Accueil » Région & La ville » Le Conseil de la ville de Tanger relance le vieux projet des parkings souterrains

Le Conseil de la ville de Tanger relance le vieux projet des parkings souterrains

Après le ficelage des dossiers des transports publics urbains et de l’assainissement solide, le Conseil de la ville de Tanger se penche actuellement sur le vieux projet des parkings souterrains sécurisés qui date de plusieurs années et dont la réali

La circulation à travers la ville de Tanger, et notamment le stationnement des véhicules automobiles deviennent de plus en plus difficiles durant toute l’année, voire impossibles en période d’été où le problème prend des proportions phénoménales.

Voilà pourquoi, la reprise du vieux projet des parkings souterrains arrive aujourd’hui à point nommé pour résoudre cette problématique qui empoisonne la vie des concitoyens et des visiteurs de notre ville se voyant contraints de tou
er en rond pendant de longs moments avant de parvenir à localiser miraculeusement une place libre pour « caser » leur véhicule, loin des trop nombreux panneaux de stationnement interdit appuyés par le spectre de la grue de remorquage des véhicules vers la fourrière qui terrorise les automobilistes, ce qui est, d’une certaine manière, tout à fait légitime, d’abord parce que les artères sont trop étroites et ne permettent donc pas un stationnement sur deux files, puis, vu la croissance démographique galopante et les flux vers la ville de Tanger, le nombre d’automobiles en circulation dépasse la capacité de la cité à permettre une circulation fluide , ensuite parce que les sous-sols des immeubles, logiquement et réglementairement destinés au parcage des véhicules, sont plutôt aménagés en « kissarias »(galeries marchandes) ou en ateliers de couture, avec la bénédiction des précédents conseils communaux qui ont laissé des empreintes négatives indélébiles au sein de la ville, et enfin parce que ces mêmes conseils ont longtemps couvé des dossiers vitaux de Tanger dont celui des parkings souterrains, à cause d’une carence dans la gestion des affaires publiques.

Les études lancées au début de l’année 2013 conce
ent huit zones dont celles de la place du 9 avril (Grand Socco), la place des Nations, la place Roudani (Nejma) et la place de Aïn Ktiouet, cela outre un parking souterrain d’une capacité de 1.000 places, prévu au sein du port de Tanger-ville dans le cadre de sa reconversion en cours.

Le de
ier appel d’offres lancé par la mairie de Tanger devait être décortiqué au début du mois de janvier 2014, mais la date d’ouverture des plis a été reportée à une date ultérieure pour des considérations d’ordre organisationnel. Les travaux mis en adjudication consisteraient en la réalisation, mais aussi la gestion déléguée des futurs parkings qui devrait obéir à un cahier des charges exigeant sur divers éléments dont surtout la sécurité qui s’avère cruciale pour la réussite de tels projets souterrains, avec, notamment, la mise en place de systèmes de surveillance par caméras mettant en confiance les usagers et garantissant la sécurité des biens et des personnes.

Pour la mairie de Tanger, l’objectif principal n’est pas celui de gagner de l’argent via ces concessions mais plutôt d’assurer une circulation fluide ainsi qu’un cadre de vie agréable aux habitants et visiteurs de la ville, en mettant un terme au cauchemar de la circulation et du stationnement à Tanger.
M. ABOUABDILLAH

À propos admin

x

Check Also

Covid 19: Amélioration de la situation épidémiologique à Tanger..

Depuis quelque temps, la situation épidémiologique s’améliore nettement à Tanger dont la population a longtemps ...

Emouvant Hommage posthume à la mémoire de l’Ange Adnan..

                                par Habiba Touzani Idrissi Papa, Maman, Ne me cherchez plus . Ce soir ...

Transport touristique :Les professionnels dans la tourmente

Entre le manque de visibilité, le risque de faillite, les crédits et les assurances…, les ...

%d blogueurs aiment cette page :