologie et une moyenne d’exportations de plus de 3,5 milliards de dollars, soit un taux de croissance annuel de 9%. Le Kenya, qui bénéficie de l’initiative Silicon Savannah arrive en 3ème position. Le Nigeria, l’Ouganda, le Ghana, Madagascar, le Botswana, le Zimbabwe et le Rwanda complètent ce tableau.

Pour Ilyass El Omari, « CyFY Africa intervient au moment où la technologie est devenue un moteur clé de la croissance et de la création d’emplois sur le continent africain, l’accès à l’Inte
et étant de plus en plus simple » dira-t-il, citant des données de la Banque mondiale indiquant que 40% de la population mondiale à accès à l’Inte
et et 7 personnes défavorisées sur 20, disposent d’un téléphone portable.

El Omari a souligné, par ailleurs, que le développement technologique rapide en Afrique a conduit à la concurrence des entreprises inte
ationales pour stimuler les investissements dans les pays du continent, d'autant plus que le marché des technologies de l'information n'est pas saturé et conserve des opportunités de croissance.

Estimant que cette technologie constitue aujourd’hui la quatrième révolution industrielle dans le monde, après la première survenue entre 1760 et 1840 marquée par l’énergie de la vapeur ; la deuxième ayant mis en évidence l’énergie mécanique à la fin du 18ème siècle, suivie par la troisième révolution dans les années 90 du siècle de
ier, avec l’ordinateur et l’inte
et, Ilyas El Omari s’est félicité des grands apports de cette nouvelle révolution pour l’humanité.

De son côté, le président de la Fondation indienne de recherche sur les observateurs, Sunjoy Joshi, a souligné l’importance de cette conférence qui constitue, dira-t-il, une occasion pour débattre des questions liées à l’innovation technologique, la décentralisation de l’information, la cyber-sécurité et à la transformation digitale de l’Afrique, ainsi que pour saisir les opportunités liées à la révolution technologique.

Pour sa part, le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique Moulay Hafid El Alamy, a mis l’accent sur la stratégie du royaume pour minimiser les menaces électroniques qui se développent à un rythme accéléré, mentionnant qu'une coopération entre le Maroc, l'Égypte et le conseil de coopération du golfe est active afin de promouvoir les développements technologiques entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

« Lorsqu’on regarde ce que l’Inde a réussi en termes de développement des technologies et d’innovation, on se dit que cette réussite est également possible en Afrique. Nous sommes à Tanger pour un partage d’expériences, pour apprendre les uns des autres, afin que les nouvelles technologies ne soient pas de simples gadgets, mais de véritables outils de transformation sociale dans nos différents pays », a encore dit le ministre, ajoutant : « La CyFy Africa participe cette année à essaimer la culture du digital pour mieux en appréhender les enjeux et à faire de la transformation numérique des économies marocaine et africaine un levier actif de développement et de progrès ».

Cela constitue une opportunité pour les acteurs de technologies d’information locaux de bénéficier de l’expérience et du savoir-faire des experts inte
ationaux, et pour renforcer le positionnement du Maroc en tant que plateforme numérique à l’échelle du continent, estime El Alamy, jugeant que la rencontre de Tanger est également une occasion pour s’intégrer davantage dans le domaine des nouvelles technologies et déboucher sur des recommandations devant servir à l’établissement d’une feuille de route visant à renforcer le développement du domaine digital en Afrique et, partant, promouvoir les transformations socio-économiques qui y s’opèrent.

Dans ce cadre, le ministre a souligné que la stratégie Maroc digital offre une réelle opportunité d’assurer une émergence digitale réussie, et vient consolider les acquis et amorcer en même temps une nouvelle dynamique de transformation du secteur de l’économie numérique et de ses acteurs, relevant que les objectifs qu’elle s’assigne sont des exigences incontou
ables dans la marche du royaume vers le développement, pour un positionnement renforcé comme hub numérique régional et un écosystème numérique amélioré.. [/color][/size][/justify] [right][size=9][color=#999999] Ph : DR [/color][/size][/right] [center][size=14][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :