Accueil » Actualités » Lettre ouverte au Roi : au sujet de l’attribution de postes à l’Université Abdelmalek Essaâdi .

Lettre ouverte au Roi : au sujet de l’attribution de postes à l’Université Abdelmalek Essaâdi .

Le professeur universitaire Abderrahmane Seddiki, enseignant à la faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales à Tanger, candidat au poste vacant de doyen à ladite faculté, vient d’adresser une lettre ouverte au Roi Mohammed VI, dénonçant des irrégularités qu’il aurait relevées dans la procédure d’attribution de ce poste.
Le Pr Seddiki qui se dit  convaincu de ses capacités et son mérite d’occuper la fonction de doyen de cette faculté, affirme que ce recours au Souverain intervient après qu’il ait frappé, en vain, à toutes les portes des responsables concernés, depuis la Primature, jusqu’à la présidence de l’Université, en passant par le ministère de tutelle pour dénoncer des faits irréguliers flagrants dans le choix et la désignation du futur doyen et revendiquer «  un droit légitime »,selon lui.
Dans sa lettre ouverte au Roi Mohammed VI, Abderrahmane Seddiki retrace l’historique de ses candidatures qui avait commencé en 2013, lorsqu’il avait postulé pour La fonction  de Doyen de la faculté pluridisciplinaire de Tétouan, aujourd’hui faculté de Droit.
« Alors que j’étais classé premier, parmi dix candidats, le ministère de tutelle  avait annulé ma candidature au profit d’un concurrent « privilégié », écrit l’intéressé qui poursuit son récit dénonçant un même scénario s’étant produit lorsqu’il avait , de nouveau postulé, en vain,  à l fonction de Doyen de la même faculté une fois reconvertie, malgré qu’il devançait ses huit concurrents de 40 points et que la justice lui ait donné gain de cause.
Ensuite, après deux scénarios identiques  en 2017 et 2018, affirme le plaignant, il s’est présenté pour un cinquième concours qu’il aurait emporté en 2019, pour le poste de Doyen de la faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales à Tanger , indûment attribué à un candidat concurrent classé à la troisième place, dira-t-il.
Le professeur universitaire Abderrahmane Seddiki adresse une prière  au Roi : «  Majesté, que Dieu Vous garde, je m’adresse aujourd’hui à Votre Grandeur, étant convaincu de Vos  nobles principes de justice et de votre souci de préserver à la Nation sa prestigieuse réputation d’Etat de Droit. Puisse Dieu vous préserver, en votre noble qualité de Garant des droits des innocents et des frustrés », conclue Seddiki.

À propos admin1

x

Check Also

Recul de la propagation du Covid 19 à Tanger..

Le wali de la région Mohamed M’Hidia et ses hommes à pied d’œuvre Alors que ...

Comment faire la différence entre un rhume, une grippe et le covid-19 ?

Alors que le coronavirus continue de faire des victimes au Maroc et dans le monde, ...

Zouhaïr MEGOUR consul honoraire de la RFA à Tanger

Nous apprenons, avec un réel plaisir,  que notre concitoyen  Zouhaïr Megour vient d’être officiellement  conforté ...

%d blogueurs aiment cette page :