Accueil » Actualités » Le port Tanger Med certifié ISO 14001

Le port Tanger Med certifié ISO 14001

Le port Tanger Med certifié ISO 14001
[color=#999999][size=08]Le 12-01-2016 à 10:46:06 [/size][/color][b][justify][size=10][color=#333333] Le port [color=#993300]Tanger Med[/color] a obtenu la certification à la norme de Management environnemental ISO 14001 pour son activité “accueil des navires et services associés”. Le port a atteint sa capacité maximale de [color=#993300]3 millions d'EVP[/color]. Une extension est en cours.

Mis en service en 2007, ce complexe sert de modèle aux autorités pour leur stratégie portuaire. Nador et Kenitra, notamment, devraient profiter de son expérience. La certification s’inscrit dans le cadre de la politique environnementale de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée ([color=#993300]TMSA[/color]), chargée du développement, d’aménagement et de la gestion du Complexe portuaire Tanger Med et de ses plateformes industrielles et logistiques, et s’ajoute à celle de la qualité [color=#993300]ISO 9001 [/color]obtenue depuis le démarrage du complexe portuaire. .[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]Selon l’Autorité portuaire de Tanger Med, cette consécration constitue une preuve supplémentaire de l’engagement du management dans une démarche globale et volontariste de développement durable, à travers la consécration d’une approche continue et proactive dans l’exercice de ses activités, au service des exigences des clients, en ligne avec les standards inte
ationaux.

Cette certification a été obtenue aussi grâce à la mobilisation du personnel du port et de l’ensemble des opérateurs portuaires conce
és, pour promouvoir les services portuaires présentés aux clients, et ce conformément aux normes inte
ationales en vigueur.

Dans un grand reportage consacré à ce complexe portuaire par le magazine « Jeune Afrique », sous le titre « Un modèle nommé « Tanger Med », on positionne Tanger Med sur une route maritime qu’empruntent chaque année quelque 100 000 navires. Il reçoit chaque semaine en moyenne 43 navires à conteneurs sur ses 1 600 mètres de quais. Un trafic qui lui permet d’être connecté à plus de 140 ports dans le monde (dont 37 en Afrique). De ce hub maritime devenu le quatrième en Méditerranée, les boîtes peuvent rallier Rotterdam en trois jours, Seattle en dix jours ou encore Shanghai en vingt jours. « Notre temps de transit est l’un des atouts qui nous ont permis de nous hisser au 55e rang des ports mondiaux », explique Rajae El Ayachi, responsable de l’activité conteneurs.

Même quand la jou
ée est relativement calme, les cavaliers sur roues et les grues ne chôment pas sur les deux quais à conteneurs dont l’exploitation a été confiée pour l’un au danois Maersk Line, pour l’autre à un groupement d’une dizaine d’armateurs dirigé par le français CMA CGM. Dans un ballet robotique parfaitement synchronisé, ils déchargent des milliers de boîtes de cargos, pour les stocker sur les 80 hectares de terrain où des conteneurs s’entassent à perte de vue. Tanger Med tou
e actuellement à plein régime : à fin 2014, il a atteint sa capacité maximale de 3 millions d’équivalents vingt pieds (EVP) par an, profitant de la croissance mondiale du transport maritime de marchandises.

Une extension est d’ailleurs en cours de réalisation. À l’extrémité des 13 km de clôture qui encerclent le complexe portuaire, les engins s’activent sur le chantier du futur Tanger Med 2, qui devrait porter la capacité totale à 8,2 millions de conteneurs par an. De quoi permettre à Tanger Med d’aborder le top 20 mondial. C’est que le Maroc est bel et bien décidé à faire valoir sa position géographique exceptionnelle, à la croisée de la Méditerranée et de l’Atlantique, pour s’imposer comme un hub incontou
able. Une stratégie portuaire à l’horizon 2030 a été arrêtée par le gouve
ement, qui prévoit des investissements de 70 milliards de dirhams (6,4 milliards d’euros) articulés autour de six pôles répartis sur les 3 500 km de côtes du royaume.

À Tanger Med, sur l’un des quais, des centaines de voitures Lodgy ou Sandero (marque Dacia) attendent d’être embarquées sur un navire voiturier. Ces véhicules sortent tous des chaînes de montage situées à une vingtaine de kilomètres, dans la zone franche. L’arrivée de l’usine Renault a donné un coup d’accélérateur à l’installation des différents sous-traitants automobiles qui travaillent pour le constructeur français et livrent, via Tanger Med, leurs produits aux unités industrielles implantées en Europe. Aujourd’hui, les zones franches adossées au complexe portuaire comptent pas moins de 650 entreprises.[/color][/size][/justify]
[center][size=17][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :