Accueil » Actualités » Réhabilitation de la Médina de Tanger: Un empêcheur de tourner rond

Réhabilitation de la Médina de Tanger: Un empêcheur de tourner rond

Depuis quelque temps, les citoyens de Tanger, et notamment ceux de l’ancienne Médina relèvent, avec une certaine satisfaction, l’exécution d’importants travaux de réhabilitation de leur environnement dont l’objectif est, d’une part, de donner un nouvel aspect attrayant à la Médina en remettant à niveau ses parties vétustes et dévorées par l’humidité, et d’autre part de libérer ses canalisations souterraines datant de plusieurs décennies et dont la capacité d’évacuation menace d’obstruction.
Un récent sondage révèle l’entière satisfaction des habitants et des commerçants des lieux qui commençaient à désespérer de la situation vétuste dans laquelle ils étaient contraints de vivoter et qui saluent l’initiative des autorités locales et communales qui veillent à leur donner l’espoir et l’opportunité de mieux respirer et de vivre mieux.
Ces travaux interviennent à un moment où la cité s’efforce de reprendre ses activités touristiques momentanément compromises par la pandémie du Covid 19.
Or, un certain individu connu pour sa réputation d’empêcher les choses de tourner rond, se met de la partie pour critiquer gauchement et de façon ridicule, les efforts positifs entrepris pour redonner un nouveau souffle à l’ancienne Médina.
Ce personnage qui se dit « président à vie d’une association » et qui fait pourtant cavalier seul depuis des années, s’est, encore une fois, mis dans la tête de ressortir de l’ombre pour attiser son habituelle flamme chancelante en faisant appel à ses semblables, très peu nombreux, heureusement, les incitant, sur la toile, à dénoncer les travaux de la médina, sous prétexte de la protection du patrimoine, un cheval de bataille boiteux et une chanson qu’il fredonne sur tous les toits sans jamais trouver d’oreilles attentives.
En effet, ce n’est pas la première fois que notre bonhomme nous sort sa chanson périmée de : « protecteur et défenseur du patrimoine Tangérois » qu’il conçoit à sa seule manière.
Pourtant, cet individu ne possède aucune formation en la matière et son seul souci est de s’afficher en public dans des postures farfelues de désœuvré- défenseur…tous azimuts.
Bientôt, nous le verrons se représenter, pour la énième fois en tant que candidat unique à la tête de son association dont il sera de nouveau élu président sans concurrent parce que personne ne veut s’impliquer dans la présidence d’une association vide de toute substance et où les membres n’ont pas leur mot à dire face à un dictateur qui fait cavalier seul, sans jamais consulter personne. Il continuera donc à agir ainsi en guettant l’occasion pour sortir de l’ombre et tenter de faire son beurre en monnayant le patrimoine tangérois comme il le fait à travers la vente d’un ouvrage qui n’est pas de sa seule conception. Les gens avertis savent cela, connaissent bien le personnage à sa juste valeur et s’en tiennent à distance… !

À propos Romaisae

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :