Accueil » Actualités » Lancement à Tanger de la 1ère caravane régionale pour l’autonomisation des Femmes Sous le thème « Nous sommes capables »

Lancement à Tanger de la 1ère caravane régionale pour l’autonomisation des Femmes Sous le thème « Nous sommes capables »

Le lancement officiel des services de l’espace multifonctionnel de la Femme, et de la première caravane régionale pour l’autonomisation des Femmes, a eu lieu, samedi 27 mars 2021 à Tanger, sous le thème « Nous sommes capables ».
Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence notamment du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, et d’acteurs officiels et étrangers intéressés par les domaines social et économique et les questions des femmes, a été l’occasion de souligner que cette caravane s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Protocole territorial de prise en charge des femmes victimes de violences, lancé le 15 mars courant, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, conformément au thème choisi par l’ONU cette année « Leadership féminin: Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».
Cette caravane, dont le programme est coordonné par la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’association d’appui à l’espace multifonctionnel de la femme, et l’Entraide nationale, sous le thème « La digitalisation, un levier d’autonomisation et d’inclusion économique et sociale », ambitionne d’approcher les services destinés à soutenir et à accompagner les femmes en situation difficile.
Elle constitue également un espace de communication sur le rôle de la digitalisation dans le renforcement de l’autonomisation économique des femmes et la manière dont les technologies de l’information peuvent être un catalyseur pour aider les femmes à promouvoir leur inclusion socioéconomique en général.
Dans ce cadre, le représentant résidant du Fonds des Nations Unies pour la population au Maroc, Luis Mora, a mis en avant l’intérêt du Maroc pour les questions des femmes dans leurs dimensions économique, sociale et législative, ainsi que le soutien et l’accompagnement des femmes en situation de vulnérabilité et celles victimes de violences, soulignant que le Royaume du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a jeté les bases d’un développement sociétal global.
Il a, en outre, affirmé que le Maroc avance à pas sûrs vers un avenir, qui répond aux aspirations de toutes les catégories de la société, en particulier celles en situation de précarité et marginalisées, notant que le Royaume dispose d’une expérience suffisante pour tirer profit, d’une manière efficace et positive, de toutes les compétences, y compris les femmes en situation de vulnérabilité, afin d’améliorer leurs conditions de vie.
De son côté, la coordinatrice régionale de l’Entraide nationale, Zineb Oulhajene, a assuré que le lancement des services de l’espace multifonctionnel de la femme de Branes et de la 1ère caravane régionale pour l’autonomisation des femmes est un événement marquant, qui vient renforcer les mécanismes de prise en charge sociale des femmes en situation de vulnérabilité et celles victimes de violences, répondre à leurs besoins et les accompagner sur les plans juridique, social, économique et psychique, ainsi qu’à soutenir les femmes porteuses de projets et à commercialiser les produits des bénéficiaires de cet espace, à même de renforcer leur autonomisation économique.
Pour le chef de la division de l’action sociale (DAS) à la wilaya de la région, Mohamed Ameziane, le lancement des services de cet espace et de la caravane régionale est au coeur des objectifs de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), visant à améliorer la situation socio-économique des catégories marginalisées, soutenir l’entrepreneuriat des femmes concernées et à mettre à la disposition des bénéficiaires des nouvelles technologies, afin de développer leurs projets générateurs de revenus et de commercialiser leurs produits à grande échelle.
La présidente de l’association d’appui à l’espace multifonctionnel de la femme, Chaibia Balbzioui Alaoui, a, quant à elle, relevé que le partenariat entre le secteur public et privé, et la société civile, ainsi que l’adoption d’une approche participative, ont permis la réalisation d’une transformation qualitative importante dans le traitement des questions des femmes, à la lumière de la situation épidémiologique actuelle, en plus d’aider les femmes à révéler leurs capacités à faire face aux défis et aux difficultés, à travers des mécanismes efficaces.
Lors de cette cérémonie, au cours de laquelle un vibrant hommage a été rendu à nombre de femmes pionnières dans les domaines social et économique au niveau de la région, Mme Balbzioui Alaoui a souligné que les projets qui concernent les femmes en situation de vulnérabilité économique et sociale viennent accompagner l’évolution positive et le développement équilibré et durable que connait le Maroc en général, et
la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima en particulier, et garantir l’indépendance des femmes qui a un impact positif sur la société dans son ensemble.
À l’issue de cette rencontre, des conventions de coopération ont été signées entre la représentation du Fonds des Nations Unies pour la population au Maroc, l’Agence de développement social (ADS), l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), l’association d’appui à l’espace multifonctionnel de la femme, et l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, pour élargir la coordination et la coopération dans le domaine de la formation et de l’accompagnement des femmes bénéficiaires des services l’espace multifonctionnel de la femme de Branes à Tanger.

À propos Romaisae

x

Check Also

Covid-19: Mesures restrictives au lendemain de l’Aïd Al Adha..

Compte tenu de la surprenante hausse du nombre de contaminations et de décès enregistrés ces ...

Action sociale Fondation Microcrédit du Nord..

Assurer la pérennité de l’institution   Dans une récente édition, nous avions rapporté que « La ...

Défis transformationnels… pour développer «  l’humain » dans monde du travail de demain..2 ème partie 

Défis transformationnels  Deux académies font le pont entre la Belgique et le Maroc pour développer ...

%d blogueurs aiment cette page :