Accueil » Actualités » Le verdict dans l’affaire du gang de Mokhliss El Abouchi

Le verdict dans l’affaire du gang de Mokhliss El Abouchi

Le verdict dans l’affaire du gang de Mokhliss El Abouchi
[color=#999999][size=09] Le 28-11-2016 à 16:57:06 [/size][/color][b][justify][size=12][color=#000000] Dans la soirée de mardi, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger a fixé à ce lundi 28 novembre 2016, pour la prononciation du verdict conce
ant l’affaire du réseau criminel démantelé à Tanger où il était dirigé par le Belgo-marocain Mokhliss El Abouchi.

La Cour est finalement parvenue à fixer cette date après avoir bouclé cet épineux dossier dont l’instruction a demandé plusieurs mois en raison des nombreux reports sollicités, tantôt par le parquet, tantôt par la défense, notamment pour auditionner de nombreux témoins.

Cette fois, le report du verdict d’une semaine, était justifié par l’absence à l’audience de mardi de
ier du principal accusé El Abouchi, pour raisons de santé.

Au cours de cette audience, les accusés dont le frère de Mokhliss El Abouchi, ont, encore une fois renié les faits qui leur sont reprochés, confirmant que toutes les accusations dont ils font l’objet, n’ont aucune relation avec la réalité.

Rappelons que ce présumé dangereux réseau criminel inte
ational, actif dans le vol à main armée et le trafic des stupéfiants, avait été démantelé le 18 août 2015 à Tanger.
Cela avait d’abord donné lieu à l’arrestation de deux Belges d'origine marocaine soupçonnés d'être liés à l'attaque à l'arme à feu contre un fourgon de transport de fonds le 13 août courant.
Les investigations menées par les services de sécurité auraient aussi établi l’implication du principal suspect, le Belgo-marocain de 39 ans, répondant au nom de Mokhliss El Abouchi, dans différents crimes dont celui de l’attaque armée ayant visé, le 24 février 2014, un fourgon blindé convoyant des fonds à l’agence d’Attijariwafa bank, sise avenue Moulay Abdelaziz à Tanger ; cette opération s’était soldée par le vol d’un montant de 5 millions de dirhams.

En moins de deux ans, El Abouchi aurait également été l’auteur de l’utilisation d’une arme à feu contre une personne dans la nuit du 31 mai 2013, au boulevard Moulay Rachid à Tanger, avant de s’emparer de la voiture de la victime qui a succombé à ses blessures. Il serait aussi impliqué dans l’acquisition d’une voiture volée par deux criminels de sa connaissance qui avaient usé d'une arme à feu contre son propriétaire à l’aube du 27 novembre 2013 au croisement de la rue Allal Ben Abdellah et du boulevard Mohammed V à Tanger.

Mokhliss El Abouchi serait également mis en cause dans l’enlèvement et le viol collectif d’une jeune fille à Tanger.
Le deuxième complice qui est le premier lieutenant du principal suspect, est également de nationalité belge d’origine marocaine vivant au Maroc depuis 2013, après avoir fui la Belgique, où il faisait l’objet d’un mandat de recherche pour trafic de drogue.

Deux autres suspects avaient été également arrêtés et mis en examen..[/color][/size][/justify][/b]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :