Le régime algérien veut se venger de qui? de quoi? Pourquoi?

Des mentalités dépassées
Un triste scénario, sur mesure, basé sur un tissu de mensonges, était fin prêt pour être servi par le régime d’Alger, au peuple Algérien frère, le jour de la commémoration de sa fête nationale…ceci en prévision d’une nouvelle confrontation supposée  avec le voisin marocain…pour le seul désir d’assouvir une vengeance !
Se venger de qui ? de quoi ? Pourquoi ?
Une manière injustifiée  de faire le malheur des peuples et de conforter l’intérêt des marchands d’armes qui, eux, ne se font pas une guerre armée pour se détruire, mais des guerres économiques et scientifiques pour se construire !!!

La présidence algérienne a publié, mercredi 3 novembre 2021, un communiqué sur un supposé  bombardement de camionneurs algériens, quelque part dans le désert.
Selon la  » Mouradia « , c’est le Maroc qui serait derrière cet «assassinat lâche», qui «ne restera pas impuni» dira-t-on.
Malgré le démenti officiel apporté, mardi 2 novembre, par les autorités militaires mauritaniennes quant à cette fausse information sur une prétendue attaque marocaine contre des camionneurs algériens en territoire mauritanien, c’est la présidence algérienne  qui persiste et signe. Le lendemain, non seulement elle fait sienne cette affaire douteuse, mais elle n’hésite pas à la déplacer vers la zone tampon du Sahara marocain après que l’état-major de l’armée mauritanienne ait, dans un communiqué officiel, démenti cette prétendue attaque sur le sol mauritanien et conseillé aux médias locaux de ne plus relayer ce genre d’«informations suspectes», devenues très courantes ces dernières semaines.
Mais la volonté des autorités algériennes d’exploiter cet incident monté de toutes pièces, à des fins bellicistes, est manifeste. En effet, dans le communiqué de la présidence algérienne, relayé par l’agence de presse officielle algérienne (APS), c’est surtout la journée du 1er novembre qui est mise en exergue, en vue de galvaniser l’opinion publique algérienne, afin de la détourner de graves soucis socio-économiques.
«Le 1er novembre 2021, alors que le peuple algérien célèbre,  dans la joie et la sérénité le 67e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de Libération Nationale, trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla, dans un mouvement naturel d’échanges commerciaux entre les peuples de la région», indique  le communiqué.
Pire, et alors qu’il affirme que les autorités algériennes vont bientôt ouvrir une enquête, le communiqué présidentiel affirme déjà, de manière évidente, que «plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat à travers cette nouvelle manifestation d’agressivité brutale qui est caractéristique d’une politique connue d’expansion territoriale et de terreur» sic !.
Evidemment, comme d’habitude, ce scénario sur mesure  était édifié à l’avance et fin prêt pour être servi au peuple algérien le jour de la commémoration de sa fête nationale, lui martelant que  « les trois victimes innocentes de cet acte de terrorisme d’Etat rejoignent, en ce glorieux jour du 1er Novembre, les Martyrs de la Libération nationale ».
C’aurait  été effectivement très choquant, voire inhumain, si ce n’était un tissu de mensonges relevant de la dernière trouvaille du régime algérien ciblant le Royaume.
      En fait, que cherche au juste l’Algérie ?
A lire entre les lignes de ce communiqué de la présidence algérienne, il ne fait  aucun doute que l’Algérie cherche un alibi, fut-il une fake news, pour embraser la région.
D’ailleurs, le régime algérien s’est engagé depuis plusieurs mois dans une escalade se traçant comme fin, un conflit armé avec le Maroc. Dans toutes ses dernières publication, la revue  « El Djeich, » porte-voix de l’armée algérienne, utilise un langage guerrier contre le Maroc. Le chef d’Etat-major, Said Chengriha, qualifie le Maroc d’«ennemi traditionnel», sans jamais cesser de multiplier les sorties hostiles contre le Royaume. Pourquoi? Dans une interview télévisée, le président Tebboune, a menacé, le 10 octobre 2021, d’une «guerre sans fin» contre le Maroc. Pourquoi ?
A ces provocations et gesticulations, le Maroc, n’ayant rien à se reprocher vis-à-vis de l’Algérie dont il considère  sincèrement le peuple frère; oppose calme et sang-froid.
Jusqu’à l’extrême limite, le Royaume ne se laissera pas entraîner dans la folle spirale voulue par le régime algérien, quoique bien préparé pour riposter sévèrement en cas d’agression par l’armée algérienne.
Ce dont devraient finalement prendre conscience les dirigeants algériens, c’est que, vainqueurs ou vaincus, ils sortiront perdants d’ une confrontation armée, avec le Maroc ou avec quiconque d’autre.
Les témoins des grandes guerres nous diront que les deux parties, vainqueurs ou vaincues, sortiront anéantis pour des années et leur pays et leur peuple sombreront dans la misère noire. Chacun sait que seuls les marchands d’armes sortent gagnants d’une guerre armée quelle que soit sa force.
Il y a bien longtemps que les Nations modernes, conduites par des dirigeants mûrs,  sensés, conscients, avertis ,mesurés et calculateurs, ne se font plus de guerres barbares sur des champs de bataille où l’on ne déplore, gagnants ou perdants, que morts et dégâts dévastateurs.
Si la rivalité doit avoir lieu aujourd’hui, elle se fait dignement  sur les scènes constructives économiques et scientifiques,
à travers l’échange et la complémentarité.
On comprend que l’Algérie soit embourbée dans une crise multiforme. La guerre serait-elle la solution à cette crise ?
Très chers voisins, commencez d’abord par répondre sincèrement à cette  question et soupesez vos réactions.
Vous n’avez plus l’âge, ni les raisons des comportements légers et enfantins. Oubliez les carences de la vengeance et des règlements de compte stériles qui ne conduisent qu’au désastre.
Soupesez et considérez vos gestes à leur juste valeur. Vous, votre pays et votre peuple aurez tout à gagner en serrant la main de vos alliés, de vos frères, de vos amis et de vos voisins.
N’insultez pas l’avenir. Construisez les générations. et surtout ne plongez pas vos enfants dans le cauchemar  d’une guerre qui, répétons-le, ne profite qu’aux marchands d’armes.
A bon entendeur salut !!!

 

À propos Romaisae

x

Check Also

Médina de Tanger Après «Msarya f’Mdina» la campagne de soutien aux commerces se poursuit

Après les premières journées intitulées «Msarya f’Mdina» (Un tour dans la médina- Cf notre précédente ...

Deuxième gisement de gaz au large de Larache

Dans un communiqué publié, lundi 10 janvier, la compagnie britannique Chariot a indiqué la découverte ...

Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Ebauche du nouveau plan de développement régional 2022-2027

Le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed M’Hidia, et le président du Conseil régional, ...

%d blogueurs aiment cette page :