Accueil » Sport » Le public des stades de football …

Le public des stades de football …

Le public des stades de football …
[size=8][color=#999999]Le 29-01-2016 à 09:00:44 [/color][/size][justify][size=12][justify] Les deux photos prises au Maroc dans un stade de football méritent la réflexion. En 1960, les spectateurs étaient bien habillés avec un costume et une cravate. On avait l’impression qu’ils étaient dans une réception de mariage. Ils étaient assis tranquillement et commentaient les actions et les phases du jeu. Aucun incident. Aucune dispute et les injures et les gros mots étaient inconnus. Le fair-play était partout présent. Même les buts marqués par l’adversaire étaient applaudis. Pas de chauvinisme, pas de régionalisme et vive le football. Les gens allaient dans les stades pour se distraire et pour faire de nouveaux amis. Ils aimaient le football à la folie. A la fin du match, tout le monde rentrait chez lui. Aucune cohue à l’extérieur. On évaluait le niveau technique de la rencontre et les phrases de la condition étaient dans toutes les bouches : »Ah !si Chicha avait tiré au lieu de dribler……Ah !si Abdelkader n’était pas sorti dans la surface de réparation…..Ah ! si l’arbitre Ziani avait sifflé le flagrant pénalty……… »
En 2013, par contre les spectateurs sont à demi-nus. Ils ont des couteaux en criant vengeance. Ils lancent tous les objets sur l’aire du jeu .Le feu est un nouveau phénomène qui apparait. Les pétards ,les flammes et les jeux d’artifice envahissent les stades.

Le hooliganisme fait son apparition avec force. On détruit pour détruire. On insulte pour insulter. On se dispute, on se blesse sans raison. Les visiteurs sont menacés. Après le de
ier coup de sifflet, un autre match commence dans les alentours du stade et parfois au centre de la ville. Les voitures et les vitrines des magasins sont endommagées. La colère du public est déclenchée. Intervention de la police pour remettre de l’ordre et disperser la foule des délinquants. Les hooligans déclarent la guerre. Jet de pierres et coups de bâtons. Les agents de sécurité sont blessés. Les rencontres se disputent à huis clos sur décision de la FRMF. Le football progresse avec un passage de l’amateurisme au professionnalisme. L’infrastructure sportive ne cesse de s’améliorer avec la construction de nouveaux complexes aux dimensions inte
ationales à Fès, Marrakech, Agadir, Tanger et bientôt à Casablanca et à Tétouan. Quelle conclusion tirer de cette réflexion sur le public 1960 et 2013 ? Entre ces deux générations, il y a un problème d’éducation .

La génération actuelle nécessite ce qu’on appelle dans les cours de psychologie et de pédagogie l’éducation sportive. La responsabilité est partagée dans ce domaine entre la famille, l’école, les dirigeants des clubs et la presse.«Comment doit-on se conduire dans les stades,comment doit-on se comporter face aux visiteurs ? » un programme qui doit être une vulgarisation présentée par tous les partenaires cités.[/justify][/size][/justify][center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :