Accueil » Economie » Projet d’une écloserie de poisson à Tahaddart

Projet d’une écloserie de poisson à Tahaddart

Projet d’une écloserie de poisson à Tahaddart
[color=#999999][size=08]Le 11-01-2016 à 13:55:06 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] Alors qu’il ne reste plus que quatre ans pour atteindre les objectifs fixés dans le plan Halieutis, le ministère de tutelle met les bouchées doubles pour rattraper le retard dans le secteur de l’aquaculture.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Ainsi, quatre nouveaux chantiers en projet sont programmés pour cette année par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), conce
ant le développement de l’ingénierie aquacole, la promotion et l’accompagnement de la demande d’investissement en projets aquacoles et l’optimisation et le perfectionnement des systèmes d’information et des ressources financières de l’ANDA.

En effet, l’Agence planchera en 2016 sur le développement de l’ingénierie aquacole, dans le cadre d’un plan comportant d’importantes réalisations notamment le lancement de projets pilote qui auront un impact considérable sur le développement du secteur aquacole. Il s’agit essentiellement du démarrage de la réalisation d’une écloserie marine nationale de poisson dans la zone de Tahaddart relevant de la préfecture de Tanger-Asilah, de l’installation de fermes aquacoles d’élevage d’algues et de moules respectivement au niveau de la lagune de Marchica et à Ras Kebdana. Les réalisations de l’ANDA conce
ent également la planification des espaces à des fins aquacoles qui s’est traduite par le lancement, le 23 novembre 2015, du premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la mise en œuvre du plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab. Celui-ci qui figure parmi les projets phares du nouveau modèle de développement pour les Provinces du Sud du Royaume, promet une montée en gamme de l'activité. Pas moins de 878 unités de production s’étendant sur une superficie de plus de 6.556 ha ont été identifiées.

Il est à noter que ce plan aquacole a identifié 878 unités de production, s’étendant sur une superficie de plus de 6.556 ha dans laquelle une panoplie de projets aquacoles peut être développée, avait indiqué l’ANDA dans l’AMI. L'investissement prévisionnel est estimé à 2,8 milliards de DH, avec une production cible annuelle de près de 115.000 t. Il permettra la création de plus de 3.300 emplois.

Pour les autres plans d’aménagement programmés, ceux d’Agadir et de la Méditerranée sont les plus avancés. Leur mise en œuvre démarrera à partir du premier semestre de 2016.

Parmi les autres projets en cours, on cite l’élaboration du code de l’aquaculture, la mise en place des outils d’appui au développement de la filière aquacole ainsi que le renforcement de la coopération avec plusieurs partenaires nationaux et inte
ationaux.[/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :