Accueil » Actualités » Le supposé violeur-assassin du petit Adnane observe une grève de la faim

Le supposé violeur-assassin du petit Adnane observe une grève de la faim

Dans la matinée de mardi dernier,  au vu d’une correspondance du principal accusé, la Cour d’appel de Tanger a décidé le report, au 12 janvier prochain, de l’examen de l’affaire du petit Adnane, cet enfant de 11 ans, retrouvé mort et enterré en septembre dernier.
Selon Me Mohamed Ali Bekkali Tahiri, membre du comité de défense d’Adnane,  l’accusé, un jeune  ouvrier qui habitait près du domicile familial de la victime, a informé le parquet qu’il observait une grève de la faim, ce qui a motivé le report de l’examen de l’affaire.
Rappelons que  l’enfant Adnane  avait  été porté disparu en septembre dernier. Des images prises par des caméras de vidéosurveillance du quartier l’avaient montré marchant à côté d’un homme ensuite arrêté par la police et soumis à une enquête qui a révélé que ce suspect était effectivement impliqué dans la disparition de l’enfant.
Le suspect, âgé d’une vingtaine d’années, n’a pas tardé à avouer avoir entraîné le jeune mineur  dans un appartement dont il est locataire, dans le même quartier où réside la famille de sa victime. Et c’est là qu’il a perpétré son crime pédophile odieux, violant le jeune garçon avant de l’assassiner pour l’empêcher de parler et enterrer son corps au pied d’un arbre, derrière une maison du  même quartier où il a  mené les enquêteurs qui ont fait déterrer la dépouille de l’enfant pour la soumettre à une autopsie qui a confirmé les aveux du violeur-assassin.
Trois autres jeunes gens,  colocataires du criminel ont également été arrêtés et placés en examen, avant d’être placés en détention préventive.

À propos Romaisae

x

Check Also

Exposition de l’artiste “Mo Baala” à la galerie Delacroix

L’artiste Mo Baala expose ses œuvres, du 10 avril au 31 mai 2021,  à la ...

Villa Joséphine à Tanger : Alerte à la convoitise, la spéculation et l’escroquerie

Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de garant de la protection et de la ...

La Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux crée sa section à Tanger présidée par le Dr Abdelhak BAKHAT

Dans le cadre de son intense et continuelle dynamique d’organisation, d’encadrement et de régionalisation, et ...

%d blogueurs aiment cette page :