Accueil » Actualités » Le promoteur immobilier : Khalid Abdallas ..!!

Le promoteur immobilier : Khalid Abdallas ..!!

Le promoteur immobilier Khalid Abdallas parviendrait-il à spolier de son projet «Atlantic Magna» l’investisseuse espagnole Maria Carmen Millan?
[color=#999999][size=09] Le 26-09-2016 à 11:11:58 [/size][/color][justify][size=12] L’épineux conflit qui oppose l’investisseuse espagnole Maria Carmen Milan Chaparro, promotrice du projet immobilier «Atlantic Magna», au promoteur immobilier connu à Tanger, [color=#993300]Khalid Abdallas[/color], serait apparemment en train de tou
er en défaveur de l’intéressée car, tout porte à croire que M. Abdallas aurait réussi à atteindre son objectif visant à spolier de manière astucieuse, la promotrice espagnole de son projet immobilier «[color=#993300]Atlantic Magna[/color]».

Rappelons que cette promotrice immobilière est tombée amoureuse de Tanger et y a investi des sommes astronomiques en 2005, dans un complexe résidentiel et touristique du nom de « Atlantic Magna » dans la zone d’Achekar.

Mme Millan Chaparo ne se doutait pas que cette contribution au développement immobilier et touristique de la ville du détroit, allait se transformer en cauchemar dont elle ne parvient pas à se réveiller.

Tout a commencé avec la démolition arbitraire par la mairie de Tanger, de deux blocs de son ensemble immobilier, ce qui a occasionné un déficit considérable dans sa trésorerie, puisque les résidences démolies étaient déjà vendues, l’obligeant à rembourser les acquéreurs. Cette situation s’est enchaînée avec un deuxième acte lorsque la promotrice espagnole a eu la niaiserie de croire en la parole d’un responsable de l’Agence urbaine de Tanger qui lui avait suggéré de s’adresser à un promoteur immobilier bien connu à Tanger, pour un prêt de 6 millions de dirhams, contre un dépôt de chèques de garantie, remboursable au bout de quelques mois, avec, à la clé, un million de dirhams supplémentaire, à titre d’intérêt.

Malheureusement, vu l’ampleur de son déficit financier, Madame Maria Carmen Millan n’est pas parvenue à honorer ses engagements. Elle n’arrivera à rembourser que la somme d’un million de dirhams et à produire, parallèlement, à son créancier, une garantie notariale écrite de remboursement de dette, en remplacement des chèques mis en dépôt de garantie.

Cependant, M. Khalil Abdallas, a conservé le tout, au lieu de retou
er les chèques de garantie à leur émettrice, pour annulation.
Et c’est là où l’affaire a pris une nouvelle tou
ure, puisque M. Khalid Abdallas a introduit un recours en justice réclamant, d’une part, le montant des chèques non annulés, et d’autre part, la somme objet de l’acte notarié.

Bref, l’affaire aurait abouti à la mise en vente aux enchères de 7 unités du complexe «Magna Atlantic»,
Aujourd’hui donc, Mme Maria Carmen Millan est littéralement prise à la gorge, étant dans l’incapacité d’empêcher l’effritement de son projet d’Achekar qui s’envole en fumée comme tous ses rêves pour Tanger.
de
ier recours : une doléance adressée au Cabinet royal..[/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :